Bonnes pratiques et expertises IT
Rechercher

Gianmaria Perancin réélu président de l’USF

À l’issue du Printemps de l’USF, événement parisien annuel qui réunit les membres de l’association des utilisateurs francophones de toutes les solutions SAP, l’Assemblée Générale de l’USF a élu un Conseil d’Administration de 17 membres.

Le Conseil a ensuite réélu Gianmaria Perancin en tant que Président. Ce fut l’occasion, pour ce dernier, de rappeler les missions de l’association (étudier, partager, réfléchir, influencer) et de présenter les projets pour 2019 notamment la transformation digitale et l’influence sur SAP. « L’année 2018 a prouvé que, dans un contexte parfois tendu entre l’éditeur et ses clients, l’USF apporte, par les travaux de ses Commissions et Groupes de Travail, ainsi que par ses activités à l’international, une réponse fédératrice efficace, plébiscitée par la communauté d’utilisateurs des solutions SAP. L’USF s’appuie ainsi aujourd’hui sur près de 3 300 membres, soit 75 % des entreprises du CAC 40, 66 % du SBF 120 et une cinquantaine d’organisations publiques, pour développer deux projets prioritaires en 2019 : accélérer sa transformation digitale, pour renforcer les échanges au sein de l’écosystème SAP et renforcer sa stratégie d’influence sur l’éditeur, dans un contexte où des sujets comme le modèle de licences et les accès indirects continuent de peser sur la relation entre SAP et ses clients », souligne Gianmaria Perancin.

Un réseau social pour dynamiser les échanges entre les membres

L’USF a annoncé, à l’occasion de son Printemps, le lancement du Réseau Social de la Communauté USF. Mis en place depuis le 22 mars, ce nouveau réseau permettra d’impliquer davantage les membres grâce à une base documentaire d’expertise avec recherche par mots clés, des échanges renforcés entre les membres, l’entraide, la communication, ainsi que la possibilité de reproduire ou prolonger l’interactivité entre les réunions des Commissions.

Accentuer l’influence sur SAP

L’USF entend continuer à accroître en 2019 son pouvoir d’influence sur l’éditeur, tant sur des sujets technologiques, comme l’intégration de S/4HANA, que sur des sujets commerciaux, parfois plus sensibles, comme le nouveau modèle de licences. Cette stratégie, constante à l’USF depuis de nombreuses années, sera appuyée par une meilleure représentativité de l’association dans l’écosystème SAP. Elle repose sur trois piliers.

D’abord, une augmentation du nombre de membres dans la communauté francophone, en élargissant la base d’adhérents sur tous types d’entreprises, y compris les PME, ainsi que sur tout le territoire français et au-delà (notamment en Suisse romande). Ensuite, par plus de visibilité au sein de l’écosystème SAP, pour créer des synergies entre les différents acteurs et asseoir sa légitimité et élargir le spectre des solutions SAP suivies à l’USF. Enfin, avec un rayonnement à l’international, pour exercer une influence directement sur les équipes du siège SAP à Walldorf (Allemagne).

Cela passe non seulement par les actions du SUGEN, le réseau international des 21 associations d’utilisateurs SAP les plus importantes au monde et dont Gianmaria Perancin est Président depuis décembre 2016, mais aussi par une collaboration plus resserrée entre les clubs des utilisateurs SAP de la région SAP EMEA North, à laquelle appartient la France. « Même si l’USF et SAP sont deux acteurs indépendants, nous nous devons de travailler ensemble, dans un échange permanent, ceci pour le bien des utilisateurs.

Or, si ce travail fut souvent constructif ces derniers mois, nous devons progresser avec SAP sur les points de désaccords, parfois très importants, qui persistent encore, notamment sur le sujet des nouveaux modèles de licences. Nous serons très attentifs dans les prochains mois à ce que les promesses faites par SAP soient enfin tenues. Gianmaria Perancin, Président de l’USF et Chairman du SUGEN

Les membres du Conseil d’Administration de l’USF sont les suivants :

- Julia Bismuth (Safran)

- Isabelle Bodet (PSA Groupe)

- Patrick Cilia (Bouygues Telecom)

- Bernard Cottinaud (Bouygues Construction)

- Yann Dufief (Saint-Gobain)

- François Erignoux (Engie)

- Anthony Girard (Musée du Louvre)

- Jean-Michel Graillot (AP-HP)

- Christian Jegouzo (Groupe La Poste)

- Erwan Le Moigne (Laboratoire de la Mer)

- Olivier Pellet (Groupe Vinci)

- Gianmaria Perancin (EDF)

- Damien Poulain (CEA)

- Simon Redondie (Gendarmerie Nationale)

- Éric Remy (EDF)

- Dominique Sicard (STEF-IT)

- Catherine Zaccarini (Maïsadour)

Best Practices propose des publications payantes.
Comparez nos différentes offres d'abonnement.

La rédaction

La rédaction

La rédaction de Best Practices fédère les meilleurs experts sur le management des systèmes d’information.

Nos Ouvrages

  • Best Practices
Relations fournisseurs

    La relation avec les fournisseurs est probablement ce qu’il y a de plus complexe à gérer pour un DSI. Autant, pour les problématiques technologiques, on peut s’appuyer sur des standards, autant les interactions avec les fournisseurs, qui comportent une part d’incertitude, d’ambiguïté et de liens personnels, sont délicates à normaliser.

  • Best Practices Spotlight
Symposium Gartner 2018

    Ce numéro de Best Practices Spotlight regroupe l’essentiel des chiffres et des tendances qui ont été présentés lors du Symposium Gartner 2018, qui s’est tenu en novembre à Barcelone.

  • La sécurité du système d’information en 180 questions

    Les cyber attaques n’ont jamais occasionné autant de dégâts dans les entreprises. Comment mieux se protéger ? Ce guide pratique regroupe les 180 questions que doivent se poser les responsables sécurité et les DSI. Avec des réponses concrètes…

A ne pas manquer

  • Comment rater...
sa génération de leads

    Il existe un lien étroit entre le dynamisme commercial d'un éditeur de logiciels ou d'un intégrateur et la qualité des leads dont disposent les commerciaux pour maintenir leur performance. Mais il est très facile de ruiner votre performance commerciale.

  • Services managés : où en sont les entreprises françaises ?

    Best Practices a réalisé une enquête auprès des entreprises et organisations publiques françaises. Avec plusieurs objectifs : cerner les enjeux associés aux systèmes d’information, mesurer les usages des services managés les budgets associés.

  • Pour en savoir plus sur l’externalisation

    Pourquoi externaliser ? Quels sont les avantages et les inconvénients ? Comment définir les règles du jeu ? Quels sont les points de vigilance ? Quelles sont les dix questions que posent systématiquement les directions générales aux DSI ?

Best Practices

Informations

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris