Bonnes pratiques et expertises IT
Rechercher

Affaire SAP-Diageo : le Cigref prend position

Après l’USF (association des utilisateurs francophones de solutions SAP), c’est au tour du Cigref de prendre position vis-à-vis de l’affaire qui oppose le groupe agroalimentaire britannique Diageo à SAP. Motif du litige : le traitement des accès indirects, que l’éditeur entend soumettre à droit de licences, ce que contestent ses clients, arguant du fait que leurs données leur appartiennent.

Le 16 février 2017, dans un jugement rendu par la cour royale de justice, un juge britannique a condamné le groupe agro-alimentaire Diageo au bénéfice de SAP.

Rappelons que, client de SAP depuis 2004, Diageo a lancé en 2012 deux projets de relation clients, autour de la solution Salesforce, et connectés à SAP via une infrastructure d'échange disposant d'une licence légitime pour accéder aux données. SAP a estimé que cette licence était insuffisante et a assigné son client en justice, exigeant que tous les utilisateurs qui accèdent aux données SAP via l'infrastructure d'échange s'acquittent d'un droit d'usage. Dès lors la facture SAP de Diageo s’en trouverait multipliée environ par deux. SAP réclame ainsi en reprenant l’historique 64 millions d'euros à Diageo, montant que doit encore confirmer la justice britannique.

« Dans ce cas précis, la justice britannique a suivi l'interprétation de SAP sur la notion d'accès indirects. S'il reste encore isolé, et même si la décision ne concerne finalement que le Royaume-Uni, le signal envoyé par SAP à ses clients est particulièrement négatif et inquiétant », souligne le Cigref.

L’association entend rappeler sa position à SAP « afin de rétablir dans la durée une relation moins conflictuelle, et pourquoi pas de confiance, entre les entreprises et administrations publiques qu’il représente et l'un de leurs principaux fournisseurs. » Le Cigref rappelle ainsi cinq principes :

  1. Il est indispensable que SAP accepte enfin de définir, clairement et de manière univoque, dans un cadre partenarial avec les utilisateurs, la notion d'accès indirects, et remédie ainsi au flou actuel de sa politique de licensing.
  2. Les données confiées aux systèmes SAP n'appartiennent pas à SAP mais aux entreprises, et ce qu’elles en font une fois que ces données en ont été extraites ne regarde qu’elles.
  3. Les clients de SAP ne sont pas dupes de la situation et n'entendent pas faire les frais de la concurrence exacerbée entre cet éditeur et Salesforce.
  4. Le Cigref relève une grande convergence de vue entre sa position et celles que développent, sur ce même sujet, l'USF etEuroCIO.
  5. Le Cigref note le développement de solutions en open source qui offrent, dès aujourd'hui, des alternatives permettant de s'affranchir du modèle de licensing imposé par SAP, ou de le cantonner à quelques fonctions critiques pour lesquelles SAP serait encore jugé plus pertinent ; du reste, plusieurs adhérents du CIGREF ont d'ores et déjà engagé des réflexions dans ce sens.

Les adhérents du Cigref « souhaitant construire avec leurs fournisseurs des relations saines et équilibrées », l’association entend engager des discussions avec SAP « au meilleur niveau, en partenariat avec EuroCIO, afin de ré-expliquer cette position. »

À lire également :

- SAP à ses clients : "Votre argent m'intéresse... même indirectement !"

- Le Hors-série sur les relations fournisseurs

- Comment se débarrasser des éditeurs qui s’incrustent

- Pratiques commerciales de SAP : l’USF et le Cigref remontent au créneau

- Relations entre SAP et l'USF : l’accès est tendu

- Relations commerciales avec SAP : des clients désabusés

- Quand SAP dépasse la ligne jaune

- Fournisseurs stratégiques... ou presque

- Déploiements SAP : où en est-on dix ans après ?

- ERP : combattre les idées reçues et demandes partisanes

- Licences ERP : les attentes des entreprises vis-à-vis des éditeurs

- Audits logiciels : les quatre stratégies privilégiées par les éditeurs

Best Practices propose des publications payantes.
Comparez nos différentes offres d'abonnement.

La rédaction

La rédaction

La rédaction de Best Practices fédère les meilleurs experts sur le management des systèmes d’information.

Nos Ouvrages

  • IT Benchmark
Rapport annuel - 2019

    La Shadow Information, ensemble d’informations que l’on ne trouve pas dans les médias, mais qui présentent une valeur pour la gestion opérationnelle de l'écosystème de l'IT. Ces contenus sont bien sûr accessibles à tous, mais cela demande énormément de temps et de ressources pour les trouver, les lire et se les approprier : les équipes de IT Benchmark le font pour vous !

  • Best Practices
Relations fournisseurs

    La relation avec les fournisseurs est probablement ce qu’il y a de plus complexe à gérer pour un DSI. Autant, pour les problématiques technologiques, on peut s’appuyer sur des standards, autant les interactions avec les fournisseurs, qui comportent une part d’incertitude, d’ambiguïté et de liens personnels, sont délicates à normaliser.

  • Best Practices Spotlight
Symposium Gartner 2018

    Ce numéro de Best Practices Spotlight regroupe l’essentiel des chiffres et des tendances qui ont été présentés lors du Symposium Gartner 2018, qui s’est tenu en novembre à Barcelone.

A ne pas manquer

  • Comment rater...
sa génération de leads

    Il existe un lien étroit entre le dynamisme commercial d'un éditeur de logiciels ou d'un intégrateur et la qualité des leads dont disposent les commerciaux pour maintenir leur performance. Mais il est très facile de ruiner votre performance commerciale.

  • Services managés : où en sont les entreprises françaises ?

    Best Practices a réalisé une enquête auprès des entreprises et organisations publiques françaises. Avec plusieurs objectifs : cerner les enjeux associés aux systèmes d’information, mesurer les usages des services managés les budgets associés.

  • Pour en savoir plus sur l’externalisation

    Pourquoi externaliser ? Quels sont les avantages et les inconvénients ? Comment définir les règles du jeu ? Quels sont les points de vigilance ? Quelles sont les dix questions que posent systématiquement les directions générales aux DSI ?

Best Practices

Informations

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris