Créez votre valeur de manager IT
Rechercher

La roadmap du Big Data

12,00 € HT
soit 14,40 € TTC
Pour lire la suite de cet article :

Le Big Data est un domaine où les investissements n’ont de sens que s’ils sont pensés pour le moyen ou le long terme. À part quelques initiatives pilotes avec un périmètre réduit, les projets Big Data ont vocation à créer de la valeur durable. Y associer une roadmap constitue un atout pour atteindre cet objectif.

Les multiples études sur le marché du Big Data et les inves­tissements des entreprises mettent régulièrement en exergue la multiplicité des cas d’usage, le potentiel quasi infini de l’exploitation et de la valorisation des données, ainsi que des éléments de réflexion sur les architectures, infrastructures et compétences. On peut comprendre que, face à une telle diversité de business cases, de technologies, de prestataires et de parties prenantes, dans et hors de l’entreprise, les DSI puissent être désorientés devant l’ampleur de la tâche et, potentiellement, les risques liés aux projets Big Data qui, pour la plupart, explorent des domaines peu ou pas connus. Ces craintes, si elles sont légitimes, ne doivent pas occulter les promesses et les espoirs que suscite le Big Data. D’autant que le risque d’échec est significatif : seulement 27 % des projets Big Data sont considérés comme profitables, 45 % sont à l’équilibre et un sur dix est déficitaire, selon l’étude The Big Data payoff, publiée en 2016 par CapGemini et Informatica.

Pour aller plus loin et rendre concret (et profitable) le Big Data dans les entreprises, il est pertinent d’élaborer une véritable roadmap, de manière à bien cadrer les projets et à pouvoir les mener à terme sans encombre. Une roadmap Big Data s’articule autour de dix principes, qui sont autant de bonnes pratiques.

1. Auditer l’existant

Avant de débuter un projet Big Data, il est essentiel d’avoir une connaissance précise du contexte et de l’environnement, de manière à identifier très en amont les éventuels obstacles auxquels l’entreprise va être confrontée. Mais aussi les leviers sur lesquels on pourra s’appuyer en priorité pour accélérer le Time to Market. Cet audit de l’existant peut s’inspirer des caractéristiques du Big Data. Il est généralement défini par cinq V : volume, vitesse, variété, valeur, véracité. L’analyse portera donc sur ces éléments afin de répondre aux interrogations suivantes :

  • Quels sont les volumes de données disponibles ?
  • Quel est le circuit des flux de données ?
  • Quelle est la diversité des données et quelle typologie peut-on élaborer ?
  • Quelle est la valeur de chaque type de données ?
  • Quelle est le degré de qualité des données ?
12,00 € HT
soit 14,40 € TTC
Pour lire la suite de cet article :

Best Practices propose des publications payantes.
Comparez nos différentes offres d'abonnement.

Philippe Rosé

Philippe Rosé

Docteur en sciences économiques et auteur d’une vingtaine d’ouvrages sur le management des systèmes d’information, Philippe Rosé est rédacteur en chef des publications Best Practices.

Nos Ouvrages

  • Best Practices
Mises en œuvre

    Cette première édition des Best Practices mises en oeuvre regroupent des recommandations, des conseils et des méthodologies issues de retours d'expérience de DSI et de l'expertise de nos équipes. La centaine d'articles retenus abordent la stratégie et le management du SI, la gestion de projet, la valorisation de la DSI, le sourcing et le pilotage de la DSI.

  • Best Practices Spotlight 
Atlas - Édition 2017

    L’Atlas du DSI regroupe tous les sujets publiés dans le cadre du service de benchmarking et de veille Best Practices Spotlight. L’Atlas propose des articles synthétiques pour rester à l'état de l'art, des chiffres-clés pour se benchmarker, des argumentaires pour convaincre les métiers, des bonnes pratiques à partager avec vos équipes et des résumés d'études que vous n'avez jamais le temps de lire.

  • Best Practices Revues et Corrigées - édition 2017

    Cet ouvrage regroupe tout ce qu’il faut savoir pour manager les systèmes d’information. Chaque thème est traité en trois parties. D’abord, une présentation de la « Best Practice », qui en explique la genèse, les développements et les principes. Ensuite, un regard critique, qui met en exergue les points faibles, les éléments de débat et de controverse.

A ne pas manquer

Best Practices

Informations

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris