Le management du digital
Rechercher

Banques européennes : automatisation = gains

En dépit de la mise en place du SEPA (Single Euro Payments Area) en janvier dernier, les procédures manuelles pour les paiements transfrontaliers restent toujours très répandues dans les banques, procédures coûteuses en temps homme et qui réduisent significativement leurs marges. C’est le constat que fait Compass Management Consulting lors de ses analyses de performance dans le domaine bancaire.

Malheureusement pour les banques, le cabinet de conseil estime que, en dépit de leur faible nombre, les paiements non-STP transfrontaliers dans la zone euro - qui représentent 2% à 5% de ces virements - rognent considérablement la marge commerciale des banques.

S’appuyant sur des analyses de performance dans le secteur des banques européennes, Compass Management Consulting constate que ces paiements peuvent réduire la marge commerciale jusqu’à 25%.

Il prend comme exemple une étude effectuée sur une entité bancaire gérant 300.000 transactions par jour et générant 7.000 exceptions. "Malgré un taux d’exceptions de 2,3% seulement, le traitement manuel de ces paiements, dont le coût unitaire est situé entre 36€ et 58€, représente une charge de travail égale à 270 Equivalents Temps Pleins (ETPs) " affirme Richard Bissett, responsable du secteur bancaire chez Compass Management Consulting.

Compass Management Consulting observe, qu’en moyenne, 20% des transactions bancaires échouent et nécessitent ensuite une intervention manuelle (action correctrice ou réparatrice). Ces 20% de transactions représentent 80% des coûts totaux du back-office. Selon Compass MC, 60% de ces exceptions pourraient pourtant être complètement automatisées. Mais suivant son analyse, les banques ne réussissent à automatiser que 4% d’entre elles.

Au vu de ces résultats, on peut se demander pourquoi les paiements non-STP perdurent alors que les codes BIC et numéros IBAN ont été institués afin, justement, d’augmenter l’automatisation des virements transfrontaliers en euros.
Richard Bisset constate que les entreprises sont toujours " perplexes" face aux codes BIC et numéros IBAN, et qu’en plus parmi les 62.000 codes BIC existants, seuls les 20.000 appartenant aux participants du réseau SWIFT sont réellement connectés.
Alors que le SEPA contraint les banques à réduire leurs marges commerciales de traitement des paiements, Compass Management Consulting prévoit que cette stratégie les conduira à se focaliser de plus en plus sur le traitement des exceptions.

Cependant, cela ne résout pas le problème complexe des codes BIC et numéros IBAN. L’augmentation des volumes de traitement de paiements transfrontaliers suite à la mise en fonctionnement de SEPA, ne peut qu’entraîner une augmentation du nombre d’exceptions sauf si des mesures importantes sont prises pour redresser la situation et régler la question des traitements manuels.

Best Practices propose des publications payantes.
Comparez nos différentes offres d'abonnement.

La rédaction

La rédaction

La rédaction de Best Practices fédère les meilleurs experts sur le management des systèmes d’information.

Nos Ouvrages

  • Symposiums Gartner Rétrospective 2017-2021

    Les équipes de Best Practices assistent chaque année au Symposium organisé par le cabinet Gartner qui présente des études, ses analyses et ses opinions sur l’évolution des technologies, du digital et des systèmes d’information.

  • Benchmark Digital&Business - numéro 157

    Ce numéro de Benchmark Digital & Business regroupe l’essentiel des chiffres et des tendances présentés lors du Symposium Gartner 2021, qui s’est déroulé en novembre, à distance.

  • Benchmark Digital&Business - numéro 156

    Ce numéro de Benchmark Digital & Business regroupe l’essentiel des chiffres et des tendances présentés lors du Symposium Gartner 2021, qui s’est déroulé en novembre, à distance.

A ne pas manquer

  • Comment rater...
sa Data Integration

    Pour rater son intégration de données, rien de plus simple. C’est à la portée de toutes les entreprises ! Il suffit de suivre nos treize commandements et d’oublier la gouvernance, la qualité, la sécurité et les enjeux métiers.

  • Comment rater...
sa génération de leads

    Il existe un lien étroit entre le dynamisme commercial d'un éditeur de logiciels ou d'un intégrateur et la qualité des leads dont disposent les commerciaux pour maintenir leur performance. Mais il est très facile de ruiner votre performance commerciale.

  • Comment rater...
sa stratégie Big Data

    Une stratégie Big Data ne s'improvise pas. Quoique... Ce nouveau titre de la collection "Comment rater..." propose les douze commandements pour tous ceux qui veulent vraiment rater leur stratégie Big Data.

Best Practices

Informations

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris