Le management du digital
Rechercher

Quand le DSI se transforme en chef d’orchestre

30,00 € HT
soit 36,00 € TTC
Pour lire la suite de cet article :

L’IoT, la Blockchain, la réalité augmentée, l’intelligence artificielle redéfinissent l’écosystème économique, l’environnement IT et les usages des consommateurs. Ces dernières années, de nombreuses entreprises se sont lancées dans l’aventure en expérimentant ces nouvelles technologies.

La 6ème édition de l’étude Tech Trends de Deloitte montre que l’année 2018 sera marquée par une nouvelle étape dans la transformation numérique des entreprises, avec le développement d’approches plus globales.

Chaque année, le cabinet de conseil Deloitte dévoile ses Tech Trends. En 2017, les consultants avaient retenu comme fil rouge « l’entreprise cinétique » (car en mouvement, avec la multiplication des Proofs of Concept). Cette année, l’expression qui résume la situation est « l’entreprise symphonique ». Pour Sébastien Ropartz, associé Conseil Technology Strategy & Architecture chez Deloitte, « en 2018, nous verrons émerger une entreprise qui saura créer une harmonie entre stratégie, technologies et opérations, une entreprise qui saura faire jouer en rythme les technologies stars pour écrire une nouvelle partition vers le succès. » En effet, poursuit-il, « au fil des expérimentations, l’interdépendance entre les technologies et les programmes de transformation s’est révélée de plus en plus évidente. Car il n’y a pas d’analytique sans Big Data et pas de Big Data sans une infrastructure cloud. » Pour Eric Delgove, associé Conseil Technology Strategy & Architecture chez Deloitte, « le DSI a repris un rôle fondamental dans l’orchestration de tous ces éléments et l’industrialisation des innovations va étendre son périmètre à l’usine 4.0. »Deloitte a ainsi identifié huit tendances majeures qui contribuent à transformer les DSI et à en faire, si ce n’était pas déjà le cas, des « chefs d’orchestre ».

1. De nouveaux modèles de prestations et de gouvernance pour repenser la DSI

Au cours des dernières années, DSI et métiers se sont rapprochés pour intégrer toujours plus en profondeur les innovations digitales dans la stratégie de l’entreprise. Face à une accélération du rythme des ruptures technologiques, les DSI doivent se concentrer sur la création d’un environnement dans lequel l’infrastructure est évolutive et l’architecture ouverte et extensible. Pour atteindre cet objectif, elles doivent automatiser des opérations, adresser la dette technique, héritage des choix d’architecture passés, et moderniser les services d’infrastructure. « Les DSI devraient avoir le réflexe du "cloud first", pour réduire les coûts, y compris pour les applications cœur de métier », suggère Olivier Lallement, senior manager chez Deloitte. Le modèle d’architecture flexible, « fondé sur des services cloud et plébiscité par les start-up, a démontré son efficacité. Une adoption globale par le marché semble inévitable. Reposant sur des plateformes virtualisées et "conteneurisées", il permet une réactivité dans la mise à disposition des services et une élasticité des ressources », ajoute-t-il.

Par ailleurs, la frontière entre les compétences métiers et SI devenant plus floue au sein de l’entreprise, les DSI doivent proposer un nouveau modèle de fonctionnement en réorganisant les compétences dans un modèle transverse, en apportant de la souplesse dans l’allocation des ressources et en assumant une part d’incertitude dans le portefeuille d’investissement. Pour Deloitte, « la transformation de ce modèle commence par un rapprochement des expertises au sein d’équipes polyvalentes, évolutives et focalisées sur un objectif commun. Cette réorganisation s’accompagne d’un changement radical dans les modes de delivery (Agile, DevOps). »

30,00 € HT
soit 36,00 € TTC
Pour lire la suite de cet article :

Best Practices propose des publications payantes.
Comparez nos différentes offres d'abonnement.

Philippe Rosé

Philippe Rosé

Docteur en sciences économiques et auteur d’une vingtaine d’ouvrages sur le management des systèmes d’information, Philippe Rosé est rédacteur en chef des publications Best Practices.

Nos Ouvrages

  • Symposiums Gartner Rétrospective 2017-2021

    Les équipes de Best Practices assistent chaque année au Symposium organisé par le cabinet Gartner qui présente des études, ses analyses et ses opinions sur l’évolution des technologies, du digital et des systèmes d’information.

  • Benchmark Digital&Business - numéro 157

    Ce numéro de Benchmark Digital & Business regroupe l’essentiel des chiffres et des tendances présentés lors du Symposium Gartner 2021, qui s’est déroulé en novembre, à distance.

  • Benchmark Digital&Business - numéro 156

    Ce numéro de Benchmark Digital & Business regroupe l’essentiel des chiffres et des tendances présentés lors du Symposium Gartner 2021, qui s’est déroulé en novembre, à distance.

A ne pas manquer

  • Comment rater...
sa Data Integration

    Pour rater son intégration de données, rien de plus simple. C’est à la portée de toutes les entreprises ! Il suffit de suivre nos treize commandements et d’oublier la gouvernance, la qualité, la sécurité et les enjeux métiers.

  • Comment rater...
sa génération de leads

    Il existe un lien étroit entre le dynamisme commercial d'un éditeur de logiciels ou d'un intégrateur et la qualité des leads dont disposent les commerciaux pour maintenir leur performance. Mais il est très facile de ruiner votre performance commerciale.

  • Comment rater...
sa stratégie Big Data

    Une stratégie Big Data ne s'improvise pas. Quoique... Ce nouveau titre de la collection "Comment rater..." propose les douze commandements pour tous ceux qui veulent vraiment rater leur stratégie Big Data.

Best Practices

Informations

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris