Le management du digital
Rechercher

Les cinq forces de Porter appliquées à la DSI

8,33 € HT
soit 10,00 € TTC
Pour lire la suite de cet article :

La DSI est de plus en plus au centre de la transformation numérique des entreprises. Et si elle ne l’est pas, c’est une erreur qui risque fort de coûter cher et de ralentir le processus de modernisation de l’organisation. C’est pourquoi la DSI doit se comporter en véritable stratège et s’appuyer sur ce que l’école du management a trouvé de mieux ces dernières années.

Michael Porter, professeur à la Harvard Business School, est considéré comme le plus grand théoricien contemporain de la stratégie d’entreprise. Il est l’auteur prolifique de bestsellers (Competitive Strategy (1980), Competitive Advantage (1985), The Competitive Advantage of Nations (1990)), enseignés dans toutes les grandes Business Schools américaines et internationales. Le modèle des cinq forces concurrentielles est encore aujourd’hui considéré comme la référence, pour analyser le niveau de compétitivité et de rentabilité d’un secteur et développer les stratégies gagnantes.

1. Présentation de la Best Practice

L’origine : en réaction au SWOT

Michael Porter a développé, en 1979, le modèle des cinq forces en réaction à l’analyse SWOT, alors en vogue, qu’il trouvait simpliste et insuffisante. Dans la continuité, il développa d’autres cadres stratégiques, tels que celui de la chaîne de valeur en 1979, ou celui des stratégies génériques (coût, différenciation, focus) en 1980.

La définition

Pour Michael Porter, la notion de concurrence ne doit pas être uniquement vue entre les compétiteurs, mais doit être élargie à l’ensemble de l’écosystème. Au sein d’un marché, un concurrent désigne tout intervenant économique susceptible de réduire la capacité des firmes à générer du profit.

Dans cette logique, il existe cinq forces qui déterminent l’intensité de la concurrence et donc l’attractivité d’un marché. L’attractivité, dans ce contexte, se réfère à la profitabilité du secteur. Un secteur « sans attrait » est celui dans lequel la combinaison de ces cinq forces agit pour faire baisser la rentabilité globale. Un secteur « très attractif » est assimilé à un marché de type « concurrence pure et parfaite », où l’équilibre est assuré et les entreprises se partagent de manière équitable les profits générés. Selon Porter, les cinq forces conditionnant la structure concur-rentielle d’un marché sont les suivantes :

  • l’intensité de la rivalité entre les concurrents du secteur,
  • le pouvoir de négociation des clients,
  • le pouvoir de négociation des fournisseurs,
  • la menace des produits ou services de substitution,
  • la menace de nouveaux entrants sur le marché.

    BPRC 156 schema
BPRC 2017 cover gdBest Practices revues et corrigées - édition 2017

L’ouvrage Best Practices revues et corrigées, écrit par Christophe Legrenzi, détaille l’ensemble des grandes problématiques budgétaires. La dernière édition regroupe des chapîtres sur le budget informatique, le contrôle de gestion, la Balanced Scorecard de la DSI, le benchmarking, le ROI, le TCO, la méthode ABC, l’approche budget base zéro, les modes de facturation, la maîtrise des coûts du SI, le target costing, les indicateurs de performance, la méthode des coûts standards... 

Pour en savoir plus : cliquer ici

8,33 € HT
soit 10,00 € TTC
Pour lire la suite de cet article :

Best Practices propose des publications payantes.
Comparez nos différentes offres d'abonnement.

Nos Ouvrages

  • Benchmark Digital&Business - 
numéro 115

    Symposium Gartner 2019 - Ce numéro de Benchmark Digital & Business regroupe l’essentiel des chiffres et des tendances qui ont été présentés lors du Symposium Gartner 2019, qui s’est tenu en novembre à Barcelone.

  • Benchmark Digital&Business - 
numéro 114

    Symposium Gartner 2019 - Ce numéro de Benchmark Digital & Business regroupe l’essentiel des chiffres et des tendances qui ont été présentés lors du Symposium Gartner 2019, qui s’est tenu en novembre à Barcelone.

  • ERP - 145 réponses aux questions de votre direction générale

    Les ERP constituent encore la colonne vertébrale des systèmes d’information dans la plupart des moyennes et grandes entreprises. Malgré leur degré de maturité technologique, leurs performances métiers et la puissance des écosystèmes, les ERP suscitent encore de nombreuses questions de la part des DSI, qui ne trouvent pas toujours aisément de réponses.

A ne pas manquer

  • Comment rater...
sa génération de leads

    Il existe un lien étroit entre le dynamisme commercial d'un éditeur de logiciels ou d'un intégrateur et la qualité des leads dont disposent les commerciaux pour maintenir leur performance. Mais il est très facile de ruiner votre performance commerciale.

  • Services managés : où en sont les entreprises françaises ?

    Best Practices a réalisé une enquête auprès des entreprises et organisations publiques françaises. Avec plusieurs objectifs : cerner les enjeux associés aux systèmes d’information, mesurer les usages des services managés les budgets associés.

  • Pour en savoir plus sur l’externalisation

    Pourquoi externaliser ? Quels sont les avantages et les inconvénients ? Comment définir les règles du jeu ? Quels sont les points de vigilance ? Quelles sont les dix questions que posent systématiquement les directions générales aux DSI ?

Best Practices

Informations

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris