Le management du digital
Rechercher

Best practices revues et corrigées : l’évaluation 360° des compétences

8,33 € HT
soit 10,00 € TTC
Pour lire la suite de cet article :

Dans une culture d’amélioration continuelle de la performance, tout manager ou collaborateur doit recevoir un retour régulier sur ses performances. Cela lui permet de mieux percevoir sa contribution aux objectifs de l’entreprise et plus spécifiquement à ceux qui lui sont fixés.

Habituellement, c’est son manager qui en a la charge. Mais son avis peut être biaisé, incomplet ou partial. D’où l’intérêt d’une évaluation 360°.

L’approche 360 degrés a émergé afin d’améliorer le processus d’évaluation des individus, sur la base de différentes sources, incluant la hiérarchie, les collègues, voire les clients ou les fournisseurs. Les partisans de la démarche affirment que cela fournit aux managers une information plus pertinente sur les compétences et la performance du collaborateur, ainsi que sur les relations de travail, par rapport aux méthodes classiques.

1. Présentation de la Best Practice

L’origine

Les premières utilisations de la méthode d’évaluation 360 degrés ont été repérées au sein des armées américaines et allemandes. Lors de la « Grande Guerre », l’armée américaine a utilisé un concept d’évaluation de la performance basé sur le jugement des pairs, en plus de la traditionnelle hiérarchie. De plus, elle a rattaché la rémunération et les promotions aux notes données. L’armée allemande, pour sa part, est allée encore plus loin, lors de la seconde guerre mondiale. Les soldats étaient évalués par leurs pairs et superviseurs, mais également par leurs subordonnés.

La première utilisation documentée, dans le monde privé sur la base d’enquêtes, s’est faite dans les années 1950 au centre de recherche et d’ingénierie d’Esso, qui appartient aujourd’hui à Exxon Mobil. Jack Welch l’a beaucoup employée dans les années 1980, au cours de la réorganisation massive de General Electric.

Définition

L’approche 360 degrés (360° feedback en anglais) est une méthode d’évaluation de la performance des individus ou groupes se basant sur le supérieur hiérarchique, les collaborateurs, les subordonnés, les clients internes ou externes, ainsi que sur les fournisseurs et les partenaires. En outre, l’évalué s’auto-évalue.

L’idée majeure est que les membres du cercle de travail rapproché du collaborateur auront un avis globalement plus pertinent que le hiérarchique seul.

La cible

Habituellement, cet outil est plutôt destiné aux collaborateurs de niveau intermédiaire et supérieur. La complexité de leurs rôles permet à la direction des ressources humaines de produire suffisamment de données, de toutes les parties prenantes, pour une évaluation significative et pertinente.

Les évaluations se font donc, à minima, par :

  • la personne elle-même,
  • le supérieur,
  • les pairs (collègues de travail),
  • les subordonnés.
BPRC 2017 cover gdBest Practices revues et corrigées - édition 2017

L’ouvrage Best Practices revues et corrigées, écrit par Christophe Legrenzi, détaille l’ensemble des grandes problématiques budgétaires. La dernière édition regroupe des chapîtres sur le budget informatique, le contrôle de gestion, la Balanced Scorecard de la DSI, le benchmarking, le ROI, le TCO, la méthode ABC, l’approche budget base zéro, les modes de facturation, la maîtrise des coûts du SI, le target costing, les indicateurs de performance, la méthode des coûts standards... 

Pour en savoir plus : cliquer ici

8,33 € HT
soit 10,00 € TTC
Pour lire la suite de cet article :

Best Practices propose des publications payantes.
Comparez nos différentes offres d'abonnement.

Nos Ouvrages

  • Symposiums Gartner Rétrospective 2017-2021

    Les équipes de Best Practices assistent chaque année au Symposium organisé par le cabinet Gartner qui présente des études, ses analyses et ses opinions sur l’évolution des technologies, du digital et des systèmes d’information.

  • Benchmark Digital&Business - numéro 157

    Ce numéro de Benchmark Digital & Business regroupe l’essentiel des chiffres et des tendances présentés lors du Symposium Gartner 2021, qui s’est déroulé en novembre, à distance.

  • Benchmark Digital&Business - numéro 156

    Ce numéro de Benchmark Digital & Business regroupe l’essentiel des chiffres et des tendances présentés lors du Symposium Gartner 2021, qui s’est déroulé en novembre, à distance.

A ne pas manquer

  • Comment rater...
sa Data Integration

    Pour rater son intégration de données, rien de plus simple. C’est à la portée de toutes les entreprises ! Il suffit de suivre nos treize commandements et d’oublier la gouvernance, la qualité, la sécurité et les enjeux métiers.

  • Comment rater...
sa génération de leads

    Il existe un lien étroit entre le dynamisme commercial d'un éditeur de logiciels ou d'un intégrateur et la qualité des leads dont disposent les commerciaux pour maintenir leur performance. Mais il est très facile de ruiner votre performance commerciale.

  • Comment rater...
sa stratégie Big Data

    Une stratégie Big Data ne s'improvise pas. Quoique... Ce nouveau titre de la collection "Comment rater..." propose les douze commandements pour tous ceux qui veulent vraiment rater leur stratégie Big Data.

Best Practices

Informations

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris