Le management du digital
Rechercher

Du sourcing au pilotage quotidien : dix stratégies gagnantes

8,33 € HT
soit 10,00 € TTC
Pour lire la suite de cet article :

Évaluation des compétences, engagement de services systématiques, contrôle des périmètres d’intervention et des factures, renégociation... Les approches ne manquent pas pour contrôler les prestataires de services afin de limiter les risques de dérapage.

Le pilotage des fournisseurs au quotidien constitue l’une des tâches les plus délicates qu’un DSI doit mener à bien, dans le cadre d’un projet de développement, de maintenance, de sous-traitance ou d’intégration de systèmes. Car même un fournisseur qui bénéficie d’une bonne réputation peut mettre un projet en péril, si son activité n’est pas suivie et contrôlée par la DSI.

1. Effectuer une veille permanente du marché

La connaissance des stratégies des acteurs d’un marché évite bien des déconvenues, d’autant que les paris technologiques s’effectuent sur le long terme. Outre la sécurisation des investissements dans le système d’information, cette démarche procure deux avantages. D’une part, elle permet d’identifier des challengers technologiques (actuels et futurs), alternatifs aux grands fournisseurs, souvent plus chers. D’autre part, lors de la rédaction des appels d’offres, une bonne connaissance des technologies, des marchés et de leurs acteurs facilite la précision dans la formulation des besoins. C’est, à terme, un gage de qualité (les solutions proposées seront mieux ciblées) et un gain de temps, en évitant que des fournisseurs « exotiques » ne répondent aux appels d’offres.

2. S’assurer que le prestataire connaît le métier de l’entreprise

Rien de tel, pour faire traîner un projet en longueur, que de faire appel à un prestataire à qui il faut expliquer les spécificités des métiers, les contraintes réglementaires et les processus appliqués dans l’organisation. Tous les DSI ont, un jour, connu quelques moments d’exaspération, lorsqu’il a fallu inverser les rôles et fournir à un consultant les informations les plus basiques, afin qu’il avance dans sa mission ! La première démarche consiste à vérifier les références clients, selon les secteurs, pour s’assurer de la maturité sectorielle du fournisseur, avec des ingénieurs avant-vente spécialisés.

3. S’informer sur la réputation du fournisseur pour découvrir ses points faibles

Entre le discours des fournisseurs, très teinté de marketing, et la réalité, il existe souvent un écart significatif. Aussi, pour limiter les risques, est-il prudent de s’informer sur les réelles capacités des prestataires à mener à bien les projets qui leur sont confiés. Objectif : éviter qu’un fournisseur, qui « plante » le DSI dans une entreprise, n’aille reproduire les mêmes erreurs dans une autre. L’un des moyens privilégiés reste les échanges avec d’autres DSI, à travers les clubs utilisateurs, les associations de DSI ou par contacts personnels. Le fait qu’un prestataire ait des points faibles est normal : certains seront excellents pour gérer de façon opérationnelle un contrat d’infogérance, mais seront moins performants pour intégrer des progiciels. D’autres auront une expertise pointue en tierce maintenance applicative, mais pêcheront sur les aspects contractuels...

8,33 € HT
soit 10,00 € TTC
Pour lire la suite de cet article :

Best Practices propose des publications payantes.
Comparez nos différentes offres d'abonnement.

Philippe Rosé

Philippe Rosé

Docteur en sciences économiques et auteur d’une vingtaine d’ouvrages sur le management des systèmes d’information, Philippe Rosé est rédacteur en chef des publications Best Practices.

Nos Ouvrages

  • Symposiums Gartner Rétrospective 2017-2021

    Les équipes de Best Practices assistent chaque année au Symposium organisé par le cabinet Gartner qui présente des études, ses analyses et ses opinions sur l’évolution des technologies, du digital et des systèmes d’information.

  • Benchmark Digital&Business - numéro 157

    Ce numéro de Benchmark Digital & Business regroupe l’essentiel des chiffres et des tendances présentés lors du Symposium Gartner 2021, qui s’est déroulé en novembre, à distance.

  • Benchmark Digital&Business - numéro 156

    Ce numéro de Benchmark Digital & Business regroupe l’essentiel des chiffres et des tendances présentés lors du Symposium Gartner 2021, qui s’est déroulé en novembre, à distance.

A ne pas manquer

  • Comment rater...
sa Data Integration

    Pour rater son intégration de données, rien de plus simple. C’est à la portée de toutes les entreprises ! Il suffit de suivre nos treize commandements et d’oublier la gouvernance, la qualité, la sécurité et les enjeux métiers.

  • Comment rater...
sa génération de leads

    Il existe un lien étroit entre le dynamisme commercial d'un éditeur de logiciels ou d'un intégrateur et la qualité des leads dont disposent les commerciaux pour maintenir leur performance. Mais il est très facile de ruiner votre performance commerciale.

  • Comment rater...
sa stratégie Big Data

    Une stratégie Big Data ne s'improvise pas. Quoique... Ce nouveau titre de la collection "Comment rater..." propose les douze commandements pour tous ceux qui veulent vraiment rater leur stratégie Big Data.

Best Practices

Informations

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris