Le management du digital
Rechercher

« Confier un projet ERP à la DSI envoie un très mauvais message »

25,00 € HT
soit 30,00 € TTC
Pour lire la suite de cet article :

Hervé Petit, auteur de l’ouvrage « Mettre en œuvre et piloter un projet ERP », a été directeur de projet ERP pour des grands groupes internationaux. Il nous livre son expérience issue de vingt-cinq ans de pratiques d’implémentation de solutions Microsoft Dynamics, SAP et Peoplesoft.

En quoi l’implémentation d’un ERP constitue-t-il un choix structurant ?

Hervé Petit. Choisir un ERP est une décision stratégique, parce qu’il gère la plupart des flux dans l’entreprise. Rappelons que trois types de flux traversent l’entreprise : d’abord, les flux d’informations, lorsque la commande du client se transforme en ordre de production, qui, lui-même, génère une commande d’achat vers les fournisseurs. Ensuite, les flux de matières, qui viennent des fournisseurs, sont transformées par l’entreprise et vendues aux clients. Enfin, les flux monétaires, lorsque les clients payent l’entreprise qui, elle-même, paie ses fournisseurs. De fait, tout mouvement de matières ou d’argent génère des flux d’informations, autrement dit des transactions dans l’ERP.

Le choix d’un ERP a donc des conséquences, non seulement pour le système d’information, mais pour tous les métiers de l’entreprise. De fait, l’entreprise doit être capable, à la fois de suivre les nouvelles versions de l’éditeur, de réaliser le minimum de développements spécifiques, pour ne pas complexifier les montées de version, et de pouvoir profiter de nouvelles fonctionnalités, si elles sont intéressantes.

Quels sont, selon vous, les principaux facteurs clés de succès d’un projet ERP ?

Hervé Petit. Il y a, bien évidemment, l’incontournable soutien de la direction générale, d’autant que la mise en place d’un ERP fournit l’occasion de remettre en question l’organisation et les processus, ce qui peut générer de la résistance au changement. La DG doit communiquer de façon positive, non pas en affirmant « Vous travailliez mal avant, mais avec le nouvel ERP, vous allez enfin bien travailler », mais avec une communication plus positive mettant en exergue tous les bénéfices de l’ERP.

Cette attitude ne concerne évidemment pas que la DG mais l’ensemble du management, qui doit soutenir la décision de la direction générale. Il arrive pourtant que certains managers ne supportent pas de tels projets, qui modifient les processus et l’organisation, et dans lesquels ils estiment que leurs compétences seront remises en cause. Ces managers peuvent gravement nuire au projet. Il faut donc, soit les convaincre, soit, malheureusement, s’en séparer, car c’est l’une des principales causes d’échec des projets ERP. Plus globalement, mettre en œuvre un projet ERP passe nécessairement par la définition d’un Core Model basé sur les meilleures pratiques. La tentation est grande de vouloir reconduire l’existant auquel chacun se raccroche, mais l’avantage d’un Core Model , unique pour tous, est qu’il permet de « lâcher prise » et d’accepter de changer dans un objectif de convergence.

Autres facteurs clés de succès : se fixer un objectif clair, qui soit sans ambiguïté possible et mesurable, et savoir prendre des décisions rapidement. Car la principale cause des glissements de planning est la lenteur des prises de décision, voire leur remise en cause. La réussite d’un projet ERP nécessite deux autres conditions : d’une part, des ressources suffisantes. Trop souvent, les ressources de l’entreprise sont déjà mobilisées par l’opérationnel et le projet à réaliser s’ajoute à leurs tâches. Cela ne peut pas fonctionner, car l’opérationnel prendra toujours le dessus sur les livrables du projet ! Il faut donc dédier des ressources à temps plein, y compris lorsque le projet est terminé. D’autre part, un accompagnement du changement.

Dans la suite de cet article, Hervé Petit répond aux questions suivantes : 

- Comment gérer la résistance au changement ?

- Quand faut-il démarrer un projet ERP ?

- Que faire quand un comité de pilotage ne parvient pas à décider ?

- Comment choisir le bon directeur de projet ?

- Que faut-il vérifier avant le démarrage d'un projet ?

 

25,00 € HT
soit 30,00 € TTC
Pour lire la suite de cet article :

Best Practices propose des publications payantes.
Comparez nos différentes offres d'abonnement.

La rédaction

La rédaction

La rédaction de Best Practices fédère les meilleurs experts sur le management des systèmes d’information.

Nos Ouvrages

  • Benchmark Digital&Business - 
numéro 115

    Symposium Gartner 2019 - Ce numéro de Benchmark Digital & Business regroupe l’essentiel des chiffres et des tendances qui ont été présentés lors du Symposium Gartner 2019, qui s’est tenu en novembre à Barcelone.

  • Benchmark Digital&Business - 
numéro 114

    Symposium Gartner 2019 - Ce numéro de Benchmark Digital & Business regroupe l’essentiel des chiffres et des tendances qui ont été présentés lors du Symposium Gartner 2019, qui s’est tenu en novembre à Barcelone.

  • ERP - 145 réponses aux questions de votre direction générale

    Les ERP constituent encore la colonne vertébrale des systèmes d’information dans la plupart des moyennes et grandes entreprises. Malgré leur degré de maturité technologique, leurs performances métiers et la puissance des écosystèmes, les ERP suscitent encore de nombreuses questions de la part des DSI, qui ne trouvent pas toujours aisément de réponses.

A ne pas manquer

  • Comment rater...
sa génération de leads

    Il existe un lien étroit entre le dynamisme commercial d'un éditeur de logiciels ou d'un intégrateur et la qualité des leads dont disposent les commerciaux pour maintenir leur performance. Mais il est très facile de ruiner votre performance commerciale.

  • Services managés : où en sont les entreprises françaises ?

    Best Practices a réalisé une enquête auprès des entreprises et organisations publiques françaises. Avec plusieurs objectifs : cerner les enjeux associés aux systèmes d’information, mesurer les usages des services managés les budgets associés.

  • Pour en savoir plus sur l’externalisation

    Pourquoi externaliser ? Quels sont les avantages et les inconvénients ? Comment définir les règles du jeu ? Quels sont les points de vigilance ? Quelles sont les dix questions que posent systématiquement les directions générales aux DSI ?

Best Practices

Informations

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris