Le management du digital
Rechercher

Intégration BtoB : toujours beaucoup de points faibles

Sterling Commerce a publié les résultats d’une étude qui met en lumière les points faibles des stratégies d’intégration BtoB des entreprises européennes, les risques qui y sont associés et les challenges à relever pour y remédier.

L’étude, réalisée auprès de 300 DSI en France, en Allemagne et au RoyaumeUni, révèle que quatre entreprises sur cinq éprouvent des difficultés avec leur intégration BtoB actuelle et un tiers des entreprises peine à intégrer ses systèmes BtoB avec ses applications internes. Cette tendance devrait s’accentuer, puisque, selon Gartner, les échanges BtoB muli-entreprises devraient tripler entre 2008 et 2013.

L’étude montre également à quel point les entreprises européennes ne sont pas préparées à cette croissance des échanges BtoB, qui peut également évoluer au gré des conditions du marché et des relations commerciales. De plus, l’intégration avec les applications internes n’est que très rarement inscrite dans une démarche stratégique d’intégration plus globale. En conséquence, les entreprises qui ne sont pas capables de gérer leur problématique d’intégration de manière globale et stratégique s’exposent à une gestion de leur chaîne logistique coûteuse, où les ressaisies manuelles ralentissent le traitement des informations et sont sources d’erreurs.

L’étude a également cherché à déterminer la capacité des entreprises à prendre en compte des modifications dans leurs processus métiers – capacité essentielle pour s’adapter à un environnement extérieur en constante redéfinition. Plus de la moitié des entreprises interrogées estime ainsi à trois jours le temps nécessaire pour effectuer un changement. Les entreprises les plus matures en termes d’intégration BtoB auront plus de contrôle et de flexibilité pour pouvoir modifier rapidement leurs systèmes et processus et réaliseront de sérieuses économies au niveau de leur chaîne logistique, s’offrant ainsi un avantage compétitif certain et de meilleurs résultats financiers.

Les conclusions de l’étude mettent également en avant des différences selon les pays et les secteurs d’activité. En matière de modifications mineures des processus métiers, le Royaume-Uni est à la traîne derrière la France et l’Allemagne. 32% des entreprises britanniques prennent plus de 6 jours pour intégrer un changement, contre 16% en Allemagne et 15% en France. La Grande Distribution est en avance sur les autres secteurs verticaux : 48% des entreprises de ce secteur réalisent ces mêmes changements en 2 jours, contre 43% dans le secteur de l’Industrie et 34% dans celui de la Finance. De même, près d’un tiers des entreprises de la Grande Distribution affirme que ne pas avoir un moyen efficace de gérer les transferts de fichier BtoB est un véritable problème. Enfin, 36% des entreprises industrielles et 35% de celles du secteur de la Finance rencontrent des difficultés à intégrer de nouveaux partenaires commerciaux.

L’étude montre également des inégalités selon la taille de l’entreprise. Les entreprises de plus de 3 000 salariés veulent tout d’abord être suffisamment agile pour acquérir et intégrer rapidement de nouveaux partenaires (35% des réponses). Elles souhaitent ensuite pouvoir intégrer leurs systèmes BtoB avec leurs applications internes (33% des réponses). Pour les entreprises de 1 000 à 3 000 salariés, un quart d’entre elles souhaite en premier lieu pouvoir intégrer leurs systèmes BtoB avec leurs applications internes. Ensuite, avec près de 23% des réponses, elles estiment que leurs processus métiers sont basés sur des technologies trop vieilles, qui leur prennent beaucoup de temps et sont fastidieuses à entretenir.

Best Practices propose des publications payantes.
Comparez nos différentes offres d'abonnement.

La rédaction

La rédaction

La rédaction de Best Practices fédère les meilleurs experts sur le management des systèmes d’information.

Nos Ouvrages

  • Symposiums Gartner Rétrospective 2017-2021

    Les équipes de Best Practices assistent chaque année au Symposium organisé par le cabinet Gartner qui présente des études, ses analyses et ses opinions sur l’évolution des technologies, du digital et des systèmes d’information.

  • Benchmark Digital&Business - numéro 157

    Ce numéro de Benchmark Digital & Business regroupe l’essentiel des chiffres et des tendances présentés lors du Symposium Gartner 2021, qui s’est déroulé en novembre, à distance.

  • Benchmark Digital&Business - numéro 156

    Ce numéro de Benchmark Digital & Business regroupe l’essentiel des chiffres et des tendances présentés lors du Symposium Gartner 2021, qui s’est déroulé en novembre, à distance.

A ne pas manquer

  • Comment rater...
sa Data Integration

    Pour rater son intégration de données, rien de plus simple. C’est à la portée de toutes les entreprises ! Il suffit de suivre nos treize commandements et d’oublier la gouvernance, la qualité, la sécurité et les enjeux métiers.

  • Comment rater...
sa génération de leads

    Il existe un lien étroit entre le dynamisme commercial d'un éditeur de logiciels ou d'un intégrateur et la qualité des leads dont disposent les commerciaux pour maintenir leur performance. Mais il est très facile de ruiner votre performance commerciale.

  • Comment rater...
sa stratégie Big Data

    Une stratégie Big Data ne s'improvise pas. Quoique... Ce nouveau titre de la collection "Comment rater..." propose les douze commandements pour tous ceux qui veulent vraiment rater leur stratégie Big Data.

Best Practices

Informations

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris