Bonnes pratiques et expertises IT
Rechercher

Contre la paperasse et les processus obèses, un peu d’intelligence artificielle…

40,00 € HT
soit 48,00 € TTC
Pour lire la suite de cet article :
Contre la paperasse et les processus obèses, un peu d’intelligence artificielle…

La dématérialisation, le numérique, le collaboratif et les autres technologies censées faciliter la fluidité dans les entreprises sont encore loin d’avoir produit tous leurs effets. La paperasse et les processus trop longs, trop complexes, trop morcelés et trop imbriqués les uns avec les autres règnent encore dans les organisations.

D’où l’intérêt d’y injecter un peu d’intelligence artificielle…

Les achats et les services comptables sont, entre autres, de grands pourvoyeurs de processus et de paperasse. Exemple : LafargeHolcim UK, qui gère environ 30 000 comptes fournisseurs, reçoit 250 000 appels téléphoniques et traite 1,3 million de factures par an, dont 65 % sous format électronique, le reste étant géré sur papier. « Cette situation présente deux inconvénients majeurs : d’une part, un processus qui manque de clarté et qui repose en grande partie sur des tâches manuelles, n’est jamais pérenne. D’autre part, cela agit fortement sur le moral des équipes », explique Phil Rice, responsable du crédit chez LafargeHolcim UK, qui a témoigné lors d’un évènement organisé par BearingPoint et l’APDC (Association des Directeurs de Comptabilité & de Gestion). Pire : avec un processus mal maîtrisé, « nous avions chaque année 20 millions de livres de cash non affectés », ajoute Phil Rice.

Le groupe industriel a implémenté une solution (Alloc8 de Rimilia) qui est basée sur l’intervention d’un robot pour lire et reconnaître les informations nécessaires (avis de virement, chèques, virements…) et réaliser directement le lettrage dans le système d’information. « Ainsi, c’est l’ensemble de la chaîne Order-to-Cash qui s’en trouve fluidifiée », assure Phil Rice. Résultat : Le cash non alloué a été divisé par dix en trois mois. « Désormais, avec la réconciliation automatique des factures et des paiements, ce sont 93 % des montants qui sont automatiquement alloués, dont 90 % en moins d’une journée », assure Phil Rice, « nous avons obtenu ces résultats grâce à la rapidité du robot qui, de plus, travaille jour et nuit à la place du comptable. Nos équipes ont donc accès à l’information nécessaire dès leur arrivée le matin. » Avec, à la clé, une réduction d’effectifs de six personnes, sur une équipe de onze personnes.

La suite de cet article, réservée aux abonnés, aborde les exemples d’EDF et du Crédit Mutuel, détaille les dix transformations majeures de la fonction financière, ainsi que les trois domaines d’opportunités pour mettre en œuvre l’intelligence artificielle.

40,00 € HT
soit 48,00 € TTC
Pour lire la suite de cet article :

Best Practices propose des publications payantes.
Comparez nos différentes offres d'abonnement.

Dominique Herbert

Dominique Herbert

Consultant en systèmes d’information depuis plus de vingt ans, Dominique Herbert collabore à Best Practices sur les thématiques de gouvernance, d’organisation de la DSI et de stratégie SI.

Nos Ouvrages

  • Best Practices Spotlight 
Atlas - Édition 2018

    L’Atlas du DSI regroupe tous les sujets publiés dans le cadre du service de benchmarking et de veille Best Practices Spotlight. L’Atlas du DSI propose des articles synthétiques pour rester à l'état de l'art, des chiffres-clés pour se benchmarker, des argumentaires pour convaincre les métiers, des bonnes pratiques à partager avec vos équipes et des résumés d'études que vous n'avez jamais le temps de lire.

  • Best Practices
Mises en œuvre

    Cette première édition des Best Practices mises en oeuvre regroupent des recommandations, des conseils et des méthodologies issues de retours d'expérience de DSI et de l'expertise de nos équipes. La centaine d'articles retenus abordent la stratégie et le management du SI, la gestion de projet, la valorisation de la DSI, le sourcing et le pilotage de la DSI.

  • Best Practices Revues et Corrigées - Édition 2017

    Cet ouvrage regroupe tout ce qu’il faut savoir pour manager les systèmes d’information. Chaque thème est traité en trois parties. D’abord, une présentation de la « Best Practice », qui en explique la genèse, les développements et les principes. Ensuite, un regard critique, qui met en exergue les points faibles, les éléments de débat et de controverse.

A ne pas manquer

Best Practices

Informations

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris