Le management du digital
Rechercher

La matrice d’Influence - Posture

16,00 € HT
soit 19,20 € TTC
Pour lire la suite de cet article :

La matrice d’Influence-Posture (ou Influence - Attitude) est issue de la socio-dynamique des organisations. Elle permet de positionner les parties prenantes d’un projet en fonction de leur influence (de faible à élevée) sur l’atteinte des objectifs et leur posture (de opposée à favorable) vis-à-vis du projet.

Il est alors possible de définir une stratégie efficace pour chaque partie prenante, selon le quadrant auquel elle appartient, afin de maximiser les chances de mener le projet à bon port.

Par Christophe Legrenzi, chercheur et consultant international, expert associé de Best Practices Digital & Business

1. Présentation de la Best Practice

L’origine

La matrice d’Influence-Posture est issue des travaux de Tony Grundy, maître de conférences à la Cranfield School of Management, et notamment de son ouvrage « Accelerating strategic change : the internal stakeholder dimension », paru en 1997. Son approche a été influencée par N. Piercy, auteur de Diagnosing and Solving Implementation Problems in Strategic Management, paru en 1989.

La méthode

Les parties prenantes sont tous les acteurs de l’écosystème qui présentent un intérêt par rapport à une problématique donnée. Ce sont les personnes qui :

  • sont directement ou indirectement impactées par la problématique,
  • ont ou pourraient avoir une influence sur les décisions relatives à la problématique.

L’analyse des parties prenantes doit toujours être menée par rapport à une problématique ou un objectif défini.

Évaluation de l’influence d’une partie prenante

L’influence traduit la pression exercée par un individu ou un groupe sur chacun de ses membres pour imposer des décisions, des attitudes et des comportements. Elle peut découler de la position occupée dans l’organisation, ou de relations privilégiées avec les personnes de pouvoir. Quelques questions simples peuvent permettre d’évaluer l’influence d’une partie prenante :

  • Dispose-t-elle d’une légitimité (statutaire ou non) ?
  • Est-elle impliquée dans les décisions prises par l’entreprise ?
  • Rencontre-t-elle régulièrement les personnes de pouvoir ?
  • De qui dépend-elle ?
  • Dispose-t-elle de ressources clés ?
  • Contrôle-t-elle des informations essentielles ?

L’influence d’une partie prenante peut-être générale ou contextuelle, en raison de l’urgence qu'il peut y avoir à traiter une contrainte réglementaire par exemple.

16,00 € HT
soit 19,20 € TTC
Pour lire la suite de cet article :

Best Practices propose des publications payantes.
Comparez nos différentes offres d'abonnement.

Nos Ouvrages

  • Symposiums Gartner : la synthèse

    Les équipes de Best Practices assistent chaque année au Symposium organisé par le cabinet Gartner qui présente des études, ses analyses et ses opinions sur l’évolution des technologies, du digital et des systèmes d’information.

  • La transformation digitale en 465 questions

    L’un des facteurs clés de réussite de la transformation digitale reste l’accès à la bonne expertise, aux meilleures pratiques et à tout ce qui peut favoriser le benchmark des organisations par rapport au marché, aux usages et aux technologies disponibles.

  • Benchmark Digital&Business - numéro 136

    Ce numéro de Benchmark Digital & Business regroupe l’essentiel des chiffres et des tendances présentés lors du Symposium Gartner 2020, qui s’est déroulé en novembre, à distance. Les quelques 4 000 slides mis à la disposition des participants ont été analysés, afin de trouver les informations et chiffres-clés les plus pertinents.

A ne pas manquer

  • Comment rater...
sa Data Integration

    Pour rater son intégration de données, rien de plus simple. C’est à la portée de toutes les entreprises ! Il suffit de suivre nos treize commandements et d’oublier la gouvernance, la qualité, la sécurité et les enjeux métiers.

  • Comment rater...
sa génération de leads

    Il existe un lien étroit entre le dynamisme commercial d'un éditeur de logiciels ou d'un intégrateur et la qualité des leads dont disposent les commerciaux pour maintenir leur performance. Mais il est très facile de ruiner votre performance commerciale.

  • Services managés : où en sont les entreprises françaises ?

    Best Practices a réalisé une enquête auprès des entreprises et organisations publiques françaises. Avec plusieurs objectifs : cerner les enjeux associés aux systèmes d’information, mesurer les usages des services managés les budgets associés.

Best Practices

Informations

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris