Le management du digital
Rechercher

PAC - Logiciels et services : une année qui finit mal...

En 2012, le marché des logiciels et services aura reculé de 1%, selon les estimations de Pierre Audoin Consultants. Après une stagnation en 2011. Mais 2013 devrait être meilleure. En principe... 2012 a été caractérisée par un double contexte défavorable : le renouvellement des prestations existantes a été difficile avec une forte pression sur les prix et le lancement de nouveaux programmes n’a pas suffi à redresser la demande.

Quelques segments de marché s’en tirent mieux tels que pour les solutions en mode SaaS ou la gestion d'applications.

Selon PAC, cette tendance 2012 devrait se prolonger en 2013 car elle s'inscrit, au-delà d'un contexte économique global morose, dans une profonde transformation des métiers et des usages numériques. « Marchés renégociés à la baisse, pression concurrentielle exacerbée, l'année écoulée n'aura été qu'une suite de mauvaises nouvelles pour les acteurs de l'économie numérique qui entraient dans l'année sur une dynamique déjà fortement ralentie », expliquent les analystes.

Un contexte déprécié qui représente une baisse de l'ordre de 1% des dépenses en logiciels et services en France en 2012 pour un volume en chute d'un peu plus de 460M€. Le seul secteur ayant échappé à la décroissance en 2012 est le secteur Utilities qui a bénéficié d’une croissance inférieure à 0,5%.

Du côté des points marquants, on retiendra de 2012 le nouveau cycle de maturité du Cloud avec une croissance supérieure à 25% (et qui représente aujourd’hui près de 8% du marché Logiciels et Services), l’application management qui reste un moteur du marché mais se tasse (+3,2%), la pénétration toujours plus forte des acteurs indiens ainsi que l’infogérance d’infrastructures (+1%). « Le marché des infrastructures est en train de profondément changer sous le double effet de la consolidation (aussi bien au niveau des serveurs que des datacenters) et de l’émergence du Cloud (sur les serveurs, le stockage mais aussi les postes de travail). Les acteurs capables d’accompagner cette transformation seront au coeur d’une forte problématique des utilisateurs et ainsi gagneront des parts de marché » analyse Franck Nassah, Senior Vice President PAC France.

L'année 2013 se présente mieux d'un point de vue de la demande puisque les entreprises déclarent vouloir redémarrer leurs investissements pour supporter leurs ambitions et continuer de transformer leurs actifs informatiques mais tous restent contraints par des capacités budgétaires limitées.

PAC prévoit ainsi une stabilisation de la dépense en logiciels et services pour 2013 (+0,2%) avec un redémarrage léger sur le second semestre. Les offreurs du marché des logiciels et services informatiques dans leur grande diversité devraient connaître dans ce contexte une année très contrastée en terme de performances. PAC prévoit une accélération significative du volume de rapprochements entre acteurs : acquisition de positions locales, renforcement de la propriété intellectuelle dans le Cloud, partenariats stratégiques...

"Nous vivons une industrie pleine de paradoxes, du côté des entreprises clientes : le besoin d'une stratégie numérique est toujours plus fort pour répondre aux évolutions du marché et aux nouveaux usages mais peu d’entre elles disposent des moyens d'y parvenir. De l'autre côté, les SSII et éditeurs de logiciels sont en pleine refonte de leurs modèles volume/valeur pour faire face aux nouveaux entrants et peinent à trouver des relais de rentabilité" précise Arnold Aumasson, Senior Vice President PAC France.

Au delà d'une timide reprise 2013, PAC prévoit une reprise lente du marché à horizon cinq ans autour des grandes thématiques aujourd'hui identifiées : le Big Data qui entre dans sa phase de maturité, le Cloud qui atteint la taille de marché critique et la sécurité qui occupera une place toujours importante dans l'écosystème IT.

Best Practices propose des publications payantes.
Comparez nos différentes offres d'abonnement.

La rédaction

La rédaction

La rédaction de Best Practices fédère les meilleurs experts sur le management des systèmes d’information.

Nos Ouvrages

  • ERP - 145 réponses aux questions de votre direction générale

    Les ERP constituent encore la colonne vertébrale des systèmes d’information dans la plupart des moyennes et grandes entreprises. Malgré leur degré de maturité technologique, leurs performances métiers et la puissance des écosystèmes, les ERP suscitent encore de nombreuses questions de la part des DSI, qui ne trouvent pas toujours aisément de réponses.

  • La cybersécurité 
en 250 questions

    Les cyberattaques n’ont jamais occasionné autant de dégâts dans les entreprises. Et les perspectives n’encouragent pas à l’optimisme. Comment nmieux se protéger ? Ce guide pratique regroupe les 250 questions que doivent se poser les responsables sécurité, les DSI et les directions générales. Avec des
    réponses concrètes…

  • IT Benchmark
Rapport annuel - 2019

    La Shadow Information, ensemble d’informations que l’on ne trouve pas dans les médias, mais qui présentent une valeur pour la gestion opérationnelle de l'écosystème de l'IT. Ces contenus sont bien sûr accessibles à tous, mais cela demande énormément de temps et de ressources pour les trouver, les lire et se les approprier : les équipes de IT Benchmark le font pour vous !

A ne pas manquer

  • Comment rater...
sa génération de leads

    Il existe un lien étroit entre le dynamisme commercial d'un éditeur de logiciels ou d'un intégrateur et la qualité des leads dont disposent les commerciaux pour maintenir leur performance. Mais il est très facile de ruiner votre performance commerciale.

  • Services managés : où en sont les entreprises françaises ?

    Best Practices a réalisé une enquête auprès des entreprises et organisations publiques françaises. Avec plusieurs objectifs : cerner les enjeux associés aux systèmes d’information, mesurer les usages des services managés les budgets associés.

  • Pour en savoir plus sur l’externalisation

    Pourquoi externaliser ? Quels sont les avantages et les inconvénients ? Comment définir les règles du jeu ? Quels sont les points de vigilance ? Quelles sont les dix questions que posent systématiquement les directions générales aux DSI ?

Best Practices

Informations

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris