Le management du digital
Rechercher

Télétravail et cybersécurité : que faut-il craindre ?

10,00 € HT
soit 12,00 € TTC
Pour lire la suite de cet article :

Dans le cadre de ses mesures de confinement, le Gouvernement a invité les entreprises qui le peuvent à systématiser le travail à distance. Cependant, le télétravail réduit le niveau de sécurité informatique des entreprises, car les salariés, moins vigilants, n’ont souvent pas les équipements adéquats et accèdent aux données de leurs entreprises par un réseau Internet vulnérable.

Pour Alexandre Lazarègue, avocat spécialisé en droit du numérique, « le télétravail fait ainsi peser des risques de cyberattaques pour les entreprises. Des groupes de criminels organisés sont à l’œuvre pour élaborer des attaques sophistiquées où ils peuvent agir à distance, rester anonymes et augmenter de façon exponentielle le nombre de victimes : création de faux sites de vente de matériel sanitaire, multiplication des escroqueries par courriel ou par SMS (fausses informations quant à des remboursements et crédits d’impôts mis en place par le gouvernement dans le cadre de la crise du Covid-19, fausses démarches de l’assurance maladie, etc.), mise en ligne de fausses cartes géographiques de propagation du virus dont la consultation entraîne le téléchargement d’un logiciel malveillant, envoi massif de messages d’information malveillants usurpant l’identité d’organismes de santé, campagnes fictives de dons au profit de personnels soignants, etc.) ».

Selon Alexandre Lazarègue, cinq risques du travail à distance doivent faire l’objet d’une attention particulière :
• Le rançonnage : des logiciels malveillants, une fois installés sur un PC, une tablette ou un smartphone, peuvent chiffrer les données stockées dans les espaces mémoires. Pour libérer ces fichiers, les cyber-kidnappeurs réclament une rançon.
• Le phishing et l’usurpation d’identité : il consiste à hameçonner les victimes via une pièce jointe de mail qui permet de voler les identifiants et mots de passe en trompant l’interlocuteur.
• L’espionnage : « C’est une menace sous-estimée par les PME qui pensent ne pas être dignes d’intérêt pour les officines ou agences en quête de secrets industriels, de savoir-faire exclusif, ou de travaux de recherche innovants. Il est pourtant fréquent et rendu possible par la vulnérabilité des logiciels non mis à jour », souligne Alexandre Lazarègue.
• L’atteinte à l’image numérique et à la crédibilité d’une entreprise : elle se concrétise, par exemple, par des défigurations de sites Web, des dénis de services, des exfiltrations et divulgations de données, des prises de contrôle à distance d’un système…
• La fraude au président : un escroc se fait passer pour un dirigeant de société et demande à un collaborateur d’effectuer un virement. 

10,00 € HT
soit 12,00 € TTC
Pour lire la suite de cet article :

Best Practices propose des publications payantes.
Comparez nos différentes offres d'abonnement.

Dominique Herbert

Dominique Herbert

Consultant en systèmes d’information depuis plus de vingt ans, Dominique Herbert collabore à Best Practices sur les thématiques de gouvernance, d’organisation de la DSI et de stratégie SI.

Nos Ouvrages

  • Symposiums Gartner : la synthèse

    Les équipes de Best Practices assistent chaque année au Symposium organisé par le cabinet Gartner qui présente des études, ses analyses et ses opinions sur l’évolution des technologies, du digital et des systèmes d’information.

  • La transformation digitale en 465 questions

    L’un des facteurs clés de réussite de la transformation digitale reste l’accès à la bonne expertise, aux meilleures pratiques et à tout ce qui peut favoriser le benchmark des organisations par rapport au marché, aux usages et aux technologies disponibles.

  • Benchmark Digital&Business - numéro 136

    Ce numéro de Benchmark Digital & Business regroupe l’essentiel des chiffres et des tendances présentés lors du Symposium Gartner 2020, qui s’est déroulé en novembre, à distance. Les quelques 4 000 slides mis à la disposition des participants ont été analysés, afin de trouver les informations et chiffres-clés les plus pertinents.

A ne pas manquer

  • Comment rater...
sa Data Integration

    Pour rater son intégration de données, rien de plus simple. C’est à la portée de toutes les entreprises ! Il suffit de suivre nos treize commandements et d’oublier la gouvernance, la qualité, la sécurité et les enjeux métiers.

  • Comment rater...
sa génération de leads

    Il existe un lien étroit entre le dynamisme commercial d'un éditeur de logiciels ou d'un intégrateur et la qualité des leads dont disposent les commerciaux pour maintenir leur performance. Mais il est très facile de ruiner votre performance commerciale.

  • Services managés : où en sont les entreprises françaises ?

    Best Practices a réalisé une enquête auprès des entreprises et organisations publiques françaises. Avec plusieurs objectifs : cerner les enjeux associés aux systèmes d’information, mesurer les usages des services managés les budgets associés.

Best Practices

Informations

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris