Le management du digital
Rechercher

Environnements de travail : optimiser et automatiser

6,67 € HT
soit 8,00 € TTC
Pour lire la suite de cet article :

En matière de gestion des environnements de travail, il y a une bonne et une mauvaise nouvelle. La bonne : le prix des machines va continuer de diminuer, notamment pour les équipements fixes. La mauvaise : le coût global d’administration des postes de travail ne devrait pas fléchir de manière significative. Deux retours d’expérience en matière d’optimisation et d’automatisation : le groupe Krys et le Centre de Fiscalité et de Gestion du Bas-Rhin.

Selon le dernier référentiel de pratiques du cabinet Markess International sur les postes de travail, « plus de 77 % des décideurs du secteur privé et 87 % de ceux du secteur public prévoient de faire évoluer, d’ici 2015, l’environnement des postes de travail de leurs dirigeants et membres du comité exécutif, top managers, cadres managers et collaborateurs "cols blancs" ». Malgré la baisse des prix des postes de travail, la gestion des parcs reste relativement coûteuse : selon une étude d’IDC réalisée en 2012 pour l’éditeur RES Software, les entreprises européennes dépensent en moyenne 205 à 240 Ä par an pour administrer chaque PC installé, voire plus de 300 euros pour les entreprises les moins économes. Il y a donc un gisement potentiel de réductions de coûts avec l’automatisation de la gestion de parcs. Un gisement qui mérite d’être considéré, d’autant que le coût global d’un poste de travail ne baisse guère, avec les nouvelles contraintes que constituent la mobilité et le BYOD (lire page 5), sources de nouvelles contraintes d’administration de parcs. Pour Emmanuelle Olivié-Paul, directrice associée de Markess International, « les évolutions actuelles des postes de travail, avec les nouveaux usages mobiles qui en découlent, conduisent les décideurs IT à aborder, sous un angle différent, les enjeux techniques tels que ceux liés à la sécurité et notamment à la perméabilité entre espaces professionnel et personnel, la gestion et l’administration des environnements, la sauvegarde et le stockage des données, la performance et la qualité de service (QoS), le provisioning des ressources... »

Groupe Krys : centraliser l’information

« Ma responsabilité est d’optimiser et de faciliter la productivité des utilisateurs où qu’ils se trouvent, et depuis n’importe quel périphérique », explique Xavier Laurent, directeur technique et responsable de l’infrastructure matérielle et logicielle du groupe Krys. Ce qui implique, pour la direction informatique, la gestion de pas moins de 6 000 utilisateurs, de 5 500 ordinateurs, de 1 300 serveurs, d’une centaine de smartphones et autant de portables dont il faut assurer au quotidien la mise à jour, le support et la sécurité. C’est aussi pouvoir proposer de nouvelles applications capables de répondre à des demandes spécifiques de certains métiers. « C’est ainsi que nous avons pu intégrer un outil de gestion de projet pour le département financier afin qu’ils accèdent aux dates de début et de fin de contrats de financement, en quelques clics », raconte Xavier Laurent.

Comme l’explique le directeur technique, c’est l’obsolescence de la solution en place et l’explosion du nombre de périphériques par utilisateur qui l’ont poussé à repenser la gestion du parc informatique. « Nous étions prêts à transformer la façon de gérer l’informatique de nos trois enseignes, Krys, Vision Plus et Lynx optique, basées sur le territoire français et en Belgique », précise Xavier Laurent.

6,67 € HT
soit 8,00 € TTC
Pour lire la suite de cet article :

Best Practices propose des publications payantes.
Comparez nos différentes offres d'abonnement.

Laurence Blanlœil

Laurence Blanlœil

Anciennement responsable communication dans le secteur des nouvelles technologies pendant 20 ans, Laurence Blanloeil intègre l’équipe de Best Practices comme journaliste en 2013.

Nos Ouvrages

  • Benchmark Digital&Business - numéro 157

    Ce numéro de Benchmark Digital & Business regroupe l’essentiel des chiffres et des tendances présentés lors du Symposium Gartner 2021, qui s’est déroulé en novembre, à distance.

  • Benchmark Digital&Business - numéro 156

    Ce numéro de Benchmark Digital & Business regroupe l’essentiel des chiffres et des tendances présentés lors du Symposium Gartner 2021, qui s’est déroulé en novembre, à distance.

  • Symposiums Gartner : la synthèse

    Les équipes de Best Practices assistent chaque année au Symposium organisé par le cabinet Gartner qui présente des études, ses analyses et ses opinions sur l’évolution des technologies, du digital et des systèmes d’information.

A ne pas manquer

  • Comment rater...
sa Data Integration

    Pour rater son intégration de données, rien de plus simple. C’est à la portée de toutes les entreprises ! Il suffit de suivre nos treize commandements et d’oublier la gouvernance, la qualité, la sécurité et les enjeux métiers.

  • Comment rater...
sa génération de leads

    Il existe un lien étroit entre le dynamisme commercial d'un éditeur de logiciels ou d'un intégrateur et la qualité des leads dont disposent les commerciaux pour maintenir leur performance. Mais il est très facile de ruiner votre performance commerciale.

  • Comment rater...
sa stratégie Big Data

    Une stratégie Big Data ne s'improvise pas. Quoique... Ce nouveau titre de la collection "Comment rater..." propose les douze commandements pour tous ceux qui veulent vraiment rater leur stratégie Big Data.

Best Practices

Informations

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris