Bonnes pratiques et expertises IT
Rechercher

Migration : les bonnes pratiques

8,33 € HT
soit 10,00 € TTC
Pour lire la suite de cet article :

Les raisons de changer d'éditeur ne manquent pas. Mais abandonner une solution pour la remplacer par une autre conduit les DSI dans un passage obligé : une opération de migration qui peut s’avérer plus ou moins fastidieuse, risquée, voire carrément catastrophique. À moins de prendre quelques précautions… Dix bonnes pratiques sont particulièrement pertinentes.

Les raisons de changer de solution logicielle sont variées : perte de confiance vis-à-vis de l’éditeur, versions trop anciennes qui ne sont plus maintenues, fonctionnalités non disponibles, coût des licences et des upgrades, budgets restreints, bogues non corrigés, nécessité d’une évolution règlementaire, fusion avec une autre entreprise, nouveaux usages demandés par les utilisateurs...

Les remises en compétition des fournisseurs sont donc très fréquentes et sont même salutaires, dans la plupart des cas, s’il s’agit d’enrayer des problèmes commerciaux, techniques, de satisfaction utilisateurs ou relationnels avec les interlocuteurs de l’éditeur. Les transformations des bases installées s’observent davantage sur des marchés caractérisés par des acteurs historiques concurrencés par des acteurs plus petits, souvent plus innovants, plus réactifs et moins chers. C’est le cas, par exemple, du CRM, de la sécurité, de l’administration de systèmes ou de la Business Intelligence.

Sur ce marché, par exemple, selon le CXP, on dénombre, au niveau européen, pas moins de 250 fournisseurs commercialisant plus de 600 solutions. « Les principales raisons qui poussent les entreprises à changer d’éditeur de BI sont essentiellement la perte de confiance dans l’éditeur en place, le fait qu’une solution n’est plus supportée ou qu’elle n’offre pas certaines fonctionnalités, par exemple des capacités évoluées de visualisation ou en matière de mobilité dans le domaine de la Business Intelligence », résume Christian Cornemillot, directeur commercial des services professionnels de Microstrategy France.

8,33 € HT
soit 10,00 € TTC
Pour lire la suite de cet article :

Best Practices propose des publications payantes.
Comparez nos différentes offres d'abonnement.

Philippe Rosé

Philippe Rosé

Docteur en sciences économiques et auteur d’une vingtaine d’ouvrages sur le management des systèmes d’information, Philippe Rosé est rédacteur en chef des publications Best Practices.

Nos Ouvrages

  • Best Practices
Mises en œuvre

    Cette première édition des Best Practices mises en oeuvre regroupent des recommandations, des conseils et des méthodologies issues de retours d'expérience de DSI et de l'expertise de nos équipes. La centaine d'articles retenus abordent la stratégie et le management du SI, la gestion de projet, la valorisation de la DSI, le sourcing et le pilotage de la DSI.

  • Best Practices Spotlight 
Atlas - Édition 2017

    L’Atlas du DSI regroupe tous les sujets publiés dans le cadre du service de benchmarking et de veille Best Practices Spotlight. L’Atlas du DSI propose des articles synthétiques pour rester à l'état de l'art, des chiffres-clés pour se benchmarker, des argumentaires pour convaincre les métiers, des bonnes pratiques à partager avec vos équipes et des résumés d'études que vous n'avez jamais le temps de lire.

  • Best Practices Revues et Corrigées - édition 2017

    Cet ouvrage regroupe tout ce qu’il faut savoir pour manager les systèmes d’information. Chaque thème est traité en trois parties. D’abord, une présentation de la « Best Practice », qui en explique la genèse, les développements et les principes. Ensuite, un regard critique, qui met en exergue les points faibles, les éléments de débat et de controverse.

A ne pas manquer

Best Practices

Informations

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris