Le management du digital
Rechercher

Un projet sur quatre est en retard

Seulement six projets sur dix sont livrés dans les délais prévus. Les autres débordent plus ou moins largement. En cause, la difficulté à trouver des compétences et la collision entre les exigences opérationnelles du quotidien et les objectifs à long terme des projets.

Une étude réalisée fin 2010 auprès de 4 000 managers par Sciforma, un éditeur de logiciels de gestion de portefeuille de projets, révèle que « les entreprises ne parviennent pas à tenir les délais de leurs projets qui ont fortement tendance à "glisser"dans le temps et prendre du retard ». Parmi les principaux facteurs qui expliquent cette situation apparaissent, d’une part, les difficultés que les entreprises déclarent rencontrer pour recruter les compétences nécessaires à la bonne gestion de leurs projets. D’autre part, dans le domaine du pilotage des projets, les responsables opérationnels sont « tiraillés entre le quotidien et le suivi des projets ».

En moyenne, les entreprises ayant répondu au questionnaire gèrent simultanément 139 projets. Les entreprises réalisant un chiffre d’affaires annuel de moins de 10 millions gèrent en moyenne 40 projets. Dans celles ayant un chiffre d’affaires compris entre 10 à 100 millions d’euros, ce chiffre passe à 71. De 100 millions à 1 milliard, 138 projets. Au-dessus de 1 milliard de chiffre d’affaires, les entreprises annoncent mener plus de 330 projets en moyenne. En 2010, la situation évolue légèrement. Les projets courts (de moins de trois mois) sont tenus dans les deux tiers des cas. Les délais des projets de trois à six mois sont maîtrisés dans 72 % des cas. En revanche, les projets de six à douze mois sont plus nombreux à « glisser » qu’en 2009 (20,6 % en 2010 contre 12,1 % en 2009). Enfin, les projets longs sont parfois raccourcis. En effet, 5,3 % des projets prévus pour durer plus de douze mois ont, en réalité, été menés à bien en moins d’un an. « Les entreprises sont unanimes sur un point : quel que soit le niveau d’investissement, près de 60 % des projets sont soumis à la direction générale », souligne l’étude Sciforma. Dans l’ensemble, les entreprises déclarent avoir lancé à peu près le même nombre de nouveaux projets en 2010 qu’en 2009. On note cependant une légère progression du dynamisme en 2010 avec 38,7 % des entreprises qui déclarent avoir lancé plus de 30 projets (elles n’étaient que 36,2 % en 2009).

Chiffres-clés sur la gestion de projet

  • Une entreprise gère en moyenne 139 projets en parallèle.
  • 25 % des projets ne respectent pas le planning prévisionnel.
  • Dans 80 % des entreprises, la direction générale est impliquée dans tous les projets, quels qu’en soient les montants.
  • Une entreprise sur trois rencontre des difficultés pour trouver les compétences nécessaires à la gestion de ses projets.
  • En 2010, les entreprises ont lancé sensiblement le même nombre de projets qu’en 2009.
  • Seulement 75 % des projets lancés en 2009 ont été réalisés dans la durée prévue.
  • Seulement 61,1 % des projets prévus pour durer moins de trois mois ont tenu les délais.
  • Pour les projets de trois à six mois, leur durée réelle est de plus de six mois dans 41,5 % des cas.
  • Les projets longs (six à douze mois) respectent majoritairement leurs délais (87,9 %).

Source : Sciforma

Les quatre raisons du dérapage des projets

  1. Le manque de méthodologie de gestion de projet dans l’entreprise
  2. Le manque de qualification sur les principes de planification
  3. L’absence de «culture projet»
  4. Le manque de formation
Un projet sur dix qui devait durer trois mois dure en réalité plus de douze mois ! (Projets 2009)
Durée réelle constatée Moins de trois mois Trois à six mois Six à douze mois Plus de douze mois
Durée prévue        
Moins de trois mois 61,1 % 27,8 % 0,0 % 11,1 %
Trois à six mois 2,4 % 56,1 % 39,0 % 2,4 %
Six à douze mois 0,0 % 0,0 % 87,9 % 12,1 %
Plus de douze mois 0,0 % 0,0 % 1,9 % 98,1 %
Ensemble 6,8 % 15,8 % 42,4 % 35,0 %
Source : Sciforma.

Best Practices propose des publications payantes.
Comparez nos différentes offres d'abonnement.

Dominique Herbert

Dominique Herbert

Consultant en systèmes d’information depuis plus de vingt ans, Dominique Herbert collabore à Best Practices sur les thématiques de gouvernance, d’organisation de la DSI et de stratégie SI.

Nos Ouvrages

  • Benchmark Digital&Business - numéro 157

    Ce numéro de Benchmark Digital & Business regroupe l’essentiel des chiffres et des tendances présentés lors du Symposium Gartner 2021, qui s’est déroulé en novembre, à distance.

  • Benchmark Digital&Business - numéro 156

    Ce numéro de Benchmark Digital & Business regroupe l’essentiel des chiffres et des tendances présentés lors du Symposium Gartner 2021, qui s’est déroulé en novembre, à distance.

  • Symposiums Gartner : la synthèse

    Les équipes de Best Practices assistent chaque année au Symposium organisé par le cabinet Gartner qui présente des études, ses analyses et ses opinions sur l’évolution des technologies, du digital et des systèmes d’information.

A ne pas manquer

  • Comment rater...
sa Data Integration

    Pour rater son intégration de données, rien de plus simple. C’est à la portée de toutes les entreprises ! Il suffit de suivre nos treize commandements et d’oublier la gouvernance, la qualité, la sécurité et les enjeux métiers.

  • Comment rater...
sa génération de leads

    Il existe un lien étroit entre le dynamisme commercial d'un éditeur de logiciels ou d'un intégrateur et la qualité des leads dont disposent les commerciaux pour maintenir leur performance. Mais il est très facile de ruiner votre performance commerciale.

  • Comment rater...
sa stratégie Big Data

    Une stratégie Big Data ne s'improvise pas. Quoique... Ce nouveau titre de la collection "Comment rater..." propose les douze commandements pour tous ceux qui veulent vraiment rater leur stratégie Big Data.

Best Practices

Informations

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris