Le management du digital
Rechercher

Nanocloud, cendrillon des applications legacy

Nanocloud Software, qui se définit comme « un acteur disruptif de cloud » est né, en janvier 2015, d’un constat : les entreprises disposent de milliers d’anciennes applications incompatibles en l’état avec les nouveaux usages et avantages liés au cloud.

« Le cloud, dont la courbe d’adoption ne cesse de grimper, constitue la clé d’accès aux fonctionnalités nécessaires aux organisations modernes : ubiquité, accessibilité, disponibilité, capacité de montée en charge, adaptabilité aux nouveaux environnements techniques », souligne Dominique Rodrigues, CTO et co-fondateur de Nanocloud.

Nanocloud Software a créé une plateforme qui permet la transformation d’applications traditionnelles en solution cloud privé ou public, sans modification ou redéveloppement du code source existant. « Il n’existe pas, à l’heure actuelle, de plateforme de transformation numérique sans réécriture du code existant. Nous venons combler ce manque avec une version Open Source pour renforcer les capacités d’innovation, de création de valeur et de services des entreprises et des éditeurs de logiciels », précise Erfane Arwani, CEO et co-fondateur de Nanocloud. La solution prend tout en charge et rend tout logiciel instantanément disponible en mode SaaS, accessible quel que soit le navigateur Web, comme pour un individu dont on ne change pas la personnalité mais juste l'apparence.

La plateforme Nanocloud, disponible sous forme d’abonnement, sonne-t-elle le glas du parc logiciel et applicatif legacy ? Selon ses concepteurs, elle permet une réduction des coûts liés à la maintenance et au support du parc logiciel et applicatif traditionnel, et une indépendance vis-à-vis des fabricants de solutions propriétaires. « Que l’on parle de Big Data, d’IoT, de virtualisation, de mobilité, d’applications (métier) ou de réseaux sociaux, la course à l’innovation et la rationalisation des coûts est engagée. Pour soutenir cette vague qui déferle dans les entreprises et pour accompagner le changement, la technologie doit être un moteur et non un frein », souligne Erfane Arwani.

Notre avis

Les applications dites legacy ont proliféré dans les entreprises, surtout dans les plus grandes. La plupart satisfont toujours les besoins des utilisateurs, mais ceux-ci ne seraient pas contre un relookage sur le modèle des applications qui, elles aussi prolifèrent, dans le cloud. Comment procéder pour les faire évoluer ? Trois stratégies sont possibles :

  • D’abord, investir pour moderniser l’application existante, mais c’est très coûteux.
  • Ensuite, abandonner l’application existante et en acquérir une nouvelle, plus moderne, avec des fonctionnalités plus étoffées, et en mode cloud, mais cela demande du temps, par exemple pour identifier les fournisseurs, faire un proof of concept et négocier avec les fournisseurs.
  • Enfin, cloudifier l’application existante, sans toucher au code, de sorte que les utilisateurs puissent l’utiliser en mode cloud, avec une interface plus moderne, comme le propose la solution de Nanocloud. Une telle stratégie, pour qu’elle soit pertinente, suppose de prendre en compte trois critères : les potentielles réductions de coûts, en fonction du nombre d’utilisateurs (un trop faible nombre peut justifier un abandon de l’application sans la remplacer), l’intérêt stratégique de l’application et la prédisposition des utilisateurs à accepter le changement.

Quelle que soit la stratégie retenue, l’analyse du retour sur investissement reste incontournable pour éviter de s’engager dans la mauvaise voie. Cette mesure du ROI doit notamment prendre en compte tous les éléments, pas uniquement financiers, comme par exemple les facteurs subjectifs des utilisateurs et leur préférence pour le cloud.

Best Practices propose des publications payantes.
Comparez nos différentes offres d'abonnement.

Dominique Herbert

Dominique Herbert

Consultant en systèmes d’information depuis plus de vingt ans, Dominique Herbert collabore à Best Practices sur les thématiques de gouvernance, d’organisation de la DSI et de stratégie SI.

Nos Ouvrages

  • Symposiums Gartner Rétrospective 2017-2021

    Les équipes de Best Practices assistent chaque année au Symposium organisé par le cabinet Gartner qui présente des études, ses analyses et ses opinions sur l’évolution des technologies, du digital et des systèmes d’information.

  • Benchmark Digital&Business - numéro 157

    Ce numéro de Benchmark Digital & Business regroupe l’essentiel des chiffres et des tendances présentés lors du Symposium Gartner 2021, qui s’est déroulé en novembre, à distance.

  • Benchmark Digital&Business - numéro 156

    Ce numéro de Benchmark Digital & Business regroupe l’essentiel des chiffres et des tendances présentés lors du Symposium Gartner 2021, qui s’est déroulé en novembre, à distance.

A ne pas manquer

  • Comment rater...
sa Data Integration

    Pour rater son intégration de données, rien de plus simple. C’est à la portée de toutes les entreprises ! Il suffit de suivre nos treize commandements et d’oublier la gouvernance, la qualité, la sécurité et les enjeux métiers.

  • Comment rater...
sa génération de leads

    Il existe un lien étroit entre le dynamisme commercial d'un éditeur de logiciels ou d'un intégrateur et la qualité des leads dont disposent les commerciaux pour maintenir leur performance. Mais il est très facile de ruiner votre performance commerciale.

  • Comment rater...
sa stratégie Big Data

    Une stratégie Big Data ne s'improvise pas. Quoique... Ce nouveau titre de la collection "Comment rater..." propose les douze commandements pour tous ceux qui veulent vraiment rater leur stratégie Big Data.

Best Practices

Informations

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris