Bonnes pratiques et expertises IT
Rechercher

Éditeurs de logiciels : toujours autant de pratiques illégitimes

30,00 € HT
soit 36,00 € TTC
Pour lire la suite de cet article :
Éditeurs de logiciels : toujours autant de pratiques illégitimes

En 2018, le Cigref avait déjà pointé les pratiques des grands éditeurs. Le Club Fournisseurs du Cigref, organisé autour de sept groupes de travail, a de nouveau dressé le bilan des relations entre les grandes entreprises et les grands éditeurs.

Pour Bernard Duverneuil, président du Cigref, « les éditeurs font peser sur les entreprises le coût de l’évolution de leur modèle d’affaires vers le cloud. Ce comportement aboutit à des coûts disproportionnés par rapport à la valeur des solutions. La force commerciale des fournisseurs adopte des comportements de "chasseur de prime", favorisés par un modèle de rémunération qui valorise davantage le "vendre plus" que le "vendre mieux", c’est-à-dire que le conseil et la valeur ajoutée pour le client. »

Le cloud, un modèle inflationniste, peu flexible qui enferme les entreprises

Le Cigref met en exergue quatre difficultés. La première est liée au modèle du cloud : « C’est un modèle inflationniste dans lequel on nous vend ce dont on a pas toujours besoin », note le président du Cigref. Pour maintenir une croissance à deux chiffres sur un marché mature, avec un niveau de services jugé en baisse par les entreprises, des fournisseurs s’assurent des revenus récurrents au travers de leur modèle de contractualisation (contrats de licences, de souscription et de support) et de tarification.

Deuxième difficulté : la flexibilité. Sur ce point, même si c’est un atout théorique du cloud, le Cigref note qu’elle « s’applique toujours à la hausse et quasiment jamais à la baisse. » Troisième point noir : les migrations vers le cloud ne se traduisent pas toujours par des gains de performance ou une création de valeur. « Les grands fournisseurs IT représentent une part importante des dépenses IT, mais les coûts induits sont disproportionnés par rapport aux valeurs apportées au métier », résume Bernard Duverneuil.

Confrontés à la rigidité du cadre contractuel, les clients dénoncent deux phénomènes. D’une part, des négociations excessivement longues (de 6 à 18 mois) et consommatrices en ressources, qui aboutissent juste avant la date de clôture des comptes du fournisseur (quand elles aboutissent !). « Les entreprises sont donc dans une boucle de négociation perpétuelle avec leurs fournisseurs », déplore le Cigref. D’autre part, les entreprises dénoncent le fait que le contrat proposé par les fournisseurs s’apparente davantage à un contrat d’adhésion qu’à un contrat de souscription de services.

30,00 € HT
soit 36,00 € TTC
Pour lire la suite de cet article :

Best Practices propose des publications payantes.
Comparez nos différentes offres d'abonnement.

Olivier Séhiaud

Olivier Séhiaud

Olivier Séhiaud est le pseudonyme du DSI d’un grand groupe industriel français. Il nous livre en exclusivité ses réflexions sur son métier et les technologies de l’information.

Nos Ouvrages

  • La cybersécurité 
en 250 questions

    Les cyberattaques n’ont jamais occasionné autant de dégâts dans les entreprises. Et les perspectives n’encouragent pas à l’optimisme. Comment nmieux se protéger ? Ce guide pratique regroupe les 250 questions que doivent se poser les responsables sécurité, les DSI et les directions générales. Avec des
    réponses concrètes…

  • IT Benchmark
Rapport annuel - 2019

    La Shadow Information, ensemble d’informations que l’on ne trouve pas dans les médias, mais qui présentent une valeur pour la gestion opérationnelle de l'écosystème de l'IT. Ces contenus sont bien sûr accessibles à tous, mais cela demande énormément de temps et de ressources pour les trouver, les lire et se les approprier : les équipes de IT Benchmark le font pour vous !

  • Best Practices
Relations fournisseurs

    La relation avec les fournisseurs est probablement ce qu’il y a de plus complexe à gérer pour un DSI. Autant, pour les problématiques technologiques, on peut s’appuyer sur des standards, autant les interactions avec les fournisseurs, qui comportent une part d’incertitude, d’ambiguïté et de liens personnels, sont délicates à normaliser.

A ne pas manquer

  • Comment rater...
sa génération de leads

    Il existe un lien étroit entre le dynamisme commercial d'un éditeur de logiciels ou d'un intégrateur et la qualité des leads dont disposent les commerciaux pour maintenir leur performance. Mais il est très facile de ruiner votre performance commerciale.

  • Services managés : où en sont les entreprises françaises ?

    Best Practices a réalisé une enquête auprès des entreprises et organisations publiques françaises. Avec plusieurs objectifs : cerner les enjeux associés aux systèmes d’information, mesurer les usages des services managés les budgets associés.

  • Pour en savoir plus sur l’externalisation

    Pourquoi externaliser ? Quels sont les avantages et les inconvénients ? Comment définir les règles du jeu ? Quels sont les points de vigilance ? Quelles sont les dix questions que posent systématiquement les directions générales aux DSI ?

Best Practices

Informations

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris