Bonnes pratiques et expertises IT
Rechercher

Si les Marx Brothers avaient fait du digital

Si les Marx Brothers avaient fait du digital

On connaît tous les Marx Brothers (Groucho, Harpo, Chico et Zeppo), connus pour multiplier les turpitudes, maladresses, bévues et autres gaffes. Et qui, on s’en doute, ne sont jamais pris au sérieux. Lorsqu’on observe au quotidien l’actualité du digital, de ses acteurs, de ses médias, de ses événements, on se dit que l’on pourrait décliner le concept des Marx Brothers.

Nous aurions ainsi une nouvelle génération, avec quatre personnages caractéristiques du paysage actuel du digital : Ego, Pipo, Halo et Mytho.

Ego parce que l’on n’a jamais vu, dans l’histoire des technologies, autant de pseudo-experts, de patrons de start-up, de journalistes, d’investisseurs et autres commentateurs improvisés qui ont une tête grosse comme une levée de fonds dans la Silicon Valley. Le monde des technologies de l’information des années 1990 à 2010, n’avait pas connu une telle exubérance, sauf pendant la courte période qui a conduit, au début des années 2000, à l’éclatement de la première bulle Internet.

Pipo, car on se rend compte que beaucoup d’événements, de salons, d’annonces, d’alliances, de Trophées et autres Awards ne reposent que sur du vent. Tout comme les discours lénifiants qui y sont associés. Halo, car la profusion d’informations empêche de distinguer l’essentiel de l’accessoire, l’anecdotique du futile, l’insignifiant de la vacuité et du néant. Et c’est bien dommage… Mytho, car de nombreux acteurs de l’écosystème digital mentent sans aucun remords et avec un aplomb étonnant : les médias sur leur audience, les agences de pub sur leur compréhension des enjeux, les agences de relations publiques sur leur influence, les éditeurs de logiciels sur leur maîtrise de l’intelligence artificielle, les marketeurs sur leurs ambitions, les Chief Digital Officers sur leur pouvoir de transformation, les gourous sur leur aura, construite à coups d’idées toutes faites et de banalités… C’est, pour la plupart, la condition de la survie de leur fonds de commerce. On se doute bien qu’ils ne vont pas lâcher facilement une si belle affaire…

Best Practices propose des publications payantes.
Comparez nos différentes offres d'abonnement.

La rédaction

La rédaction

La rédaction de Best Practices fédère les meilleurs experts sur le management des systèmes d’information.

Nos Ouvrages

  • Best Practices Spotlight 
Atlas - Édition 2018

    L’Atlas du DSI regroupe tous les sujets publiés dans le cadre du service de benchmarking et de veille Best Practices Spotlight. L’Atlas du DSI propose des articles synthétiques pour rester à l'état de l'art, des chiffres-clés pour se benchmarker, des argumentaires pour convaincre les métiers, des bonnes pratiques à partager avec vos équipes et des résumés d'études que vous n'avez jamais le temps de lire.

  • Best Practices
Mises en œuvre

    Cette première édition des Best Practices mises en oeuvre regroupent des recommandations, des conseils et des méthodologies issues de retours d'expérience de DSI et de l'expertise de nos équipes. La centaine d'articles retenus abordent la stratégie et le management du SI, la gestion de projet, la valorisation de la DSI, le sourcing et le pilotage de la DSI.

  • Best Practices Revues et Corrigées - Édition 2017

    Cet ouvrage regroupe tout ce qu’il faut savoir pour manager les systèmes d’information. Chaque thème est traité en trois parties. D’abord, une présentation de la « Best Practice », qui en explique la genèse, les développements et les principes. Ensuite, un regard critique, qui met en exergue les points faibles, les éléments de débat et de controverse.

A ne pas manquer

Best Practices

Informations

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris