Bonnes pratiques et expertises IT
Rechercher

La gestion d’un projet SEPA

2,50 € HT
soit 3,00 € TTC
Pour lire la suite de cet article :

Par Dung Hua, manager chez Advese
Toutes les entreprises ont à ce jour dans leur portefeuille un projet SEPA. Qu’il soit pris en charge par un ou plusieurs chefs de projet (un par pays), qu’il soit piloté par la direction financière ou par la direction des systèmes d’information ou encore cogéré, un projet SEPA se gère-t-il comme n’importe quel autre projet ? Quelles sont les précautions à prendre en compte ?

Les nouvelles normes SEPA vont concerner 32 pays, 4 400 banques et 700 millions d’habitants. C’est pour ces raisons que les projets SEPA ont tous leur place dans le portefeuille des entreprises de moyennes et grandes tailles (Cf. Best Practices Systèmes d’Information, n° 104, 4 mars 2013). Nous sommes à moins d’un an de l’échéance de la contrainte réglementaire (fixée au 1er février 2014), et le projet SEPA devra être opérationnel à cette date. Comment mobiliser toutes les parties prenantes de l’entreprise et ses partenaires pour un même objectif : être conforme à temps ?

Une forte contrainte réglementaire

Un projet SEPA, parce qu’il répond à une contrainte réglementaire européenne, aura toujours les mêmes objectifs : gérer les encaissements par prélèvement et les décaissements par virement, conformément aux nouveaux moyens de paiement SEPA Direct Debit (SDD) et SEPA Credit Transfer (SCT), assurer la responsabilité de la Référence Unique du Mandat (RUM) de prélèvement SEPA, gérer les mandats et assurer la migration du parc de prélèvements clients vers les prélèvements SEPA.

Pour atteindre ces objectifs, les entreprises se dotent d’une structure projet avec, à sa tête, un responsable projet souvent issu de la direction financière-trésorerie ou de la DSI. Le choix de l’un ou l’autre des profils aura une incidence sur le projet, selon que l’entreprise privilégie l’adaptation du métier à ces nouvelles règles ou que sa DSI intègre directement ces règles à son environnement. On trouve également des structures plus classiques avec un représentant de la finance qui porte la MOA (maîtrise d’ouvrage) et un de la DSI qui porte la MOE (maîtrise d’œuvre).

2,50 € HT
soit 3,00 € TTC
Pour lire la suite de cet article :

Best Practices propose des publications payantes.
Comparez nos différentes offres d'abonnement.

Nos Ouvrages

  • ERP - 145 réponses aux questions de votre direction générale

    Les ERP constituent encore la colonne vertébrale des systèmes d’information dans la plupart des moyennes et grandes entreprises. Malgré leur degré de maturité technologique, leurs performances métiers et la puissance des écosystèmes, les ERP suscitent encore de nombreuses questions de la part des DSI, qui ne trouvent pas toujours aisément de réponses.

  • La cybersécurité 
en 250 questions

    Les cyberattaques n’ont jamais occasionné autant de dégâts dans les entreprises. Et les perspectives n’encouragent pas à l’optimisme. Comment nmieux se protéger ? Ce guide pratique regroupe les 250 questions que doivent se poser les responsables sécurité, les DSI et les directions générales. Avec des
    réponses concrètes…

  • IT Benchmark
Rapport annuel - 2019

    La Shadow Information, ensemble d’informations que l’on ne trouve pas dans les médias, mais qui présentent une valeur pour la gestion opérationnelle de l'écosystème de l'IT. Ces contenus sont bien sûr accessibles à tous, mais cela demande énormément de temps et de ressources pour les trouver, les lire et se les approprier : les équipes de IT Benchmark le font pour vous !

A ne pas manquer

  • Comment rater...
sa génération de leads

    Il existe un lien étroit entre le dynamisme commercial d'un éditeur de logiciels ou d'un intégrateur et la qualité des leads dont disposent les commerciaux pour maintenir leur performance. Mais il est très facile de ruiner votre performance commerciale.

  • Services managés : où en sont les entreprises françaises ?

    Best Practices a réalisé une enquête auprès des entreprises et organisations publiques françaises. Avec plusieurs objectifs : cerner les enjeux associés aux systèmes d’information, mesurer les usages des services managés les budgets associés.

  • Pour en savoir plus sur l’externalisation

    Pourquoi externaliser ? Quels sont les avantages et les inconvénients ? Comment définir les règles du jeu ? Quels sont les points de vigilance ? Quelles sont les dix questions que posent systématiquement les directions générales aux DSI ?

Best Practices

Informations

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris