Le management du digital
Rechercher

Wanted : spécialistes DevOps

Wanted : spécialistes DevOps

Quelle est la profession la plus recherchée de la tech et le nouveau casse-tête des recruteurs ? Les spécialistes DevOps, affirme CodinGame, qui vient de publier une étude sur les tendances de recrutement. Cette étude révèle qu’en 2021, les spécialistes DevOps se trouvent en tête des professions les plus recherchées de la tech.

Selon les auteurs de l’étude, « le métier connaît une demande sans précédent, accélérée par la crise sanitaire et la pression de la cloudification pour les entreprises, notamment liée au travail à distance. L’enjeu pour les recruteurs est aujourd’hui de parvenir à identifier les bons profils, malgré une carence de connaissances du métier généralisée. »

Rappelons que DevOps est un ensemble de méthodologies visant à automatiser et à intégrer les processus entre les équipes de développement et les opérations informatiques, afin qu'elles puissent ensemble créer des logiciels et des sites web plus rapidement et de manière plus fiable. « DevOps répond à la demande croissante des entreprises de scalabilité et de sécurité liée aux logiciels SaaS, à toujours plus de rapidité des sites web, à la conteneurisation, à la cybersécurité, et à une cloudification accélérée pendant la crise », précise l’étude.

Il est aujourd’hui complexe de trouver et d’identifier les bons profils DevOps. Ainsi, 43 % des professionnels RH interrogés par CodinGame ont admis qu'ils auront du mal à trouver des DevOps qualifiés pour leurs équipes techniques cette année. Le métier de DevOps a même devancé les développeurs full-stack et back-end dans les postes les plus difficiles à pourvoir dans la tech.

Un métier récent encore mal connu des recruteurs

Philosophie, méthodologie, métier ? Aujourd’hui la frontière reste floue pour les recruteurs qui tentent tant bien que mal de répondre aux besoins en recrutement de leurs directions techniques opérationnelles. Souvent absente des équipes techniques par défaut, la compétence DevOps s’acquière par la montée en compétences en interne d’un développeur “généraliste”, ou par le recrutement d’un expert en externe. C’est ici que les difficultés commencent.

« Aujourd’hui, chaque entreprise met une étiquette différente sur le poste “DevOps” », explique Frédéric Trégon, VP Engineering chez CodinGame. « L’ingénieur DevOps est multifacettes et les compétences attendues varient d’une organisation à l’autre, selon les besoins. Il n’y a pas de fiche de poste standard. »

Quelles compétences attendues ?

Un expert DevOps utilise l'intégration continue, la livraison continue et les tests pour apporter des améliorations régulières au code existant. C’est un poste-charnière qui doit, à la fois, savoir communiquer, superviser, et… programmer. Il requiert des “soft skills” nécessaires pour surmonter les barrières traditionnelles de communication entre les équipes de développement logiciels, l'assurance qualité, et les opérations informatiques, afin de mettre en œuvre un environnement de travail holistique et collaboratif.

D’un autre côté, les compétences techniques attendues sont complexes et requièrent la maîtrise d’une large palette de technologies comme :

- Git, comme système de contrôle de versions.

- Selenium, pour les tests en continu.

- Jenkins, pour l’intégration continue.

- AWS, pour la livraison continue et les services cloud de supervision.

- Puppet, Chef, Ansible, pour la gestion de la configuration et le déploiement.

- Docker, pour la conteneurisation.

- Linux, pour le suivi des opérations, logs et alertes.

- Apache, NodeJS, pour les réseaux et le trafic (load balancing et runtimes).

- Python, Go, Scala, Ruby, C/C++, Javascript, Bash, pour l’automation et les scripts.

- Postgres, MySQL, pour l’administration des bases de données.

Best Practices propose des publications payantes.
Comparez nos différentes offres d'abonnement.

La rédaction

La rédaction

La rédaction de Best Practices fédère les meilleurs experts sur le management des systèmes d’information.

Nos Ouvrages

  • Symposiums Gartner : la synthèse

    Les équipes de Best Practices assistent chaque année au Symposium organisé par le cabinet Gartner qui présente des études, ses analyses et ses opinions sur l’évolution des technologies, du digital et des systèmes d’information.

  • La transformation digitale en 465 questions

    L’un des facteurs clés de réussite de la transformation digitale reste l’accès à la bonne expertise, aux meilleures pratiques et à tout ce qui peut favoriser le benchmark des organisations par rapport au marché, aux usages et aux technologies disponibles.

  • Benchmark Digital&Business - numéro 136

    Ce numéro de Benchmark Digital & Business regroupe l’essentiel des chiffres et des tendances présentés lors du Symposium Gartner 2020, qui s’est déroulé en novembre, à distance. Les quelques 4 000 slides mis à la disposition des participants ont été analysés, afin de trouver les informations et chiffres-clés les plus pertinents.

A ne pas manquer

  • Comment rater...
sa Data Integration

    Pour rater son intégration de données, rien de plus simple. C’est à la portée de toutes les entreprises ! Il suffit de suivre nos treize commandements et d’oublier la gouvernance, la qualité, la sécurité et les enjeux métiers.

  • Comment rater...
sa génération de leads

    Il existe un lien étroit entre le dynamisme commercial d'un éditeur de logiciels ou d'un intégrateur et la qualité des leads dont disposent les commerciaux pour maintenir leur performance. Mais il est très facile de ruiner votre performance commerciale.

  • Services managés : où en sont les entreprises françaises ?

    Best Practices a réalisé une enquête auprès des entreprises et organisations publiques françaises. Avec plusieurs objectifs : cerner les enjeux associés aux systèmes d’information, mesurer les usages des services managés les budgets associés.

Best Practices

Informations

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris