Bonnes pratiques et expertises IT
Rechercher

Thélem assurances investit dans le cloud privé

L’assureur automatise ses nouveaux services et ses processus grâce au cloud privé. Le témoignage de François Tapin, directeur des systèmes d’information et des moyens généraux de Thélem Assurances. Plus de 915 000 contrats sont gérés par Thélem Assurances, société d'assurances mutualiste et de prévoyance.

Fondé en 1820 sous le nom de l’Orléanaise, Thélem assurances est née en 2004 de la fusion des MRA (Mutuelles Régionales d'Assurances) et des AMI (Assurances Mutuelles de l’Indre).L'entreprise assure les risques liés à l'habitation, à l'automobile, et à la santé de plus de 435 000 sociétaires. Elle compte 372 salariés et distribue ses services via un réseau de 264 agences et 180 courtiers répartis dans le grand ouest de l'Hexagone. Le groupe dispose d’une équipe informatique de 90 personnes gérée, depuis 2009, par François Tapin, directeur des systèmes d’information et des moyens généraux. « Ma mission est de m’assurer que le système d’information est opérationnel à tout moment pour les collaborateurs, les 1300 utilisateurs internes et les 15 000 extranautes qui ont recours à nos services. »

« Dans l’univers de l’assurance, le nerf de la guerre ce sont les données », soutient François Tapin. Mais encore faut-il que celles-ci soient fiables et de qualité pour permettre à l'entreprise de bien connaitre ses sociétaires et leurs besoins. Le time-to-market représente aussi un élément stratégique majeur pour Thélem Assurances. « Une réduction du time-to-market nous permet d'améliorer notre réactivité et notre rentabilité. Avec cette nouvelle approche, nous répondons plus rapidement à nos clients et proposons des produits plus personnalisés, en corrélation avec leurs besoins et leurs exigences. »

« Nos enjeux sont simples : réduire les temps de réponse et optimiser les coûts par le biais d’une meilleure intégration des systèmes d’information et de la gestion des données », indique François Tapin. Répondre à ces exigences suppose d’agir sur la disponibilité, la réactivité et la qualité de ses services.

Objectif : innover dans ses produits et ses services pour se démarquer de la concurrence. Résultat : Thélem assurances doit gérer et traiter des données toujours plus volumineuses. Un enjeu majeur qui encourage la direction informatique à transformer son système d’information pour se mettre au service des métiers et créer de la valeur le plus rapidement possible.

Depuis 2008, les évolutions d'infrastructures se sont succédées à un rythme soutenu. En 2013, Thélem assurances a mis en place une infrastructure informatique agile capable de livrer de nouveaux services. Dès lors, courant 2012, le groupe fait appel à Cheops Technology pour explorer les possibilités d’un cloud privé. « Des projets de même nature avaient été menés par cet intégrateur dans d’autres entreprises. Cela nous a rassuré d’autant qu’elles étaient satisfaites de ses prestations », explique François Tapin. Cheops Technology construit alors le projet de cloud privé et propose la solution HP CloudSystem, une infrastructure conçue spécialement pour le cloud computing, qui combine des composants de stockage, des serveurs, des éléments réseau et du logiciel.

Le choix de la plateforme serveur et du stockage validé, le projet est finalement lancé en mars 2013. Et en octobre, la mise en production est finalisée. La plateforme de Thélem Assurances intègre les composantes logicielles et d’infrastructure nécessaires à l’hébergement de services sécurisés sur un cloud privé. Quand au cloud privé, le logiciel HP CloudSystem Matrix devrait permettre de gérer rapidement le paramétrage des infrastructures informatiques, tandis que le logiciel HP Server Automation devrait simplifier les processus informatiques, éliminant la configuration manuelle. « Le cloud privé nous permet de disposer de ressources informatiques à la demande qui rendent l'informatique plus rapide et moins coûteuse. Il permet aussi de répondre aux besoins d’évolution des salariés », estime François Tapin. Quant à Cheops Technology, il a accompagné Thélem assurances dans la personnalisation de workflows de déploiement pour les applications, et a automatisé la fourniture des infrastructures nécessaires aux applications.

Le DSI assure que l’entreprise a non seulement gagné en termes de maturité notamment au niveau du PCA, mais aussi en termes de time-to-market. Pour se protéger contre un dysfonctionnement matériel, Thélem assurances disposait auparavant d’un seul datacenter. « Aujourd’hui, les services SI jugés critiques sont dupliqués dans deux salles réparties sur deux bâtiments distincts. On peut donc basculer d’une salle à une autre, une manœuvre rendue possible avec les technologies d’Hypervision Microsoft et IBM », explique François Tapin. D’ailleurs, depuis septembre 2013, le service informatique a migré tous les services de bureautique critiques (sinistres, gouvernance) sur le serveur 2012 lui-même répliqué dans les deux salles. « Il nous suffit de 9 heures pour effectuer notre sauvegarde contre 36 heures auparavant ». François Tapin pense déjà à dupliquer également sur le cloud, pour plus de sécurité. « En cas de perte d’informations dans nos deux salles, nous disposerons directement d’un plan de continuité, via le cloud privé ce qui simplifie le plan de secours ».

Côté utilisateurs, « le Comité de direction et le MOA profitent de la performance, d’une mise à disposition des données et d’environnements projets plus rapides, », souligne François Tapin, précisant que Thélem assurances a gagné plus de 24 heures sur la publication mensuelle des chiffres.

Pour 2014, la DSI a ouvert plusieurs chantiers : l’exploitation de la technologie Microsoft dans le cloud privé, la migration de la plateforme Direct Access du niveau 2008 vers le niveau 2012R2 et le déploiement de Windows 8.1.

Best Practices propose des publications payantes.
Comparez nos différentes offres d'abonnement.

La rédaction

La rédaction

La rédaction de Best Practices fédère les meilleurs experts sur le management des systèmes d’information.

Nos Ouvrages

  • Best Practices Spotlight
Symposium Gartner 2018

    Ce numéro de Best Practices Spotlight regroupe l’essentiel des chiffres et des tendances qui ont été présentés lors du Symposium Gartner 2018, qui s’est tenu en novembre à Barcelone.

  • La sécurité du système d’information en 180 questions

    Les cyber attaques n’ont jamais occasionné autant de dégâts dans les entreprises. Comment mieux se protéger ? Ce guide pratique regroupe les 180 questions que doivent se poser les responsables sécurité et les DSI. Avec des réponses concrètes…

  • Best Practices Spotlight 
Atlas - Édition 2018

    L’Atlas du DSI regroupe tous les sujets publiés dans le cadre du service de benchmarking et de veille Best Practices Spotlight. L’Atlas du DSI propose des articles synthétiques pour rester à l'état de l'art, des chiffres-clés pour se benchmarker, des argumentaires pour convaincre les métiers, des bonnes pratiques à partager avec vos équipes et des résumés d'études que vous n'avez jamais le temps de lire.

A ne pas manquer

Best Practices

Informations

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris