Le management du digital
Rechercher

Comment rater... ses événements

Choix du lieu, promotion par e-mailing, conception du programme, relances, badges… Pour rater vos événements, il suffit de suivre scrupuleusement les commandements que nous vous proposons. À vos risques et périls…

1. Tu choisiras un lieu peu attractif
Les événements coûtent cher. Tout est bon pour « optimiser le budget « comme dirait votre DAF. Les hôtels même les plus prestigieux ne manquent pas de salles en sous-sol et, finalement, le lieu n’a guère d’importance. C’est l’intérêt du programme de votre événement qui compte, n’est-ce-pas ?

« Moi, j’ai bien aimé l’événement au troisième sous-sol »
Stevie Wonder, DSI des piles rechargeables réunies

2. Tu multiplieras les e-mailings
Pour réussir votre événement, il faut rassembler un maximum de participants. Pour cela rien de tel que d’utiliser (et d’acheter) tous les fichiers que vous pourrez trouver et de multiplier les e-mailings. On ne peut rien faire contre les lois statistiques : plus vous inondez le marché, plus vous aurez de monde...

« J’disperse et j’ventile mes e-mailings pour les éparpiller, façon puzzle »
Raoul Volfoni, auteur de « Les IT Tontons flingeurs »

3. Tu ne communiqueras pas sur le programme
Comme vous êtes leader sur votre marché, inutile de détailler le contenu de vos événements. Un simple « Save the date » (à ne pas confondre avec un « Save qui peut ») fera l’affaire pour rameuter l’élite de vos clients et prospects, avides d’entendre ce que vous avez à dire. Entretenez donc le mystère...

« Mon (fournisseur) bien-aimé, je n’en puis plus d’attendre ! »
Juliette Roméo, DSI de la Compagnie Shakespeare

4. Tu ne feras jamais témoigner tes clients
Un client qui témoigne peut être une bonne idée. Mais attention, face à des prospects, il est susceptible de révéler les points faibles de vos solutions, les travers de vos conditions commerciales, voire même l’incompétence de certains de vos commerciaux... Ce n’est jamais bon pour votre carrière, surtout si votre patron est dans la salle !

« Je n’ai rien vu, je n’ai entendu »
Al Capone, conseiller fiscal en comptabilités informatisées

5. Tu n’investiras pas dans un contenu éditorial lié à l’événement
Votre événement est très réussi mais il est inutile de jouer les prolongations. Informer plusieurs milliers ou dizaines de milliers de prospects que ce que vous avez présenté était fort pertinent ne sert à rien : vous avez d’ailleurs tout dépensé pour financer les petits fours et n’avez trouvé personne pour écrire une synthèse pertinente. Et, surtout, rien ne vaut une bonne doc commerciale remplie de spécifications techniques : allez donc à l’essentiel !

« Les maux pour ne pas le dire sont de loin préférable aux mots pour le dire... comprenne qui pourra »
Lâo-Dsu, philosophe chinois de l’étage du dessus

6. Tu ne relanceras jamais les inscrits avant l’événement
Les participants à votre événement sont assez grands pour gérer eux-mêmes leur agenda. Il est donc inutile de les contacter quelques jours avant la date fatidique pour vérifier qu’ils confirment leur présence. C’est vraiment une faute de savoir-vivre que de les harceler de cette façon...

« Relancer une fois, ca va, c’est quand on relance trois fois que ca crée des problèmes »
Brice Horte-Faux, philosophe auvergnat

7. Tu ne prévoieras pas de badges pour les participants
Qu’est-ce qui prend le plus de temps et frustre les participants à un événement ? Faire la queue pour récupérer un bout de plastique avec une épingle qui va faire un trou dans leur veste. Et pour vous c’est une tâche fastidieuse qui nécessite l’embauche de quelques hôtesses d’accueil supplémentaires, de trier les badges par ordre alphabétique et de vérifier qu’il n’y a pas de coquilles dans les noms. Autant éviter...

« A force d’aller dans des événements, j’ai plus de trous dans ma veste faits par les aiguilles d’attaches de badges qu’un toxicomane proche de la retraite n’a de traces de piqûres sur le bras. »
Olivier Séhiaud, DSI de Moudelab & Flouze Industries

8. Tu ne vérifieras pas la qualité des slides des intervenants
La règle du 10-20-30 (10 slides, 20 minutes, corps 30 pour la police de caractère) est bonne pour quelques anglo-saxons mal embouchés qui ont trop lu de livres de management insipides. Plus il y a d’informations sur un slide, plus celui qui le lit a d’informations, et plus il est content. C’est l’évidence même et le seul principe à retenir, foi de marketeur !

« Qualité, qualité, est-ce que j’ai une gueule de qualité ? »
A. Reletty, DSI de l’hôtel du Nord

9. Tu accepteras les pique-assiettes
Vous connaissez bien les pique-assiettes qui participent à vos événements pour petit déjeuner gratuitement, discuter de tout (et surtout de n’importe quoi) avec leurs confrères, et qui n’achèteront jamais vos solutions parce qu’ils sont fauchés. Mais il faut absolument les inviter à vos événements : ils comptent dans le nombre de participants. C’est bon pour votre reporting auprès de votre patron qui lui, ne les connaît pas !

« On a bien mangé... »
Obélix, DSI de la mairie de Gaule-sur-Mer

10. Tu assommeras ton auditoire avec de longues présentations de produits
Un événement, c’est fait pour faire passer un maximum de messages marketing. Ce ne sont pas vos commerciaux qui vont vous contredire ! Prévoyez donc dans l’agenda de votre événement un maximum de présentations commerciales. Au moins, les clients et prospects qui sont venus ne seront pas venus pour rien... du moins de votre point de vue.

« On a bien dormi... »
Morphée Léveillé, DSI de l’Institut de Narcolepsie Avancée

11. Tu ne collecteras pas les cartes de visites des participants
Inutile de s’encombrer avec des dizaines de petits bouts de carton. De toute façon, vos fichiers étant à jour, vous n’avez aucunement besoin de collecter des informations complémentaires. D’autant qu’il faut vérifier les données une par une pour éventuellement les mettre à jour. Ce n’est pas votre boulot et aucun de vos collaborateurs n’acceptera une tâche aussi ingrate !

« Le Petit Poucet suivit les cartes de visite qu’il avait semé sur le chemin et il ramena ses frères chez eux. »
Charles Perrault (enfin presque)

12. Tu ne rappelleras jamais les participants inscrits qui n’étaient pas présents
Avec un taux de « No show » d’environ 50 %, il est inutile de recontacter les inscrits qui ne se sont pas déplacés à votre événement. Après tout, s’ils ne sont pas venus, c’est que le contenu ne les intéressait pas. On ne voit évidemment pas pourquoi ils seraient davantage réceptifs à votre discours commercial.

« Article 1 : tout inscrit à un événement a droit au respect de sa vie privée surtout s’il n’est pas venu »
Manuel de savoir-vivre à l’usage des mal comprenants

13. Tu accepteras bien volontiers les consultants
Un événement doit donner l’impression d’être plébiscité, sinon à quoi ça sert que la direction marketing elle se décarcasse ! Il ne faut donc pas restreindre le nombre de participants selon leur profil, mais accepter tous ceux que vos solutions intéressent, y compris les consultants, voire les chômeurs et les étudiants. N’ayez aucune crainte, ils ne sont pas venus assister à votre événement pour siphonner votre contenu et leur revendre à leur propre compte. La déontologie est une vraie vertu dans le monde des TIC.

« C’est à vous tous ces slides colorés ? »
Alice, senior consultante au pays des merveilles

14. Tu ne fourniras pas les slides aux participants
Les participants à votre événement sont là pour se concentrer et prendre des notes. Ne pas leur fournir les supports (donnez-leur quand même un bloc et un stylo made in China) est une bonne façon de maintenir leur attention. Tant pis pour les traînards du stylo qui n’arrivent pas à tout noter : ils reviendront certainement à votre prochain événement pour la séance de rattrapage... à moins qu’ils ne fassent affaire avec votre concurrent.

« Tant va le prospect à la cruche qu’à la fin il se casse »
Proverbe événe(dé)mentiel

15. Tu attribueras un long temps de parole aux intervenants
Un événement est fait pour valoriser les intervenants, qui ont souvent beaucoup de messages à faire passer. Laissez-les donc faire, ils vous en seront très reconnaissants. Attribuez-leur des temps de parole d’au moins quarante-cinq minutes.

« Il faut laisser du temps au temps de parole, et réciproquement »
San Tzu Tsou

Best Practices propose des publications payantes.
Comparez nos différentes offres d'abonnement.

La rédaction

La rédaction

La rédaction de Best Practices fédère les meilleurs experts sur le management des systèmes d’information.

Nos Ouvrages

  • Symposiums Gartner Rétrospective 2017-2021

    Les équipes de Best Practices assistent chaque année au Symposium organisé par le cabinet Gartner qui présente des études, ses analyses et ses opinions sur l’évolution des technologies, du digital et des systèmes d’information.

  • Benchmark Digital&Business - numéro 157

    Ce numéro de Benchmark Digital & Business regroupe l’essentiel des chiffres et des tendances présentés lors du Symposium Gartner 2021, qui s’est déroulé en novembre, à distance.

  • Benchmark Digital&Business - numéro 156

    Ce numéro de Benchmark Digital & Business regroupe l’essentiel des chiffres et des tendances présentés lors du Symposium Gartner 2021, qui s’est déroulé en novembre, à distance.

A ne pas manquer

  • Comment rater...
sa Data Integration

    Pour rater son intégration de données, rien de plus simple. C’est à la portée de toutes les entreprises ! Il suffit de suivre nos treize commandements et d’oublier la gouvernance, la qualité, la sécurité et les enjeux métiers.

  • Comment rater...
sa génération de leads

    Il existe un lien étroit entre le dynamisme commercial d'un éditeur de logiciels ou d'un intégrateur et la qualité des leads dont disposent les commerciaux pour maintenir leur performance. Mais il est très facile de ruiner votre performance commerciale.

  • Comment rater...
sa stratégie Big Data

    Une stratégie Big Data ne s'improvise pas. Quoique... Ce nouveau titre de la collection "Comment rater..." propose les douze commandements pour tous ceux qui veulent vraiment rater leur stratégie Big Data.

Best Practices

Informations

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris