Bonnes pratiques et expertises IT
Rechercher

L'innovation avec les méthodes combinatoires

12,00 € HT
soit 14,40 € TTC
Pour lire la suite de cet article :

Les premières méthodes d’innovation dites « combinatoires » sont assez anciennes. Il s’agissait de mettre en perspective dans une matrice deux dimensions, comme un lieu et un véhicule, et d’analyser tous les croisements, afin d’identifier une solution potentielle qui n’existerait pas encore.

L’objectif des méthodes combinatoires est de pouvoir associer des caractéristiques techniques en ensembles et sous-ensembles cohérents d’un produit, pour imaginer de nouvelles innovations à valeur ajoutée. Des chercheurs de Harvard et du MIT ont approfondi les travaux existants, notamment ceux de l’économiste autrichien Joseph Schumpeter. Au-delà de l’innovation incrémentale et de l’innovation radicale, déjà connues, ils ont identifié deux autres types d’innovation : l’innovation combinatoire, ou architecturale, et l’innovation modulaire.

1. Présentation de la Best Practice

L’origine

L’innovation combinatoire, ou architecturale, a été popularisée en 1990 par Rebecca Henderson, du MIT, et Kim Clark, de Harvard, sur la base de la matrice originelle de 1942 de Joseph Schumpeter.

Celle-ci distingue les quatre types d’innovations possibles, en croisant les deux dimensions :

  • Le concept-clé au cœur du produit qui peut être renforcé ou renversé.
  • Les liaisons entre le concept et les composants qui sont modifiés ou restent inchangés.

Cela engendre les quatre types d’innovation potentiels :

  • Architecturale.
  • Incrémentale.
  • Radicale.
  • Modulaire.
12,00 € HT
soit 14,40 € TTC
Pour lire la suite de cet article :

Best Practices propose des publications payantes.
Comparez nos différentes offres d'abonnement.

Nos Ouvrages

  • IT Benchmark
Rapport annuel - 2019

    La Shadow Information, ensemble d’informations que l’on ne trouve pas dans les médias, mais qui présentent une valeur pour la gestion opérationnelle de l'écosystème de l'IT. Ces contenus sont bien sûr accessibles à tous, mais cela demande énormément de temps et de ressources pour les trouver, les lire et se les approprier : les équipes de IT Benchmark le font pour vous !

  • Best Practices
Relations fournisseurs

    La relation avec les fournisseurs est probablement ce qu’il y a de plus complexe à gérer pour un DSI. Autant, pour les problématiques technologiques, on peut s’appuyer sur des standards, autant les interactions avec les fournisseurs, qui comportent une part d’incertitude, d’ambiguïté et de liens personnels, sont délicates à normaliser.

  • Best Practices Spotlight
Symposium Gartner 2018

    Ce numéro de Best Practices Spotlight regroupe l’essentiel des chiffres et des tendances qui ont été présentés lors du Symposium Gartner 2018, qui s’est tenu en novembre à Barcelone.

A ne pas manquer

  • Comment rater...
sa génération de leads

    Il existe un lien étroit entre le dynamisme commercial d'un éditeur de logiciels ou d'un intégrateur et la qualité des leads dont disposent les commerciaux pour maintenir leur performance. Mais il est très facile de ruiner votre performance commerciale.

  • Services managés : où en sont les entreprises françaises ?

    Best Practices a réalisé une enquête auprès des entreprises et organisations publiques françaises. Avec plusieurs objectifs : cerner les enjeux associés aux systèmes d’information, mesurer les usages des services managés les budgets associés.

  • Pour en savoir plus sur l’externalisation

    Pourquoi externaliser ? Quels sont les avantages et les inconvénients ? Comment définir les règles du jeu ? Quels sont les points de vigilance ? Quelles sont les dix questions que posent systématiquement les directions générales aux DSI ?

Best Practices

Informations

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris