Bonnes pratiques et expertises IT
Rechercher

Conduite du changement : les salariés jugent leurs dirigeants

BcomBest publie les résultats de son enquête sur « Les salariés et le changement : conduite, adhésion, résistances » en partenariat avec l’Ifop. Réalisé auprès d’un échantillon de 1004 salariés d’entreprises de plus de 1500 personnes, ce sondage vise à explorer la relation entre les salariés français et le changement en entreprise, notamment en période de crise.

Contrairement aux idées reçues, le changement est appréhendé positivement par une majorité des salariés (58%). Ce jugement favorable se retrouve davantage auprès des salariés ayant moins de deux ans d’ancienneté (73%), des cadres supérieurs (68%), les entreprises privées (62%), ainsi qu’en région parisienne (63%). A contrario, les personnes de plus 50 ans, les employés, ouvriers et salariés des entreprises publiques font preuve de plus de réticence. Les salariés réservent un accueil très favorable au renouvellement de leur équipement informatique (85%) et témoignent d’un soutien élevé aux changements de méthodes de travail (78%). La définition d’un nouveau projet d’entreprise (74%) ou l’arrivée d’une nouvelle direction générale (74%) bénéficient également d’un accueil favorable. A l’inverse, les restructurations, les changements de lieu de travail et les délocalisations, c’est-à-dire des modifications ayant des incidences personnelles fortes, sont génératrices de stress et d’inquiétude.

Dans plus d’un tiers des cas, le salarié considère que la mise en place du dernier changement s’est mal passée. 89% des salariés avouent ne pas y avoir adhéré entièrement. Un quart confesse même s’y être opposé par principe. A long terme, les perceptions sur l’apport concret du changement se révèlent très mitigées : 50% estiment que l’action déployée a été une erreur et n’a pas eu d’effets bénéfiques, un résultat décevant compte tenu de l’accueil positif à l’égard du changement. Les salariés mettent en exergue un manque d’écoute de leurs employeurs (70%), un manque de communication sur les bénéfices potentiels (58%), une implication insuffisante des managers (56%) et des délais de mise en œuvre trop rapides (54%).

Concrètement, on observe qu’un tiers des entreprises ne se soucient même pas d’informer leurs salariés sur les raisons et les modalités de mise en œuvre du changement. Ainsi, quand bien même elles assurent le strict minimum, seules 47% ont proposé des formations à leurs managers, 40% à leurs salariés et moins d’un tiers (31%) d’entre elles ont fait participer leurs salariés à la conduite du changement.

Les salariés ont très largement le sentiment que la conjoncture économique difficile a servi de prétexte à la mise en place très rapide de changements. Ils sont davantage porteurs de tensions que de progrès pour préparer la reprise. Ce passage en force est d’autant plus dommageable que les répondants estiment très largement (68%) que la nécessité de changer est forte en période de crise pour faire face aux difficultés. Lorsqu’on leur propose de classer les entreprises qui sont, à leur sens, le plus à l’écoute de leurs salariés, les six premières du classement sont celles qui entretiennent une forte culture de la communication avec leur personnel : EDF, l’Oréal, Danone, Total, Veolia et BNP Paribas.

Best Practices propose des publications payantes.
Comparez nos différentes offres d'abonnement.

La rédaction

La rédaction

La rédaction de Best Practices fédère les meilleurs experts sur le management des systèmes d’information.

Nos Ouvrages

  • ERP - 145 réponses aux questions de votre direction générale

    Les ERP constituent encore la colonne vertébrale des systèmes d’information dans la plupart des moyennes et grandes entreprises. Malgré leur degré de maturité technologique, leurs performances métiers et la puissance des écosystèmes, les ERP suscitent encore de nombreuses questions de la part des DSI, qui ne trouvent pas toujours aisément de réponses.

  • La cybersécurité 
en 250 questions

    Les cyberattaques n’ont jamais occasionné autant de dégâts dans les entreprises. Et les perspectives n’encouragent pas à l’optimisme. Comment nmieux se protéger ? Ce guide pratique regroupe les 250 questions que doivent se poser les responsables sécurité, les DSI et les directions générales. Avec des
    réponses concrètes…

  • IT Benchmark
Rapport annuel - 2019

    La Shadow Information, ensemble d’informations que l’on ne trouve pas dans les médias, mais qui présentent une valeur pour la gestion opérationnelle de l'écosystème de l'IT. Ces contenus sont bien sûr accessibles à tous, mais cela demande énormément de temps et de ressources pour les trouver, les lire et se les approprier : les équipes de IT Benchmark le font pour vous !

A ne pas manquer

  • Comment rater...
sa génération de leads

    Il existe un lien étroit entre le dynamisme commercial d'un éditeur de logiciels ou d'un intégrateur et la qualité des leads dont disposent les commerciaux pour maintenir leur performance. Mais il est très facile de ruiner votre performance commerciale.

  • Services managés : où en sont les entreprises françaises ?

    Best Practices a réalisé une enquête auprès des entreprises et organisations publiques françaises. Avec plusieurs objectifs : cerner les enjeux associés aux systèmes d’information, mesurer les usages des services managés les budgets associés.

  • Pour en savoir plus sur l’externalisation

    Pourquoi externaliser ? Quels sont les avantages et les inconvénients ? Comment définir les règles du jeu ? Quels sont les points de vigilance ? Quelles sont les dix questions que posent systématiquement les directions générales aux DSI ?

Best Practices

Informations

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris