Le management du digital
Rechercher

La pénurie de compétences tire les salaires vers le haut

Le marché du travail IT est caractérisé par un regain de tension pour les postes liés aux technologies de l’information. La pénurie de compétences accentue la hausse des rémunérations, pas uniquement pour les profils les plus expérimentés, mais également pour les jeunes diplômés.

Selon le cabinet Robert Half, « la tension sur les salaires des cadres s’accentue. Pour au minimum six embauches sur dix, deux tiers des entreprises qui souhaitent assurer le recrutement d’un talent ont dû augmenter le salaire de base », à la fois pour les compétences techniques et non-techniques.

Dans le domaine IT, « la dynamique salariale évolue en rythme avec les nouveaux enjeux de recrutement, les entreprises ciblent leurs hausses salariales sur les spécialistes des données (IA, Machine Learning…) et les profils capables de faire évoluer les systèmes d’information (CRM, applicatifs…) »

Une analyse confirmée par le cabinet Robert Walters, qui a étudié le marché du travail pour les jeunes diplômés. « La pénurie de candidats dans le secteur de l’IT et du digital continue de participer à la hausse des salaires amorcée depuis un an sur les profils juniors (+ 5% d’augmentation en moyenne)» Ainsi, les métiers phares restent les profils ingénieurs étude et développement (avec des salaires compris entre 38 et 42K), chef de projet SI (38-40 K€) et technicien support (22-28 K€).

Selon l’étude de Robert Walters, plusieurs postes tirent le marché vers le haut. Sans surprise, il s’agit des métiers phares qui se développent autour des nouvelles technologies (digitalisation, cloud, développement .net et Java, etc.) : ingénieur étude et développement, consultant informatique, chef de projet et technicien support. « Pour eux, la pénurie de candidats (par rapport au nombre d’offres à pourvoir) a activement participé à la hausse des salaires qui s’observe en 2018 sur les profils juniors », résument les auteurs de l’étude.

Les rémunérations pour des profils ayant des compétences et un expérience solides, pour des postes relativement complexes dans des entreprises où il est difficile d’attirer les talents sont les suivantes, selon le Guide des salaires 2019 de Robert Half :

- Chief Digital Officer : 260 à 320 K€.

- DSI : 187 à 250 K€.

- Directeur études et développement : 130 à 150 K€.

- Responsable de domaine SI : 120 à 140 K€.

- Directeur technique : 122 à 130 K€.

- Chef de projet SI, responsable SI : 83 à 90 K€.

- Ingénieur DevOps : 66 à 79 K€.

- Data Scientist : 57 à 75 K€.

- Ingénieur systèmes et réseaux : 61 à 70 K€.

Dans son étude de rémunération des jeunes diplômés pour 2018-2019, Walters People, indique la grille suivante :

- Chef de projet SI : 38-40 K€

- Chef de projet MOA : 35-40 L€

- Administrateur systèmes et réseaux : 34-38 K€

- Technicien support/Help Desk : 22-28 K€

- Ingénieur d’études et développement : 38-42 K€

- Webmaster, Webdesigner : 28-36 K€

Best Practices propose des publications payantes.
Comparez nos différentes offres d'abonnement.

La rédaction

La rédaction

La rédaction de Best Practices fédère les meilleurs experts sur le management des systèmes d’information.

Nos Ouvrages

  • Symposiums Gartner Rétrospective 2017-2021

    Les équipes de Best Practices assistent chaque année au Symposium organisé par le cabinet Gartner qui présente des études, ses analyses et ses opinions sur l’évolution des technologies, du digital et des systèmes d’information.

  • Benchmark Digital&Business - numéro 157

    Ce numéro de Benchmark Digital & Business regroupe l’essentiel des chiffres et des tendances présentés lors du Symposium Gartner 2021, qui s’est déroulé en novembre, à distance.

  • Benchmark Digital&Business - numéro 156

    Ce numéro de Benchmark Digital & Business regroupe l’essentiel des chiffres et des tendances présentés lors du Symposium Gartner 2021, qui s’est déroulé en novembre, à distance.

A ne pas manquer

  • Comment rater...
sa Data Integration

    Pour rater son intégration de données, rien de plus simple. C’est à la portée de toutes les entreprises ! Il suffit de suivre nos treize commandements et d’oublier la gouvernance, la qualité, la sécurité et les enjeux métiers.

  • Comment rater...
sa génération de leads

    Il existe un lien étroit entre le dynamisme commercial d'un éditeur de logiciels ou d'un intégrateur et la qualité des leads dont disposent les commerciaux pour maintenir leur performance. Mais il est très facile de ruiner votre performance commerciale.

  • Comment rater...
sa stratégie Big Data

    Une stratégie Big Data ne s'improvise pas. Quoique... Ce nouveau titre de la collection "Comment rater..." propose les douze commandements pour tous ceux qui veulent vraiment rater leur stratégie Big Data.

Best Practices

Informations

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris