Le management du digital
Rechercher

P3O, un référentiel pour gérer le portefeuille de projets

6,67 € HT
soit 8,00 € TTC
Pour lire la suite de cet article :

Gérer efficacement le portefeuille de projets représente un véritable challenge pour bien des organisations. En effet, une telle gestion implique souvent plusieurs niveaux de prise de décision et de suivi : le portefeuille en lui-même, les programmes et enfin les projets. L’objectif d’un modèle comme P3O (Portfolio, Programme and Project Offices) est de définir et de préciser les rôles de ces trois niveaux.

Le portefeuille de projets, les programmes et les projets : tous ces niveaux doivent non seulement fonctionner correctement au niveau unitaire, mais aussi interagir de manière efficace afin de garantir une mise en œuvre pertinente des changements dans les entreprises. L’objectif d’un modèle comme P3O (Portfolio, Programme and Project Offices) est de définir et de préciser les rôles de ces trois niveaux, mais aussi les différentes possibilités pour mettre en place un tel dispositif et les bonnes pratiques pour le piloter efficacement, tout cela afin d’en tirer le maximum de valeur.

1. Présentation de la Best Practice

La méthode P3O a été créée par l’Office of Government Commerce (OGC) britannique et publiée pour la première fois en 2008. Elle se présente comme un guide permettant de renforcer et d’optimiser les processus de gestion de portefeuille, de programmes et de projets, qui ont tous les trois pour but de permettre une mise en œuvre des changements dans les organisations. Les objectifs de P3O sont les suivants :

  • Fournir aux équipes de direction l’information nécessaire pour prendre des décisions, établir les priorités des actions à mener, évaluer les risques et déployer les ressources de manière adéquate, le tout dans le but d’atteindre leurs objectifs métiers ;
  • Identifier quels sont les résultats et les bénéfices attendus lors des programmes et projets, et faire en sorte de les atteindre ;
  • Mener à bien programmes et projets en respectant les délais, les budgets, la qualité demandée et les autres contraintes organisationnelles.

Le modèle se décline sur trois niveaux : la gestion de portefeuille, la gestion de programmes et la gestion de projets. À chaque niveau, une structure permanente ou temporaire (le « bureau ») permet de piloter les activités et d’amener de la valeur.

6,67 € HT
soit 8,00 € TTC
Pour lire la suite de cet article :

Best Practices propose des publications payantes.
Comparez nos différentes offres d'abonnement.

Nos Ouvrages

  • Benchmark Digital&Business - 
numéro 115

    Symposium Gartner 2019 - Ce numéro de Benchmark Digital & Business regroupe l’essentiel des chiffres et des tendances qui ont été présentés lors du Symposium Gartner 2019, qui s’est tenu en novembre à Barcelone.

  • Benchmark Digital&Business - 
numéro 114

    Symposium Gartner 2019 - Ce numéro de Benchmark Digital & Business regroupe l’essentiel des chiffres et des tendances qui ont été présentés lors du Symposium Gartner 2019, qui s’est tenu en novembre à Barcelone.

  • ERP - 145 réponses aux questions de votre direction générale

    Les ERP constituent encore la colonne vertébrale des systèmes d’information dans la plupart des moyennes et grandes entreprises. Malgré leur degré de maturité technologique, leurs performances métiers et la puissance des écosystèmes, les ERP suscitent encore de nombreuses questions de la part des DSI, qui ne trouvent pas toujours aisément de réponses.

A ne pas manquer

  • Comment rater...
sa génération de leads

    Il existe un lien étroit entre le dynamisme commercial d'un éditeur de logiciels ou d'un intégrateur et la qualité des leads dont disposent les commerciaux pour maintenir leur performance. Mais il est très facile de ruiner votre performance commerciale.

  • Services managés : où en sont les entreprises françaises ?

    Best Practices a réalisé une enquête auprès des entreprises et organisations publiques françaises. Avec plusieurs objectifs : cerner les enjeux associés aux systèmes d’information, mesurer les usages des services managés les budgets associés.

  • Pour en savoir plus sur l’externalisation

    Pourquoi externaliser ? Quels sont les avantages et les inconvénients ? Comment définir les règles du jeu ? Quels sont les points de vigilance ? Quelles sont les dix questions que posent systématiquement les directions générales aux DSI ?

Best Practices

Informations

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris