Bonnes pratiques et expertises IT
Rechercher

Audits logiciels : une entreprise sur quatre harcelée par les éditeurs

Plus de la moitié des entreprises françaises font régulièrement l'objet de contrôle par les éditeurs dont ils ont déployé une solution logicielle (59 % des entreprises), selon une étude réalisée par IDC et Flexera Software. Pour une entreprise sur quatre, les audits de licences ont lieu plusieurs fois par an. De quoi occuper les DSI et leurs équipes.

Selon l’observatoire de la gestion des actifs logiciels en France, toutes les entreprises n'ont pas la même maturité face aux audits de conformité logicielle : les trois-quarts des plus grandes d'entre elles (entreprises de plus de 5 000 salariés) sont fréquemment confrontées à ces audits de conformité contre 50 % des entreprises disposant de 2 000 à 5 000 collaborateurs. La différence de maturité est alors très importante entre celles qui ont déjà expérimenté de tels audits et les autres : moins d'un tiers des entreprises encore peu sollicitées par les éditeurs pour répondre à un audit perçoivent les risques qu'elles pourraient courir si elles devaient faire l'objet d'une telle démarche.

D’autant que les entreprises sont encore trop peu outillées pour gérer leurs actifs logiciels. Selon IDC, elles disposent certes, globalement, d'une bonne visibilité sur les clauses contractuelles (83 %), mais elles ne sont en définitive que 56 % à disposer de la visibilité suffisante sur les conditions d'utilisation de ces mêmes logiciels : nombre de serveurs sur lesquels ils sont déployés, nombre de CPU ou de cœurs, nombre de transactions, nombre d'utilisateurs concurrents ou nommés, nombre de postes fixes ou mobiles, périmètre géographique autorisé (pays)...

Pour répondre à ces enjeux, les entreprises investissent progressivement dans des solutions dédiées de gestion des actifs logiciels. Les résultats de l'enquête montrent que 54 % des entreprises ont d'ores et déjà déployé de tels outils. Elles sont par ailleurs 25% à projeter d'investir dans une telle solution au cours des prochains mois. Cette dynamique d'investissement est portée par une identification claire des bénéfices d'une solution de gestion des actifs logiciels : limiter l'impact financier des audits de conformité (73 %), identifier les caractéristiques des applications déployées et les normaliser, [Type text] 4 réconcilier les droits d'utilisation avec l'inventaire logicielle, et plus généralement améliorer la productivité de l'équipe informatique grâce à l'automatisation des différentes phases de gestion des actifs (inventaire, réconciliation, analyse). En définitive, l'observatoire montre que la maturité des entreprises devrait rapidement progresser au cours des 2 prochaines années : alors que 51% des entreprises sont aujourd'hui classées dans les phases de maturité moyenne ou élevée (et 49% en phase de maturité faible ou nulle), elles devraient être 70% à l'horizon 2019, portées par l'investissement dans des solutions d'automatisation adaptées et dans la mise en place d'une organisation dédiée.

Pour en savoir plus :

SAP à ses clients : 'Votre argent m'intéresse... même indirectement !"

Audits logiciels : les quatre stratégies privilégiées par les éditeurs

Comment se débarrasser des éditeurs qui s’incrustent

Audits de licences SAP : trois conseils

Audit de licences : se préparer en dix étapes

Audits de licences SAP : l’USF et le Cigref contre-attaquent

Comment bien négocier avec les grands fournisseurs ?

Comment optimiser la gestion des licences Oracle ?

Les pièges des éditeurs d’ERP

Audits logiciels : toutes les techniques pour s’en sortir sans payer

Les stratégies face aux audits logiciels

Best Practices propose des publications payantes.
Comparez nos différentes offres d'abonnement.

La rédaction

La rédaction

La rédaction de Best Practices fédère les meilleurs experts sur le management des systèmes d’information.

Nos Ouvrages

  • IT Benchmark
Rapport annuel - 2019

    La Shadow Information, ensemble d’informations que l’on ne trouve pas dans les médias, mais qui présentent une valeur pour la gestion opérationnelle de l'écosystème de l'IT. Ces contenus sont bien sûr accessibles à tous, mais cela demande énormément de temps et de ressources pour les trouver, les lire et se les approprier : les équipes de IT Benchmark le font pour vous !

  • Best Practices
Relations fournisseurs

    La relation avec les fournisseurs est probablement ce qu’il y a de plus complexe à gérer pour un DSI. Autant, pour les problématiques technologiques, on peut s’appuyer sur des standards, autant les interactions avec les fournisseurs, qui comportent une part d’incertitude, d’ambiguïté et de liens personnels, sont délicates à normaliser.

  • Best Practices Spotlight
Symposium Gartner 2018

    Ce numéro de Best Practices Spotlight regroupe l’essentiel des chiffres et des tendances qui ont été présentés lors du Symposium Gartner 2018, qui s’est tenu en novembre à Barcelone.

A ne pas manquer

  • Comment rater...
sa génération de leads

    Il existe un lien étroit entre le dynamisme commercial d'un éditeur de logiciels ou d'un intégrateur et la qualité des leads dont disposent les commerciaux pour maintenir leur performance. Mais il est très facile de ruiner votre performance commerciale.

  • Services managés : où en sont les entreprises françaises ?

    Best Practices a réalisé une enquête auprès des entreprises et organisations publiques françaises. Avec plusieurs objectifs : cerner les enjeux associés aux systèmes d’information, mesurer les usages des services managés les budgets associés.

  • Pour en savoir plus sur l’externalisation

    Pourquoi externaliser ? Quels sont les avantages et les inconvénients ? Comment définir les règles du jeu ? Quels sont les points de vigilance ? Quelles sont les dix questions que posent systématiquement les directions générales aux DSI ?

Best Practices

Informations

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris