Le management du digital
Rechercher

Tierce maintenance applicative : anticiper les questions des DG

par Alain Sacquet (*)
L’informatique reste une préoccupation pour l’ensemble des directions générales car elle est coûteuse et se distingue de l’activité principale de l’entreprise, tout en étant pourtant indispensable. De plus, elle mobilise un personnel atypique d’une technicité étrange et éphémère qui pose de nombreux problèmes de gestion de carrière. Il reste à l’expliquer simplement aux directions générales.

L’externalisation reste un domaine pour lequel les directions métiers et, plus encore, les directions générales, posent beaucoup de question et dont le DSI doit connaître les réponses, avec les bons arguments. N’oublions pas que les DG sont issus des « meilleures » universités et management business schools, qu’ils ont dû apprendre les théories du « cœur du métier », et connaissent assurément les règles à suivre pour décider ou non de conserver une activité en interne. Comment s’accorder avec les DG sur la manière d’appréhender l’externalisation informatique pour que les décisions prises correspondent bien aux objectifs effectivement poursuivis ?

Contrôler la « rente » au profit de l’entreprise

Pour une direction générale, la mise en place d’une TMA se justifie par la création d’une « rente » au bénéfice de l’entreprise qu’elle dirige et du fournisseur retenu. La rente naît du fait que le coût global de la maintenance sur plusieurs années va être inférieur à celui du fonctionnement en interne complété par des appoints en régie. Le coût est plus faible parce qu’il n’y a qu’un appel d’offre au lieu de plusieurs contrats en régie, que le coût de management d’une équipe interne est supérieur à celui de gestion d’un contrat, et que le coût des informaticiens internes est plus élevé que celui des informaticiens de sociétés spécialisées, surtout lorsque les modifications peuvent être apportées par un back office situé offshore.

Best Practices propose des publications payantes.
Comparez nos différentes offres d'abonnement.

Nos Ouvrages

  • Benchmark Digital&Business - numéro 157

    Ce numéro de Benchmark Digital & Business regroupe l’essentiel des chiffres et des tendances présentés lors du Symposium Gartner 2021, qui s’est déroulé en novembre, à distance.

  • Benchmark Digital&Business - numéro 156

    Ce numéro de Benchmark Digital & Business regroupe l’essentiel des chiffres et des tendances présentés lors du Symposium Gartner 2021, qui s’est déroulé en novembre, à distance.

  • Symposiums Gartner : la synthèse

    Les équipes de Best Practices assistent chaque année au Symposium organisé par le cabinet Gartner qui présente des études, ses analyses et ses opinions sur l’évolution des technologies, du digital et des systèmes d’information.

A ne pas manquer

  • Comment rater...
sa Data Integration

    Pour rater son intégration de données, rien de plus simple. C’est à la portée de toutes les entreprises ! Il suffit de suivre nos treize commandements et d’oublier la gouvernance, la qualité, la sécurité et les enjeux métiers.

  • Comment rater...
sa génération de leads

    Il existe un lien étroit entre le dynamisme commercial d'un éditeur de logiciels ou d'un intégrateur et la qualité des leads dont disposent les commerciaux pour maintenir leur performance. Mais il est très facile de ruiner votre performance commerciale.

  • Comment rater...
sa stratégie Big Data

    Une stratégie Big Data ne s'improvise pas. Quoique... Ce nouveau titre de la collection "Comment rater..." propose les douze commandements pour tous ceux qui veulent vraiment rater leur stratégie Big Data.

Best Practices

Informations

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris