Bonnes pratiques et expertises IT
Rechercher

L’information contre l’attention

Qui a écrit : « Dans un monde riche en informations, l’abondance de l’information entraîne le manque d’autre chose : l’attention de ceux qui la consomme » ? Il ne s’agit pas d’un gourou du digital, ni d’un patron de start-up, mais de l’économiste Herbert Simon, prix Nobel d’économie en 1978. Il ajoute : « Cette pauvreté de l’attention nécessite une allocation efficiente parmi les sources d’information qui consomment cette attention. »

Cette analyse a été publiée en.... 1971, lors d’un colloque dont le thème était déjà prémonitoire : « Ordinateurs, communications et intérêt public. » L’intervention d’Herbert Simon avait pour titre : « Adapter les organisations à un monde riche en informations. » Cette question de l’attention des individus dans la consommation de l’information est aujourd’hui majeure puisque se confrontent un univers infini (celui du volume de l’information produite) et un univers fini (le temps, soit 8 760 heures par an). Herbert Simon caractérisait déjà son époque, peuplée de « bandes magnétiques, de terminaux passifs et de banques de données », comme « une civilisation technologique qui provoque des traumatismes physiques et mentaux ». On ne peut que lui donner raison aujourd’hui. Selon l’économiste, la manière de mesurer combien une information consomme de ressources consiste à mesurer combien de temps un individu passe à la consommer, sachant, rappelle-t-il, qu’un individu ne peut faire qu’une chose à la fois. Herbert Simon observait déjà une baisse de l’attention des individus, « particulièrement au plus haut niveau des organisations. » La question est de savoir comment identifier les informations les plus pertinentes. Historiquement, le savoir des individus représentait ce qui était stocké dans leur cerveau et dont ils pouvaient se rappeler. Aujourd’hui (dans les années 1970...), « on passe du stock au processus : on peut avoir accès à l’information sans avoir besoin de la stocker dans le cerveau », résume Herbert Simon, pour qui la seule solution est de filtrer intelligemment. Une injonction d’autant plus pertinente que les réseaux sociaux et l’information gratuite/publicitaire entendent bien capter leur part d’attention...

Best Practices propose des publications payantes.
Comparez nos différentes offres d'abonnement.

L'avis de la rédaction

L'avis de la rédaction

La rédaction de Best practices propose son point de vue, ses recommandations et ses analyses sur l’actualité et le management des systèmes d’information.

Nos Ouvrages

  • IT Benchmark
Rapport annuel - 2019

    La Shadow Information, ensemble d’informations que l’on ne trouve pas dans les médias, mais qui présentent une valeur pour la gestion opérationnelle de l'écosystème de l'IT. Ces contenus sont bien sûr accessibles à tous, mais cela demande énormément de temps et de ressources pour les trouver, les lire et se les approprier : les équipes de IT Benchmark le font pour vous !

  • Best Practices
Relations fournisseurs

    La relation avec les fournisseurs est probablement ce qu’il y a de plus complexe à gérer pour un DSI. Autant, pour les problématiques technologiques, on peut s’appuyer sur des standards, autant les interactions avec les fournisseurs, qui comportent une part d’incertitude, d’ambiguïté et de liens personnels, sont délicates à normaliser.

  • Best Practices Spotlight
Symposium Gartner 2018

    Ce numéro de Best Practices Spotlight regroupe l’essentiel des chiffres et des tendances qui ont été présentés lors du Symposium Gartner 2018, qui s’est tenu en novembre à Barcelone.

A ne pas manquer

  • Comment rater...
sa génération de leads

    Il existe un lien étroit entre le dynamisme commercial d'un éditeur de logiciels ou d'un intégrateur et la qualité des leads dont disposent les commerciaux pour maintenir leur performance. Mais il est très facile de ruiner votre performance commerciale.

  • Services managés : où en sont les entreprises françaises ?

    Best Practices a réalisé une enquête auprès des entreprises et organisations publiques françaises. Avec plusieurs objectifs : cerner les enjeux associés aux systèmes d’information, mesurer les usages des services managés les budgets associés.

  • Pour en savoir plus sur l’externalisation

    Pourquoi externaliser ? Quels sont les avantages et les inconvénients ? Comment définir les règles du jeu ? Quels sont les points de vigilance ? Quelles sont les dix questions que posent systématiquement les directions générales aux DSI ?

Best Practices

Informations

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris