Le management du digital
Rechercher

Applications : comment diminuer les coûts et les risques

4,17 € HT
soit 5,00 € TTC
Pour lire la suite de cet article :

La valeur des applications : le sujet est particulièrement sensible dans un contexte économique difficile. Antoine Gourévitch, directeur associé du BCG, et Ludovic de Beauvoir, associé chez PwC Advisory, ont récemment présenté (*) les enjeux associés à la mesure des applications, en termes tant de qualité que de maîtrise des risques et des coûts.

1. La vision stratégique : la mesure au service de la transformation du SI

« L’informatique va devoir se transformer de façon massive, affirme Antoine Gourévitch, vice-président senior et directeur associé du BCG (Boston Consulting Group). Avec l’externalisation des processus de support et de développement, une partie du système d’information quitte l’entreprise. Dans le même temps, une partie du budget IT part vers d’autres directions, comme le marketing ou les métiers, notamment quand les délais annoncés par la DSI sont trop longs pour mener les projets en interne. »

Dans ce contexte, les DSI sont soumis à trois injonctions contradictoires : ils doivent réduire les coûts du système d’information, transformer leur entreprise en entreprise numérique et renforcer en parallèle la sécurité. Or, « les recettes classiques pour y parvenir ont aujourd’hui un rendement décroissant », relate Antoine Gourévitch. Selon les observations du BCG, si la standardisation, l’offshore, la consolidation des infrastructures, la spécialisation des rôles ou encore la mise en place d’une gouvernance centralisée ont permis de progresser, une fois parvenues à un certain stade, les entreprises stagnent, ne pouvant plus envisager de nouveaux gains de performance.

Pour aller plus loin, il faut désormais aborder ces sujets à travers une perspective de bout en bout. Les coûts du système d’information sont généralement calculés ainsi : coût d’une unité d’œuvre efficace, multiplié par le nombre d’unités d’œuvres consommées par demande, multiplié par le nombre des demandes.

Les leviers classiques (par exemple le lean management, les méthodes agiles, l’offshore, le recours à l’expertise interne et externe, etc.) se focalisent généralement sur le premier palier, en cherchant à agir sur le coût des unités d’œuvre, que ce soit au niveau des projets ou de la maintenance. Néanmoins, cette approche présente un inconvénient majeur : elle ne prend pas en compte les poids du passé sur le futur. « Souvent, les budgets SI sont dans une impasse du fait de la complexité du patrimoine existant ou du poids des projets "décommissionnés" », illustre Antoine Gourévitch.

Afin de pouvoir arbitrer entre les trois injonctions, souvent contradictoires, auxquelles ils sont soumis, les DSI ont donc besoin de disposer d’un véritable état des lieux, prenant en compte le système d’information dans son ensemble. Connaître et mesurer son patrimoine applicatif, ses projets et les compétences existantes au sein de la DSI est donc un prérequis pour accompagner et maîtriser la transformation en entreprise numérique.

4,17 € HT
soit 5,00 € TTC
Pour lire la suite de cet article :

Best Practices propose des publications payantes.
Comparez nos différentes offres d'abonnement.

Aurélie Chandèze

Aurélie Chandèze

Titulaire de deux masters en informatique et en sciences de l’information, Aurélie Chandèze a débuté en tant que journaliste IT. Après avoir été analyste chez Yphise puis consultante chez Acadys, elle a rejoint Best Practices fin 2009.

Nos Ouvrages

  • Benchmark Digital&Business - 
numéro 115

    Symposium Gartner 2019 - Ce numéro de Benchmark Digital & Business regroupe l’essentiel des chiffres et des tendances qui ont été présentés lors du Symposium Gartner 2019, qui s’est tenu en novembre à Barcelone.

  • Benchmark Digital&Business - 
numéro 114

    Symposium Gartner 2019 - Ce numéro de Benchmark Digital & Business regroupe l’essentiel des chiffres et des tendances qui ont été présentés lors du Symposium Gartner 2019, qui s’est tenu en novembre à Barcelone.

  • ERP - 145 réponses aux questions de votre direction générale

    Les ERP constituent encore la colonne vertébrale des systèmes d’information dans la plupart des moyennes et grandes entreprises. Malgré leur degré de maturité technologique, leurs performances métiers et la puissance des écosystèmes, les ERP suscitent encore de nombreuses questions de la part des DSI, qui ne trouvent pas toujours aisément de réponses.

A ne pas manquer

  • Comment rater...
sa Data Integration

    Pour rater son intégration de données, rien de plus simple. C’est à la portée de toutes les entreprises ! Il suffit de suivre nos treize commandements et d’oublier la gouvernance, la qualité, la sécurité et les enjeux métiers.

  • Comment rater...
sa génération de leads

    Il existe un lien étroit entre le dynamisme commercial d'un éditeur de logiciels ou d'un intégrateur et la qualité des leads dont disposent les commerciaux pour maintenir leur performance. Mais il est très facile de ruiner votre performance commerciale.

  • Services managés : où en sont les entreprises françaises ?

    Best Practices a réalisé une enquête auprès des entreprises et organisations publiques françaises. Avec plusieurs objectifs : cerner les enjeux associés aux systèmes d’information, mesurer les usages des services managés les budgets associés.

Best Practices

Informations

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris