Le management du digital
Rechercher

Un tiers du trafic réseau des entreprises est invisible

Une nouvelle étude publiée par Palo Alto Networks, le spécialiste de sécurité des réseaux, met en lumière le fait qu’environ 36 % du trafic réseau des entreprises au niveau mondial se compose de centaines d’applications qui peuvent échapper au contrôle des produits conventionnels de sécurité en utilisant des capacités SSL ou de port-hopping (recherche automatique des ports ouverts).

Contrairement aux idées reçues, la majorité du trafic ne provient pas d’applications web faisant appel au http sur SSL sur port 443. Cela représente une large part du trafic que la plupart des services informatiques ne savent pour le moment pas gérer et qui est également rarement pris en compte par le reste de l’industrie de la sécurité.

La septième édition du rapport « Application Usage and Risk » publié récemment par Palo Alto Networks fournit une vue globale de l’utilisation des applications en s’appuyant sur l’analyse du trafic de 1 253 entreprises entre octobre 2010 et avril 2011. Parmi les principales observations au niveau mondial :

- Un trafic masqué de plus en plus conséquent : Plus de 40 % des 1 042 applications identifiées par Palo Alto Networks sur les réseaux d’entreprise peuvent désormais utiliser SSL ou le port-hopping pour augmenter leur disponibilité sur ces réseaux. Ce segment d’applications continuera d’augmenter puisque, sous couvert d’apporter une sécurité accrue aux utilisateurs, de plus en plus d’applications telles que Twitter, Facebook et Gmail, permettent à ces derniers d’utiliser SSL soit par défaut, soit comme option.

- Le lieu de travail est devenu plus social : Contrairement aux idées reçues, les réseaux sociaux ne signifient pas la mort du webmail et de la messagerie instantanée. Comparé à l’année dernière, la part (en pourcentage) du trafic de messagerie instantanée au niveau du trafic global a plus que doublé, alors que celles du webmail et des réseaux sociaux ont presque été multipliées par 5.

- Les applications de partage de fichiers évoluent rapidement : Les applications permettant le partage de fichiers par le biais des navigateurs s’appuient désormais sur une technologie fondée sur le P2P (pair à pair), et une question est soulevée : les risques commerciaux et de sécurité introduits par le partage de fichiers via les navigateurs suivront-ils le même chemin que ceux qui avaient été introduits par le P2P ? Les applications de transfert de fichiers utilisées – 92 % de FTP, 82 % de P2P, et 91 % de partage de dossiers via les navigateurs – ont chacune une valeur ajoutée pour l’entreprise, mais présentent des risques tels que des fuites de données, la propagation de logiciels malveillants, et des exploits.

Best Practices propose des publications payantes.
Comparez nos différentes offres d'abonnement.

La rédaction

La rédaction

La rédaction de Best Practices fédère les meilleurs experts sur le management des systèmes d’information.

Nos Ouvrages

  • Benchmark Digital&Business - 
numéro 115

    Symposium Gartner 2019 - Ce numéro de Benchmark Digital & Business regroupe l’essentiel des chiffres et des tendances qui ont été présentés lors du Symposium Gartner 2019, qui s’est tenu en novembre à Barcelone.

  • Benchmark Digital&Business - 
numéro 114

    Symposium Gartner 2019 - Ce numéro de Benchmark Digital & Business regroupe l’essentiel des chiffres et des tendances qui ont été présentés lors du Symposium Gartner 2019, qui s’est tenu en novembre à Barcelone.

  • ERP - 145 réponses aux questions de votre direction générale

    Les ERP constituent encore la colonne vertébrale des systèmes d’information dans la plupart des moyennes et grandes entreprises. Malgré leur degré de maturité technologique, leurs performances métiers et la puissance des écosystèmes, les ERP suscitent encore de nombreuses questions de la part des DSI, qui ne trouvent pas toujours aisément de réponses.

A ne pas manquer

  • Comment rater...
sa génération de leads

    Il existe un lien étroit entre le dynamisme commercial d'un éditeur de logiciels ou d'un intégrateur et la qualité des leads dont disposent les commerciaux pour maintenir leur performance. Mais il est très facile de ruiner votre performance commerciale.

  • Services managés : où en sont les entreprises françaises ?

    Best Practices a réalisé une enquête auprès des entreprises et organisations publiques françaises. Avec plusieurs objectifs : cerner les enjeux associés aux systèmes d’information, mesurer les usages des services managés les budgets associés.

  • Pour en savoir plus sur l’externalisation

    Pourquoi externaliser ? Quels sont les avantages et les inconvénients ? Comment définir les règles du jeu ? Quels sont les points de vigilance ? Quelles sont les dix questions que posent systématiquement les directions générales aux DSI ?

Best Practices

Informations

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris