Bonnes pratiques et expertises IT
Rechercher

Transformation numérique : un autre regard sur les projets

Le Cigref a publié les résultats des travaux menés par un groupe de travail sur la valeur économique des projets de transformation numérique pour l’entreprise, piloté par Gilles Lévêque, DSI groupe d’ADP et administrateur Cigref. Cette analyse propose une approche méthodologique qui peut être adoptée facilement par toutes les entreprises désireuses d’objectiver la valeur de leurs projets de transformation numérique.

Il s’intéresse également à la chaîne de valeur de ce type de projet, à sa répartition entre les différentes fonctions de l’entreprise et à l’évaluation du risque de ne pas faire le projet.

Cette question se pose de plus en plus, dans le cadre du management de projets menés par les DSI et les autres parties prenantes : où se situe la valeur des projets en contrepartie des investissements et des coûts récurrents induits par la transformation numérique ? « Un projet de transformation numérique ne se gère pas comme un programme informatique traditionnel. Il fait appel à de nouvelles compétences et fait émerger de nouvelles formes d’organisation », assure Gilles Lévêque. Ainsi, les nouveaux modes de fonctionnement font largement appel, par exemple, à des cycles courts, des plateformes, des approches agiles, du Design Thinking, de la co-création…

Ainsi, dans la mesure où un projet de transformation numérique engage, de fait, tous les acteurs de l’entreprise (et de son écosystème), « cet aspect "coût" d’un projet de transformation doit être dépassé afin de considérer ses autres valeurs qui contribuent au développement du business de l’entreprise : image, culture, expérience utilisateurs, collaboration, nouveaux marchés... », précisent les auteurs de l’étude. « Dans un contexte financièrement tendu, l’articulation entre les budgets alloués à la transformation numérique et les choix stratégiques de l’entreprise repose sur la confiance que les dirigeants accordent aux ruptures technologiques pour améliorer leur performance, et sur le niveau de risques qu’ils sont prêts à consentir », estime Gilles Lévêque.

Posant les bases d’une réflexion quant aux critères de qualification et aux modes de fonctionnement induits par les projets de transformation numérique, cette analyse du Cigref fournit des pistes pour le pilotage de ces projets en termes de coûts, de risques et de valeur (capitalisation financière et évaluation de la valeur non financière de ces projets, critères de mesure des risques inhérents). S’il ne prétend pas apporter une réponse définitive aux questions posées par la valeur des projets de transformation numérique, le cadre d’analyse proposé peut alimenter la réflexion des entreprises sur un sujet complexe impactant directement leur compétitivité.

Outre les sept caractéristiques d’une démarche de transformation numérique, l’analyse de la transformation de la chaîne de valeur de ce type de projets a permis ensuite d’identifier des indicateurs non financiers sur quatre thèmes : données, marketing, opérations et ressources humaines. Puis, les projets de transformation numérique ont été étudiés sur les aspects risques (à faire / à ne pas faire) et les actions opportunes (en terme de création de valeur) sur onze axes (voir encadré). « Au-delà des risques projet « classiques », un projet de transformation numérique présente potentiellement des risques spécifiques liés à sa nature. Ces risques peuvent être liés à la transformation numérique en tant que telle : évolution des processus et de l’organisation, modes de collaboration, accès aux données, évolution des métiers, et adoption des technologies… », soulignent les auteurs.

La dernière partie de ce document propose une analyse comparative de la valeur et des risques / opportunités appliquée à quatre exemples de projets de transformation numérique, issus des retours d’expérience de l’ensemble des membres du groupe de travail : chatbot, technicien connecté en intervention, achat d’un produit personnalisé en ligne et évolution des espaces de travail des collaborateurs.

Opportunités et risques des projets numériques : onze axes à prendre en compte

  • La sécurité.
  • La réputation/l’image.
  • Les ressources humaines et les aspects sociaux.
  • Les technologies.
  • La finance.
  • L’organisation et les processus.
  • La conformité réglementaire.
  • Les fournisseurs.
  • La gouvernance.
  • Les données.
  • Les méthodes.

211 Cigref

Valeur économique des projets de transformation numérique pour l’entreprise, Cigref, 32 pages. www.cigref.fr 

 

Best Practices propose des publications payantes.
Comparez nos différentes offres d'abonnement.

Dominique Herbert

Dominique Herbert

Consultant en systèmes d’information depuis plus de vingt ans, Dominique Herbert collabore à Best Practices sur les thématiques de gouvernance, d’organisation de la DSI et de stratégie SI.

Nos Ouvrages

  • IT Benchmark
Rapport annuel - 2019

    La Shadow Information, ensemble d’informations que l’on ne trouve pas dans les médias, mais qui présentent une valeur pour la gestion opérationnelle de l'écosystème de l'IT. Ces contenus sont bien sûr accessibles à tous, mais cela demande énormément de temps et de ressources pour les trouver, les lire et se les approprier : les équipes de IT Benchmark le font pour vous !

  • Best Practices
Relations fournisseurs

    La relation avec les fournisseurs est probablement ce qu’il y a de plus complexe à gérer pour un DSI. Autant, pour les problématiques technologiques, on peut s’appuyer sur des standards, autant les interactions avec les fournisseurs, qui comportent une part d’incertitude, d’ambiguïté et de liens personnels, sont délicates à normaliser.

  • Best Practices Spotlight
Symposium Gartner 2018

    Ce numéro de Best Practices Spotlight regroupe l’essentiel des chiffres et des tendances qui ont été présentés lors du Symposium Gartner 2018, qui s’est tenu en novembre à Barcelone.

A ne pas manquer

  • Comment rater...
sa génération de leads

    Il existe un lien étroit entre le dynamisme commercial d'un éditeur de logiciels ou d'un intégrateur et la qualité des leads dont disposent les commerciaux pour maintenir leur performance. Mais il est très facile de ruiner votre performance commerciale.

  • Services managés : où en sont les entreprises françaises ?

    Best Practices a réalisé une enquête auprès des entreprises et organisations publiques françaises. Avec plusieurs objectifs : cerner les enjeux associés aux systèmes d’information, mesurer les usages des services managés les budgets associés.

  • Pour en savoir plus sur l’externalisation

    Pourquoi externaliser ? Quels sont les avantages et les inconvénients ? Comment définir les règles du jeu ? Quels sont les points de vigilance ? Quelles sont les dix questions que posent systématiquement les directions générales aux DSI ?

Best Practices

Informations

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris