Le management du digital
Rechercher

Generali France industrialise ses déploiements applicatifs de bout en bout

6,67 € HT
soit 8,00 € TTC
Pour lire la suite de cet article :

Le Groupe d’assurances Generali France a automatisé tous ses déploiements applicatifs pour gagner en agilité, améliorer la performance et sécuriser ses processus de mise en production. Le témoignage de Cyril Thenon, responsable du service Performance & Industrialisation au sein de la direction Production et Services de Generali France.

Pour les DSI, la gestion des releases d’applications, lorsqu’elle est effectuée manuellement, constitue l’une des activités les plus contraignantes. En effet, ce processus cumule quatre handicaps : il consomme beaucoup de temps, il coûte cher, il est d’autant plus complexe que l’entreprise est importante et il est risqué, car source d’erreurs humaines et de perte de maîtrise des mises en production. Avec des conséquences potentiellement désastreuses pour la performance opérationnelle et l’image de l’entreprise.

Selon Melinda-Carol Ballou, analyste chez IDC, « à l’heure où les développements en mode agile s’imposent dans les entreprises, le déploiement d’applications provoque un goulot d’étranglement, il ralentit le processus de mise en production alors que, dans le même temps, les métiers ont rapidement besoin d’applications pour développer le business. »

Réduire la complexité et les coûts, gagner du temps

La solution ? Normaliser, industrialiser et automatiser. C’est l’approche retenue par le groupe Generali, premier assureur vie en Europe avec plus de six millions d’assurés et, en France, deuxième groupe d’assurance généraliste, avec 10 000 collaborateurs et agents généraux. « Notre objectif était triple : réduire le niveau de complexité des mises en production, raccourcir le cycle de déploiement pour le réaliser en quelques clics et se conformer à de nouvelles règlementations », résume Cyril Thenon, responsable du service Performance & Industrialisation au sein de la direction Production et Services de Generali France. Les reportings de déploiement doivent notamment se conformer aux audits FARG (Financial Accounting Risk Gouvernance) et aux initiatives internes au groupe Generali, afin de répondre aux exigences accrues de traçabilité.

L’activité du service de production de Generali est très significative avec, en moyenne par mois, 120 changements applicatifs, 200 déploiements en production pour le mainframe et 190 pour les environnements distribués et plusieurs milliers de traitements batch. Globalement, Generali France gère 470 applications métiers, dont 120 sont majeures et 85 critiques. Le parc applicatif de Generali est le résultat, à 80 %, de développements internes, d’où la pertinence d’industrialiser les déploiements pour gagner en efficacité.

6,67 € HT
soit 8,00 € TTC
Pour lire la suite de cet article :

Best Practices propose des publications payantes.
Comparez nos différentes offres d'abonnement.

Philippe Rosé

Philippe Rosé

Docteur en sciences économiques et auteur d’une vingtaine d’ouvrages sur le management des systèmes d’information, Philippe Rosé est rédacteur en chef des publications Best Practices.

Nos Ouvrages

  • Symposiums Gartner Rétrospective 2017-2021

    Les équipes de Best Practices assistent chaque année au Symposium organisé par le cabinet Gartner qui présente des études, ses analyses et ses opinions sur l’évolution des technologies, du digital et des systèmes d’information.

  • Benchmark Digital&Business - numéro 157

    Ce numéro de Benchmark Digital & Business regroupe l’essentiel des chiffres et des tendances présentés lors du Symposium Gartner 2021, qui s’est déroulé en novembre, à distance.

  • Benchmark Digital&Business - numéro 156

    Ce numéro de Benchmark Digital & Business regroupe l’essentiel des chiffres et des tendances présentés lors du Symposium Gartner 2021, qui s’est déroulé en novembre, à distance.

A ne pas manquer

  • Comment rater...
sa Data Integration

    Pour rater son intégration de données, rien de plus simple. C’est à la portée de toutes les entreprises ! Il suffit de suivre nos treize commandements et d’oublier la gouvernance, la qualité, la sécurité et les enjeux métiers.

  • Comment rater...
sa génération de leads

    Il existe un lien étroit entre le dynamisme commercial d'un éditeur de logiciels ou d'un intégrateur et la qualité des leads dont disposent les commerciaux pour maintenir leur performance. Mais il est très facile de ruiner votre performance commerciale.

  • Comment rater...
sa stratégie Big Data

    Une stratégie Big Data ne s'improvise pas. Quoique... Ce nouveau titre de la collection "Comment rater..." propose les douze commandements pour tous ceux qui veulent vraiment rater leur stratégie Big Data.

Best Practices

Informations

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris