Créez votre valeur de manager IT
Rechercher

Trois stratégies pour mettre les coûts sous contrôle

10,00 € HT
soit 12,00 € TTC
Pour lire la suite de cet article :

Des métiers qui contournent sciemment les directives des DSI pour leurs besoins et projets informatiques, l’incursion des outils et pratiques privés IT sur les lieux de travail : ces tendances que l’on regroupe sous le nom de Shadow IT sont désormais bien connues. Quel est le rôle du financier des SI dans la reprise en main de ces territoires perdus ?

Par Nicolas de Prade, manager chez Mazars Advese

Les métiers investissent de plus en plus directement dans les technologies de l’information. Selon les études d’analystes (IDC, Gartner), la proportion représenterait entre 25 et 40 % des dépenses IT, IDC prévoyant même 50 % à l’horizon 2019. Plusieurs raisons facilitent aujourd’hui le maintien, voire la croissance, du Shadow IT au sein des entreprises, y compris celles dont les DSI ont travaillé à la fluidification de leurs relations avec leurs clients :

  • Des fournisseurs au discours commercial séduisant pour les métiers, qui proposent des solutions adaptées aux besoins et clés en main.
  • Une génération Y qui pousse vers une libéralisation décomplexée des usages.
  • Des métiers qui estiment avoir toute l’expertise nécessaire pour piloter de bout en bout le cycle de vie des applications acquises sans passer par la DSI.
  • Les tendances au BYOD qui accélère la confusion entre les outils privés et les outils corporate (utilisation d’un compte personnel Skype, par exemple, pour suivre ou organiser une conférence téléphonique, ou le recours à son compte Dropbox pour partager des documents de travail).
  • Des DSI, encore trop peu réactives vis-à-vis des besoins métiers, pénalisées par leur inertie, symbolisée par des phases d’étude ou des comités d’engagement qui cristallisent les frustrations des métiers.

C’est dans ce contexte que les DSI se posent la question des moyens disponibles pour intégrer ces outils dans leur giron. Le financier placé au cœur des DSI (qu’il le soit à titre de contrôleur de gestion ou de business partner) a, lui aussi, un rôle à jouer afin de faire passer ces usages et leurs coûts induits de l’ombre à la lumière d’un pilotage économique transparent appelé de ses vœux par la DAF.

Comment permettre au couple DAF-DSI de mesurer ces réalités et ces coûts ? Trois arguments peuvent être utilisés : l’argument du contrôle, l’argument financier et l’argument de l’alignement.

10,00 € HT
soit 12,00 € TTC
Pour lire la suite de cet article :

Best Practices propose des publications payantes.
Comparez nos différentes offres d'abonnement.

Invité de Best Practices

Invité de Best Practices

Best Practices invite des experts et des consultants qui partagent leurs opinions, leurs analyses et leurs contenus.

Nos Ouvrages

  • Best Practices
Mises en œuvre

    Cette première édition des Best Practices mises en oeuvre regroupent des recommandations, des conseils et des méthodologies issues de retours d'expérience de DSI et de l'expertise de nos équipes. La centaine d'articles retenus abordent la stratégie et le management du SI, la gestion de projet, la valorisation de la DSI, le sourcing et le pilotage de la DSI.

  • Best Practices Spotlight 
Atlas - Édition 2017

    L’Atlas du DSI regroupe tous les sujets publiés dans le cadre du service de benchmarking et de veille Best Practices Spotlight. L’Atlas propose des articles synthétiques pour rester à l'état de l'art, des chiffres-clés pour se benchmarker, des argumentaires pour convaincre les métiers, des bonnes pratiques à partager avec vos équipes et des résumés d'études que vous n'avez jamais le temps de lire.

  • Best Practices Revues et Corrigées - édition 2017

    Cet ouvrage regroupe tout ce qu’il faut savoir pour manager les systèmes d’information. Chaque thème est traité en trois parties. D’abord, une présentation de la « Best Practice », qui en explique la genèse, les développements et les principes. Ensuite, un regard critique, qui met en exergue les points faibles, les éléments de débat et de controverse.

A ne pas manquer

Best Practices

Informations

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris