Le management du digital
Rechercher

Val IT

8,33 € HT
soit 10,00 € TTC
Pour lire la suite de cet article :

L’Isaca (Information System Audit and Control Association), association mondiale de l’audit informatique, a lancé en mars 2006, à travers l’institut ITGI (Institut de gouvernance de la technologie de l’information) le référentiel Val IT. Son objectif est d’aider les décideurs informatiques à mieux maîtriser et maximiser le retour sur investissement de leurs projets.

Val IT, ainsi que l’ensemble des documents qui composent ce référentiel (cf. Enterprise Value: Governance of IT Investments), constitue un nouveau cadre de référence pour la gouvernance des investissements informatiques.

1. Présentation de la Best Practice

Val IT est conçu pour aider les entreprises à mieux gérer leurs investissements en optimisant la génération de valeur tout en facilitant les processus de décision et d’arbitrage. En cela, il s’adresse à toutes les entreprises, sociétés publiques ou privées, des PME aux multinationales. La méthode peut être personnalisée et adaptée à chaque cas particulier. Val IT se positionne en complément de CobiT v4 (cf. Best practices revues et corrigées n° 46 de Best Practices SI, 10 mai 2010) et de Risk IT (cf. Best practices revues et corrigées n° 56 de Best Practices SI, 29 noembre 2010). CobiT, référentiel de bonnes pratiques, couvre l’ensemble des processus et activités informatiques d’entreprise, mais s’avère limité sur les aspects de gouvernance. Risk IT se focalise quant à lui sur la gestion des risques informatiques.

Positionnement de Val IT par rapport à CobiT et Risk IT

Le cadre de Val IT

S’appuyant sur CobiT (Control Objectives for Information and related Technology) que l’on peut traduire par « Objectifs de contrôle pour l’information et les technologies de ce domaine », Val IT complète ces objectifs sur les dimensions suivantes :

  • Gouvernance de la valeur
  • Gestion de portefeuille
  • Gestion des investissements

    53 BPRC 1

La gouvernance de la valeur (GV, ou VG pour « Value Governance ») a pour mission de s'assurer que les notions de valeur sont bien prises en compte dans les pratiques managériales de l’entreprise. Il s’agit en particulier d’identifier les bénéfices, d’organiser le processus de décision, de caractériser les projets du portefeuille et de vérifier que les bénéfices attendus ont bien été atteints. La gestion de portefeuille (GP, ou PM pour « Portfolio Management ») vise à optimiser la génération de valeur à travers l’élaboration et la gestion d’un portefeuille d'investissements. Il s’agit notamment d’identifier les ressources nécessaires à chaque projet, évaluer, classer puis sélectionner (ou rejeter) les projets, gérer globalement le portefeuille d'investissements en termes de risques et de rentabilité, suivre l’atteinte des objectifs et communiquer. Il faut aussi comprendre les adhérences/dépendances entre projets, et gérer les conditions de succès en conséquence. La gestion des investissements (GI, ou IM pour « Investment Management ») a pour objectif d’assurer la rentabilité de chaque investissement ou « programme » lié aux technologies de l'information (« IT Enabled »). Il s'agit plus particulièrement d'améliorer les compétences des managers opérationnels dans :

a) l'identification des exigences de leur métier ;

b) la capacité d'apprécier les approches alternatives ;

c) la définition, rédaction et maintien des business cases détaillés au long de la vie du projet ;

d) l'affectation des responsabilités et de la propriété du projet ;

e) la gestion du cycle de vie complet du programme, retrait inclus ;

f) le suivi régulier de la performance et des comptes-rendus.

8,33 € HT
soit 10,00 € TTC
Pour lire la suite de cet article :

Best Practices propose des publications payantes.
Comparez nos différentes offres d'abonnement.

Nos Ouvrages

  • Benchmark Digital&Business - 
numéro 115

    Symposium Gartner 2019 - Ce numéro de Benchmark Digital & Business regroupe l’essentiel des chiffres et des tendances qui ont été présentés lors du Symposium Gartner 2019, qui s’est tenu en novembre à Barcelone.

  • Benchmark Digital&Business - 
numéro 114

    Symposium Gartner 2019 - Ce numéro de Benchmark Digital & Business regroupe l’essentiel des chiffres et des tendances qui ont été présentés lors du Symposium Gartner 2019, qui s’est tenu en novembre à Barcelone.

  • ERP - 145 réponses aux questions de votre direction générale

    Les ERP constituent encore la colonne vertébrale des systèmes d’information dans la plupart des moyennes et grandes entreprises. Malgré leur degré de maturité technologique, leurs performances métiers et la puissance des écosystèmes, les ERP suscitent encore de nombreuses questions de la part des DSI, qui ne trouvent pas toujours aisément de réponses.

A ne pas manquer

  • Comment rater...
sa Data Integration

    Pour rater son intégration de données, rien de plus simple. C’est à la portée de toutes les entreprises ! Il suffit de suivre nos treize commandements et d’oublier la gouvernance, la qualité, la sécurité et les enjeux métiers.

  • Comment rater...
sa génération de leads

    Il existe un lien étroit entre le dynamisme commercial d'un éditeur de logiciels ou d'un intégrateur et la qualité des leads dont disposent les commerciaux pour maintenir leur performance. Mais il est très facile de ruiner votre performance commerciale.

  • Services managés : où en sont les entreprises françaises ?

    Best Practices a réalisé une enquête auprès des entreprises et organisations publiques françaises. Avec plusieurs objectifs : cerner les enjeux associés aux systèmes d’information, mesurer les usages des services managés les budgets associés.

Best Practices

Informations

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris