Le management du digital
Rechercher

Référentiel de compétences métiers

Le référentiel développé par le Cigref et Grenoble Ecole de Management s’articule autour des cinq grands domaines de compétences des métiers des systèmes d’information : l’infrastructure et l’architecture, la conception et l’exploitation, les processus et les métiers de l’entreprise, le management et le pilotage, le marché et la gestion des fournisseurs. Autour de ces cinq domaines de compétences, se greffent quinze compétences-métiers.

Chaque élément d’une compétence-métier correspond à une unité de compétence et il y a quatre unités. D’abord, les connaissances et savoirs théoriques ou pratiques qu’il est nécessaire de posséder, ensuite les savoir-faire ou pratiques à mettre en œuvre pour l’exercice d’une compétence métier. La troisième unité concerne les capacités relationnelles, c'est-à-dire l’ensemble des capacités d’action à utiliser dans la relation avec les autres et notamment dans une situation de management. Enfin, les capacités cognitives, c'est-à-dire l’ensemble des capacités personnelles ou dispositions utiles pour la réalisation d’une compétence-métier.

Chaque unité de compétence se décompose en cinq niveaux, entre le plus bas, la notion (niveau de base qui permet de comprendre une compétence métier) et le plus haut, le niveau d’expert, domaine d’application de la compétence métier qui s'étend au-delà de l’entreprise. A ce niveau, il y a reconnaissance extérieure de cette compétence-clé. Entre ces deux extrêmes, on trouve une gradation à trois niveaux : application (la compétence métier peut être exercée dans un périmètre réduit et maîtrisé), maîtrise (la compétence métier est parfaitement maîtrisée dans un périmètre restreint mais avec une liberté d’action) et spécialiste. Dans ce cas, la compétence métier est parfaitement maîtrisée mais sur l’ensemble de l’entreprise. Il y a reconnaissance au sein de l’entreprise de cette compétence métier.

L’un des pièges les plus courants réside dans le fait de se contenter d’une vision en termes de responsabilités : ainsi le directeur informatique serait concentré sur la technique et la technologie, le responsable des systèmes d’information aurait en outre le management de projet, le directeur des systèmes d’information auraient en outre le service et le support aux métiers et, enfin, le directeur de l’organisation et de l’informatique intégrerait la dimension stratégique

En fait, un métier est un agrégat de compétences métier. En effet, pour chaque compétence donnée, il faut savoir, à la fois collecter l’information dans toutes les sources, la rassembler et la trier, identifier les invariants et le niveau correspondant dans la grille de référence ainsi que les informations pertinentes en se référant toujours à la grille. Il convient en outre de vérifier toujours la cohérence de l’ensemble par rapport à la grille de référence, par rapport aux autres niveaux, par rapport à l’ensemble du domaine de compétence et par rapport aux référentiels de référence.

Les 15 compétences-métier des systèmes d’information

• Infrastructure / architecture
• Architecture applicative
• Architecture technique
• Télécoms et réseaux
• Conception et exploitation
• Conception développement
• Gestion des données/bases de données
• Production / exploitation
• Sécurité informatique
• Processus et métiers de l’entreprise
• Architecture fonctionnelle/Processus métier
• Connaissance de l’entreprise
• Compétences en organisation
• Management et pilotage
• Management et conduite de projets
• Pilotage et gouvernance
• Audit/Qualité/méthode
• Marché et gestion des fournisseurs
• Gestion des fournisseurs et achat
• Connaissance du marché informatique et télécoms

source : Cigref-EMSI

Best Practices propose des publications payantes.
Comparez nos différentes offres d'abonnement.

La rédaction

La rédaction

La rédaction de Best Practices fédère les meilleurs experts sur le management des systèmes d’information.

Nos Ouvrages

  • Symposiums Gartner Rétrospective 2017-2021

    Les équipes de Best Practices assistent chaque année au Symposium organisé par le cabinet Gartner qui présente des études, ses analyses et ses opinions sur l’évolution des technologies, du digital et des systèmes d’information.

  • Benchmark Digital&Business - numéro 157

    Ce numéro de Benchmark Digital & Business regroupe l’essentiel des chiffres et des tendances présentés lors du Symposium Gartner 2021, qui s’est déroulé en novembre, à distance.

  • Benchmark Digital&Business - numéro 156

    Ce numéro de Benchmark Digital & Business regroupe l’essentiel des chiffres et des tendances présentés lors du Symposium Gartner 2021, qui s’est déroulé en novembre, à distance.

A ne pas manquer

  • Comment rater...
sa Data Integration

    Pour rater son intégration de données, rien de plus simple. C’est à la portée de toutes les entreprises ! Il suffit de suivre nos treize commandements et d’oublier la gouvernance, la qualité, la sécurité et les enjeux métiers.

  • Comment rater...
sa génération de leads

    Il existe un lien étroit entre le dynamisme commercial d'un éditeur de logiciels ou d'un intégrateur et la qualité des leads dont disposent les commerciaux pour maintenir leur performance. Mais il est très facile de ruiner votre performance commerciale.

  • Comment rater...
sa stratégie Big Data

    Une stratégie Big Data ne s'improvise pas. Quoique... Ce nouveau titre de la collection "Comment rater..." propose les douze commandements pour tous ceux qui veulent vraiment rater leur stratégie Big Data.

Best Practices

Informations

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris