Bonnes pratiques et d'expertises IT
Rechercher

Aéroport de Liège : la géo-orchestration des événements

12,00 € HT
soit 14,40 € TTC
Pour lire la suite de cet article :
Aéroport de Liège : la géo-orchestration des événements

Lauréat du Trophée « Innovation opérationnelle et connectée » 2017 des clubs utilisateurs francophones Oracle, l’aéroport de Liège a mis en place un centre opérationnel virtuel où sont centralisées, puis redistribuées, les informations liées aux activités autour d’un avion et de sa cargaison.

En apparence, l’aéroport de Liège, en Belgique, créé en 1991, n’a pas l’envergure des gros hubs que sont les aéroports de Paris, de Londres ou de Francfort. Mais en apparence seulement : avec 650 000 tonnes de fret, il se positionne à la huitième place européenne pour l’activité Cargo (les trois premiers étant Francfort, Paris et Amsterdam). « De nombreux partenaires sont répartis sur le site, nous avions jusqu’à présent une planification manuelle des vols, à partir d’informations de sources disparates (systèmes dédiés signalant par exemple les approches ou retards d’avions, courriels reprenant des informations sur les travaux en cours...), mais avec des volumes de données qui augmentent, du fait d’un accroissement du trafic, cette approche était peu efficiente », explique Daniel Sluysmans, DSI de l’aéroport de Liège.

Cette nécessité de maîtriser le trafic s’est notamment matérialisée lors de l’attentat de l’aéroport de Bruxelles, en mars 2016, avec un surplus de 1 500 mouvements d’avions et de 150 000 passagers en l’espace de quinze jours : « Nous avons comptabilisé en cinq jours autant de mouvements que le total que nous enregistrons habituellement en un mois », se souvient le DSI de l’aéroport.

Gérer les situations de crise, déclencheur de projet

D’où l’idée de moderniser l’Airport Ops Center pour centraliser l’information, l’image d’une tour de contrôle, pour les données. L’un des déclencheurs a été une situation de crise suite à un épisode neigeux. Cela a fait apparaître « des faiblesses dans la remontée des informations venant des aires de dégivrage, dans la réactivité des acteurs et la mobilisation de leur chaîne de commandement, jusqu’au plus haut niveau », justifie Daniel Sluysmans.

12,00 € HT
soit 14,40 € TTC
Pour lire la suite de cet article :

Best Practices propose des publications payantes.
Comparez nos différentes offres d'abonnement.

Philippe Rosé

Philippe Rosé

Docteur en sciences économiques et auteur d’une vingtaine d’ouvrages sur le management des systèmes d’information, Philippe Rosé est rédacteur en chef des publications Best Practices.

Nos Ouvrages

  • Best Practices
Mises en œuvre

    Cette première édition des Best Practices mises en oeuvre regroupent des recommandations, des conseils et des méthodologies issues de retours d'expérience de DSI et de l'expertise de nos équipes. La centaine d'articles retenus abordent la stratégie et le management du SI, la gestion de projet, la valorisation de la DSI, le sourcing et le pilotage de la DSI.

  • Best Practices Spotlight 
Atlas - Édition 2017

    L’Atlas du DSI regroupe tous les sujets publiés dans le cadre du service de benchmarking et de veille Best Practices Spotlight. L’Atlas du DSI propose des articles synthétiques pour rester à l'état de l'art, des chiffres-clés pour se benchmarker, des argumentaires pour convaincre les métiers, des bonnes pratiques à partager avec vos équipes et des résumés d'études que vous n'avez jamais le temps de lire.

  • Best Practices Revues et Corrigées - édition 2017

    Cet ouvrage regroupe tout ce qu’il faut savoir pour manager les systèmes d’information. Chaque thème est traité en trois parties. D’abord, une présentation de la « Best Practice », qui en explique la genèse, les développements et les principes. Ensuite, un regard critique, qui met en exergue les points faibles, les éléments de débat et de controverse.

A ne pas manquer

Best Practices

Informations

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris