Le management du digital
Rechercher

La matrice RACI

8,33 € HT
soit 10,00 € TTC
Pour lire la suite de cet article :

Les principes de bonne gouvernance indiquent que, pour tout projet ou activité, les rôles et respon­sabilités doivent être clairement définis entre les parties prenantes. Cette règle n’est pas toujours respectée, en particulier dans les projets systèmes d’information.

Que ce soit entre les métiers, les informaticiens ou les prestataires externes, force est de constater qu’il existe souvent des ambigüités. L’organisation de projet est souvent confrontée à l’organisation de fonctionnement.

Les responsables de projet sont régulièrement mis sous tutelle de leur propre hiérarchie, entraînant confusion et dysfonctionnements. C’est tout l’intérêt de la matrice RACI que de clarifier les rôles et les responsabilités et de fixer les règles de bonne gouvernance une fois pour toute.

1. Présentation de la Best Practice

La matrice RACI est un véritable outil managérial d’organisation et de gouvernance définissant les rôles et les responsabilités des différents intervenants. Elle s’applique aussi bien à un projet, qu’à une activité ou à un processus. Elle clarifie, tâche par tâche les fonctions des différents acteurs.

La définition

Le terme RACI est un acronyme anglais signifiant : Responsible (réalisateur) - Accountable (autorité) - Consulted (consulté) - Informed (informé).

Il y a régulièrement des confusions entre le R et le A en français, d’autant plus que certains traduisent le R par Responsable et le A par Acteur, inversant les deux rôles par rapport à la version originelle anglaise. Si l’on rajoute le fait qu’ « Accountable » se traduit littéralement par « Responsable » en français, il n’est pas étonnant que les francophones soient en difficulté...

Dans tous les cas, quelle que soit la traduction utilisée, il est nécessaire de rappeler le sens précis donné à chaque lettre :

Responsable : c’est celui qui réalise la tâche. Il est opérationnel dans le projet ou l’activité. Le ou les responsables sont assimilables à la maîtrise d’œuvre.

Autorité (ou approbateur) : c’est le véritable garant de l’exécution correcte de l’activité ou de la livraison de la solution dans le cas d’un projet. Il délègue la réalisation au(x) responsable(s). C’est le maître d’ouvrage. Il approuve les livrables.

Consulté : ce sont les intervenants dont les conseils ou avis comptent, par exemple les experts ou les futurs utilisateurs... La communication est bidirectionnelle.

Informé : ce sont les acteurs qui sont informés de l’avancement du projet ou des progrès réalisés. La communication est à sens unique. Aucun retour n’est attendu de leur part.

BPRC 2017 cover gdBest Practices revues et corrigées - édition 2017

L’ouvrage Best Practices revues et corrigées, écrit par Christophe Legrenzi, détaille l’ensemble des grandes problématiques budgétaires. La dernière édition regroupe des chapîtres sur le budget informatique, le contrôle de gestion, la Balanced Scorecard de la DSI, le benchmarking, le ROI, le TCO, la méthode ABC, l’approche budget base zéro, les modes de facturation, la maîtrise des coûts du SI, le target costing, les indicateurs de performance, la méthode des coûts standards... 

Pour en savoir plus : cliquer ici

8,33 € HT
soit 10,00 € TTC
Pour lire la suite de cet article :

Best Practices propose des publications payantes.
Comparez nos différentes offres d'abonnement.

Nos Ouvrages

  • Symposiums Gartner Rétrospective 2017-2021

    Les équipes de Best Practices assistent chaque année au Symposium organisé par le cabinet Gartner qui présente des études, ses analyses et ses opinions sur l’évolution des technologies, du digital et des systèmes d’information.

  • Benchmark Digital&Business - numéro 157

    Ce numéro de Benchmark Digital & Business regroupe l’essentiel des chiffres et des tendances présentés lors du Symposium Gartner 2021, qui s’est déroulé en novembre, à distance.

  • Benchmark Digital&Business - numéro 156

    Ce numéro de Benchmark Digital & Business regroupe l’essentiel des chiffres et des tendances présentés lors du Symposium Gartner 2021, qui s’est déroulé en novembre, à distance.

A ne pas manquer

  • Comment rater...
sa Data Integration

    Pour rater son intégration de données, rien de plus simple. C’est à la portée de toutes les entreprises ! Il suffit de suivre nos treize commandements et d’oublier la gouvernance, la qualité, la sécurité et les enjeux métiers.

  • Comment rater...
sa génération de leads

    Il existe un lien étroit entre le dynamisme commercial d'un éditeur de logiciels ou d'un intégrateur et la qualité des leads dont disposent les commerciaux pour maintenir leur performance. Mais il est très facile de ruiner votre performance commerciale.

  • Comment rater...
sa stratégie Big Data

    Une stratégie Big Data ne s'improvise pas. Quoique... Ce nouveau titre de la collection "Comment rater..." propose les douze commandements pour tous ceux qui veulent vraiment rater leur stratégie Big Data.

Best Practices

Informations

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris