Bonnes pratiques et expertises IT
Rechercher

Salaires IT : pourquoi tant de hausse ?

Selon le baromètre Expectra des salaires des cadres, dans le secteur informatique et télécoms, la progression moyenne des salaires a atteint 1,3 % en 2017. Expectra anticipe une hausse de 2,7 % pour 2018. Comment s’explique cette évolution favorable à quasiment tous les professionnels des technologies de l'information ? 

« Après plusieurs années de hausse modérée mais régulière, les salaires cadres connaissent une augmentation significative de 2,7% entre 2017 et 2018. Cette hausse inédite depuis 2012, ne doit rien au hasard. Ils bénéficient d’une conjoncture porteuse, marquée par un taux de chômage inférieur d’un point au plein emploi. Encouragés par un rapport de force favorable, et une tendance des entreprises à privilégier les hausses individuelles, les cadres ont retrouvé des marges de manœuvre pour négocier leur rémunération. Cette situation confirme en outre des tensions de plus en plus nettes sur certains profils », souligne Christophe Bougeard, directeur général d’Expectra.

Cela est d’autant plus vrai pour les talents, principaux acteurs de la transformation digitale. En effet, toutes les filières sont impactées par la transformation numérique et les entreprises doivent faire appel à des profils de plus en plus qualifiés. « L’enjeu se situe aussi au niveau de la formation pour faire monter en compétences leurs collaborateurs, si elles veulent pouvoir s’adapter à ces changements et rester concurrentielles », précisent les auteurs de l’étude. Les salaires des chefs de projet Web/marketing figurent en tête de la progression, avec +9,5 % en un an et un salaire médian de 39 900 euros. Autres fonctions plutôt favorisées : les ingénieur sécurité (+7,9 %) avec un salaire médian de 42 270 euros et les chefs de projet informatique/études avec un salaire médian de 4 670 euros, en hausse de 7,4 %.

La croissance économique du secteur IT reste stable et bien orientée pour 2018 avec une perspective d’accroissement de +3,6% du chiffre d’affaire. Cette évolution s’explique par les projets de transformation numérique des entreprises, de plus en plus nombreux, et tirés par la cybersécurité, l’internet des objets et l’intelligence artificielle. Selon l’étude, « cette tendance devrait s’accélérer dans les prochaines années avec l’arrivée de la Blockchain. Enfin, le développement du e-commerce, notamment le m-commerce (commerce en ligne via mobile), qui atteint en 2017 28% des ventes en ligne contre 20% un an plus tôt, favorise cette tendance. »

D’après les auteurs de l’étude, quatre raisons expliquent ces bonnes perspectives d’évolutions des salaires :

- Comme en 2017, la tendance est toujours à la modernisation des infrastructures réseaux pour accompagner la transformation numérique des entreprises/

- Il y a une forte pénurie sur certaines compétences concernant l’architecture et la sécurité des systèmes informatiques, à l’instar du métier d’ingénieur sécurité qui enregistre une hausse de salaire de +7,9%.

- Certains profils très pointus, maitrisant des langages informatiques spécifiques ou les technologies cloud (l’informatique dans le nuage, principe de l’externalisation de l’infrastructure informatique chez un hébergeur), sont extrêmement recherchés.

- Les métiers liés au développement d’applications et de logiciels et les profils maîtrisant les méthodes agiles, connaissent également une forte tension sur le marché de l’emploi.

Best Practices propose des publications payantes.
Comparez nos différentes offres d'abonnement.

La rédaction

La rédaction

La rédaction de Best Practices fédère les meilleurs experts sur le management des systèmes d’information.

Nos Ouvrages

  • La cybersécurité 
en 250 questions

    Les cyberattaques n’ont jamais occasionné autant de dégâts dans les entreprises. Et les perspectives n’encouragent pas à l’optimisme. Comment nmieux se protéger ? Ce guide pratique regroupe les 250 questions que doivent se poser les responsables sécurité, les DSI et les directions générales. Avec des
    réponses concrètes…

  • IT Benchmark
Rapport annuel - 2019

    La Shadow Information, ensemble d’informations que l’on ne trouve pas dans les médias, mais qui présentent une valeur pour la gestion opérationnelle de l'écosystème de l'IT. Ces contenus sont bien sûr accessibles à tous, mais cela demande énormément de temps et de ressources pour les trouver, les lire et se les approprier : les équipes de IT Benchmark le font pour vous !

  • Best Practices
Relations fournisseurs

    La relation avec les fournisseurs est probablement ce qu’il y a de plus complexe à gérer pour un DSI. Autant, pour les problématiques technologiques, on peut s’appuyer sur des standards, autant les interactions avec les fournisseurs, qui comportent une part d’incertitude, d’ambiguïté et de liens personnels, sont délicates à normaliser.

A ne pas manquer

  • Comment rater...
sa génération de leads

    Il existe un lien étroit entre le dynamisme commercial d'un éditeur de logiciels ou d'un intégrateur et la qualité des leads dont disposent les commerciaux pour maintenir leur performance. Mais il est très facile de ruiner votre performance commerciale.

  • Services managés : où en sont les entreprises françaises ?

    Best Practices a réalisé une enquête auprès des entreprises et organisations publiques françaises. Avec plusieurs objectifs : cerner les enjeux associés aux systèmes d’information, mesurer les usages des services managés les budgets associés.

  • Pour en savoir plus sur l’externalisation

    Pourquoi externaliser ? Quels sont les avantages et les inconvénients ? Comment définir les règles du jeu ? Quels sont les points de vigilance ? Quelles sont les dix questions que posent systématiquement les directions générales aux DSI ?

Best Practices

Informations

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris