Le management du digital
Rechercher

ERP : comment bien choisir son intégrateur

Lors du déploiement d’un ERP, il existe principalement trois grands groupes d’activités.

1. le produit ERP : ensemble des services fonctionnels qui gravitent autour du produit ERP tels que ventes, installation, support, mise à jour, formation, documentation, personnalisation et modification.

2. les processus métiers : affecte le métier de l’entreprise. Il représente les services opérationnels basés sur le conseil : analyse des processus, reengineering, formation sur les changements, analyse des changements, conduite des changements, définition des nouveaux postes et des nouvelles procédures opérationnelles.

3. le projet de déploiement : s’intéresse à la partie organisationnelle du projet informatique proprement dit, c’est-à-dire la gestion du projet, le planning, la gestion des ressources, la conduite du projet et la méthodologie.

Ces trois groupes d’activités sont coordonnés et exécutés chacun par les acteurs suivant : l’éditeur, l’intégrateur ou l’entreprise. L’enjeu est de décider « qui va faire quoi » ? Les alliances entre éditeurs et intégrateurs se font en fonction de multiples paramètres : taille, secteur d’activité, localisation géographique, stratégie commerciale, demande de l’entreprise, positionnement par rapport à la compétition, etc.

Les trois entités (éditeur, intégrateur, entreprise) doivent cohabiter afin de parvenir aux objectifs fixés par l’entreprise. Ce schéma de cohabitation est sans aucun doute un des éléments les plus délicats à mettre en œuvre et à faire fonctionner dans le temps.

D’après l’étude Best Research (« La boîte à outils du DSI : maîtriser les projets ERP »), les recommandations clés et les meilleures pratiques pour choisir ses partenaires sont les suivantes :

1. Convenir du modèle de partenariat le plus adapté à la culture, aux compétences et aux ressources (humaines et financières) de l’entreprise :

a. Entreprise-éditeur-intégrateur.

b. Entreprise-éditeur.

c. Entreprise-intégrateur.

2. Décider qui de l’entreprise, de l’éditeur ou de l’intégrateur assurera les activités de projet, de processus et du produit ERP.

3. Respecter le savoir-faire naturel des partenaires. Ne pas leur demander d’assumer des responsabilités en dehors de leur métier de base.

4. L’entreprise doit avant tout (et contre tout) garder le contrôle du déploiement de l’ERP. Il lui est très fortement recommandé de conserver en interne la gestion du projet.

5. S’assurer que l’entreprise a les capacités et les raisons de déroger à la règle de base en termes de partenariat : « les gros vont avec les gros, les petits vont avec les petits ».

En parallèle du choix de l’ERP, quels sont les critères clés pour choisir l’éditeur de l’ERP ?

1. Étudier les résultats financiers de l’éditeur afin d’évaluer sa pérennité car le renouvellement d’un ERP intervient aux alentours de dix ans.

2. Analyser l’âge et le volume de son parc client.

a. Expérience avec des entreprises évoluant dans le même secteur d’activité.

b. Importance.

c. Expérience avec des entreprises du même calibre.

3. Aller au-delà du déploiement de l’ERP proprement dit et examiner les propositions, les termes et les conditions de support, de maintenance et d’évolution.

4. Si nécessaire, vérifier son positionnement international.

5. Si nécessaire, s’assurer que l’ERP couvre adéquatement les législations spécifiques des pays dans lequel l’entreprise évolue.

Quels sont les critères clés pour choisir l’intégrateur qui accompagnera l’entreprise ?

1. Valider l’expérience de l’intégrateur sur l’ERP que l’entreprise a choisi : connaissance du secteur d’activité, volume de compétences, facultés de configuration, capacités à développer des modifications spécifiques

2. Donner la priorité à la proximité :

a. Sectorielle : le métier et le secteur d’activité.

b. Géographique : local, régional, national ou international.

c. Organisationnelle : partenariat existant satisfaisant plutôt qu’un nouveau partenariat à construire d. Humaine : les relations de confiance construites au fil du temps, les affinités individuelles.

3. S’assurer que l’architecture technique choisie ou proposée soit bien adaptée à l’environnement et aux attentes de l’entreprise.

4. Exiger de visiter une ou plusieurs entreprises du même secteur d’activité et opérant l’ERP choisi en production depuis plusieurs mois.

Best Practices propose des publications payantes.
Comparez nos différentes offres d'abonnement.

La rédaction

La rédaction

La rédaction de Best Practices fédère les meilleurs experts sur le management des systèmes d’information.

Nos Ouvrages

  • Symposiums Gartner Rétrospective 2017-2021

    Les équipes de Best Practices assistent chaque année au Symposium organisé par le cabinet Gartner qui présente des études, ses analyses et ses opinions sur l’évolution des technologies, du digital et des systèmes d’information.

  • Benchmark Digital&Business - numéro 157

    Ce numéro de Benchmark Digital & Business regroupe l’essentiel des chiffres et des tendances présentés lors du Symposium Gartner 2021, qui s’est déroulé en novembre, à distance.

  • Benchmark Digital&Business - numéro 156

    Ce numéro de Benchmark Digital & Business regroupe l’essentiel des chiffres et des tendances présentés lors du Symposium Gartner 2021, qui s’est déroulé en novembre, à distance.

A ne pas manquer

  • Comment rater...
sa Data Integration

    Pour rater son intégration de données, rien de plus simple. C’est à la portée de toutes les entreprises ! Il suffit de suivre nos treize commandements et d’oublier la gouvernance, la qualité, la sécurité et les enjeux métiers.

  • Comment rater...
sa génération de leads

    Il existe un lien étroit entre le dynamisme commercial d'un éditeur de logiciels ou d'un intégrateur et la qualité des leads dont disposent les commerciaux pour maintenir leur performance. Mais il est très facile de ruiner votre performance commerciale.

  • Comment rater...
sa stratégie Big Data

    Une stratégie Big Data ne s'improvise pas. Quoique... Ce nouveau titre de la collection "Comment rater..." propose les douze commandements pour tous ceux qui veulent vraiment rater leur stratégie Big Data.

Best Practices

Informations

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris