Bonnes pratiques et expertises IT
Rechercher

Consultant : la « Second Life » du DSI « remercié »

4,17 € HT
soit 5,00 € TTC
Pour lire la suite de cet article :

Marc Siberg (pseudonyme) a été DSI toute sa carrière… jusqu’au jour où son employeur l’a quitté. Devenu consultant indépendant reconnu, il nous fait profiter de son expérience, avec des conseils pratiques, aussi utiles à ceux qui sont encore en poste qu’à ceux qui sont en chemin vers un autre univers qu’une DSI.

-Et toi, tu veux faire quoi plus tard ?
- Oh, moi, tu sais, je suis bien dans mon job et j’ai encore plein de projets intéressants à concrétiser...

Le DSI qui vous a répondu avec cet argument est soit un menteur, il rêve d’autre chose et il est sans doute déjà en contact avec ses chasseurs de têtes préférés, soit un imprévoyant... Car combien d’entre nous partent à la retraite de la façon dont ils l’avaient imaginé ? Aucun, ou alors tous, comme les fumeurs qui arrêtent de fumer après chaque cigarette ! Nous avons tous une vie après notre job actuel. Beaucoup se rêvent plus proche des métiers, voire responsable d’un business, avec un P&L. Mais la question est posée : quelle évolution pour un DSI ?

Lorsque l’on est jeune, on parvient à gravir les échelons. Certaines trajectoires paraissent limpides et, tous les trois à cinq ans, sans à-coup, le jeune DSI accède à des postes avec des responsabilités de plus en plus étendues. Un contexte international constitue également un point de passage intéressant et valorisant qui vient utilement compléter un CV. Mais, plus on se rapproche du sommet d’une grande entreprise, plus progresser devient difficile, compliqué, voire dangereux. Les places sont rares et, pour bon nombre d’entre elles, finalement peu enviables. D’ailleurs, dans une organisation, les changements de postes se font plus de manière latérale que vers le haut de la pyramide hiérarchique. Certains parviennent à élargir le périmètre de leur fonction, à reprendre les achats indirects, les services généraux, la direction d’un site, ou, au sein d’un groupe, à décrocher des responsabilités transversales. Quelques-uns évoluent vers les métiers et deviennent directeur d’un service client, responsable de tout ou partie d’une chaîne logistique ou patron d’un centre de services partagés. De rares élus deviennent directeur général d’une business unit... Pour d’autres, c’est plus compliqué, moins linéaire, il est alors urgent de « latéraliser » son projet professionnel pour gérer l’atterrissage dans le marais des consultants et autres managers de transition.

- Et alors, pourquoi as-tu choisi de créer ton entreprise et de devenir consultant ?
- Oh, moi, tu sais, on ne me proposait plus aucun challenge, la routine... Je suis un homme d’action, j’en avais toujours rêvé, mais j’étais trop pris pour me lancer. Alors quand j’ai eu l’opportunité, je n’ai pas hésité, j’ai foncé...

Là encore, le mensonge est clair : il s’est fait virer, comme moi et comme 90 % des consultants indépendants et des managers de transition. Licenciement sec, rupture conventionnelle, sortie aidée avec un coach et un cabinet d’outplacement, contrat de consultant garanti « si tu pars sans faire de vague... » : les manières de se faire virer sont multiples. Mais le résultat est le même, résumé par une phrase classique : « Tu ne seras plus un salarié de ce groupe ! »

4,17 € HT
soit 5,00 € TTC
Pour lire la suite de cet article :

Best Practices propose des publications payantes.
Comparez nos différentes offres d'abonnement.

Nos Ouvrages

  • ERP - 145 réponses aux questions de votre direction générale

    Les ERP constituent encore la colonne vertébrale des systèmes d’information dans la plupart des moyennes et grandes entreprises. Malgré leur degré de maturité technologique, leurs performances métiers et la puissance des écosystèmes, les ERP suscitent encore de nombreuses questions de la part des DSI, qui ne trouvent pas toujours aisément de réponses.

  • La cybersécurité 
en 250 questions

    Les cyberattaques n’ont jamais occasionné autant de dégâts dans les entreprises. Et les perspectives n’encouragent pas à l’optimisme. Comment nmieux se protéger ? Ce guide pratique regroupe les 250 questions que doivent se poser les responsables sécurité, les DSI et les directions générales. Avec des
    réponses concrètes…

  • IT Benchmark
Rapport annuel - 2019

    La Shadow Information, ensemble d’informations que l’on ne trouve pas dans les médias, mais qui présentent une valeur pour la gestion opérationnelle de l'écosystème de l'IT. Ces contenus sont bien sûr accessibles à tous, mais cela demande énormément de temps et de ressources pour les trouver, les lire et se les approprier : les équipes de IT Benchmark le font pour vous !

A ne pas manquer

  • Comment rater...
sa génération de leads

    Il existe un lien étroit entre le dynamisme commercial d'un éditeur de logiciels ou d'un intégrateur et la qualité des leads dont disposent les commerciaux pour maintenir leur performance. Mais il est très facile de ruiner votre performance commerciale.

  • Services managés : où en sont les entreprises françaises ?

    Best Practices a réalisé une enquête auprès des entreprises et organisations publiques françaises. Avec plusieurs objectifs : cerner les enjeux associés aux systèmes d’information, mesurer les usages des services managés les budgets associés.

  • Pour en savoir plus sur l’externalisation

    Pourquoi externaliser ? Quels sont les avantages et les inconvénients ? Comment définir les règles du jeu ? Quels sont les points de vigilance ? Quelles sont les dix questions que posent systématiquement les directions générales aux DSI ?

Best Practices

Informations

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris