Bonnes pratiques et expertises IT
Rechercher

IoT : les cinq points d’attention

IoT : les cinq points d’attention

Best Practices est intervenu lors du diner des DSI, organisé le 28 juin 2017 par l’USF (association des utilisateurs francophones des solutions SAP) sur les enjeux et la problématique de l’Internet des Objets. Philippe Rosé, rédacteur en chef de Best Practices Systèmes d'Information et de Digital Business Review a proposé trois visions de l’IoT, ainsi que les points d’attention à prendre en compte.

Selon l’Union internationale des télécommunications, l’Internet des Objets se définit comment une « infrastructure mondiale pour la société de l'information, qui permet de disposer de services évolués en interconnectant des objets (physiques ou virtuels) grâce aux technologies de l'information et de la communication interopérables existantes ou en évolution. »

Il existe une profusion de chiffres sur le marché de l’Internet des Objets, par exemple ceux de Gartner qui estiment que leur nombre a déjà atteint 8,4 milliards en 2017 (en croissance de 31 % par rapport à 2016) et devrait atteindre les 21 milliards à l’horizon 2020. Pour le cabinet Juniper nous devrions même atteindre les 38 milliards d’objets connectés en 2020. Mais les chiffres importent peu car on peut parier qu’à moyen et long terme tous les objets seront connectés de manière native.

Cela correspond bien sûr à une réalité : selon IDC France, 67 % des entreprises françaises de plus de 200 salariés auraient déjà déployé des projets IoT et une sur deux envisage d’en étendre le périmètre à un horizon de deux ans. Cet intérêt croissant pour ce sujet est d’ailleurs visible au niveau mondial. Selon l’étude « Aligning the organization for its digital future”, publiée par MIT Sloan et Deloitte, l’IoT figure à la cinquième place des priorités des DSI, derrière l’analytique, la mobilité, le cloud et les réseaux sociaux, mais passera à la deuxième place dans trois à cinq and, derrière l’analytique mais devant la mobilité et le cloud, les grands sujets du moment.

Cette vision optimiste repose sur deux éléments principaux : d’une part, la diversité des usages. En effet, l’IoT trouve sa place dans les domaines aussi divers que la santé, les villes, l’industrie, l’agriculture, les transports, la logistique, la domotique... D’autre part, l’existence d’un vaste écosystème avec de multiples acteurs et start-up.

La problématique IoT est en réalité une problématique a trois dimensions, avec la coexistence de trois visions :

  1. la vision technologique, qui pose la question de la migration du SI vers l’IoT. On se focalisera ainsi sur les interactions entre les objets et sur les traitements des données.
  2. la vision stratégique, qui pose la question des business modèles et permet de se focaliser sur l’innovation, les opportunités et la transformation numérique.
  3. la vision business qui pose la question des usages et permet de se focaliser sur les investissements et la nature des offres, existantes ou nouvelles, créées par l’Internet des Objets.

Il reste toutefois cinq points d’attention à prendre en compte :

  1. la réalité des usages : selon l’étude « Journey to he IoT Value », publiée en mai 2017 par Cisco et Connected Futures, 60 % des projets IoT ne dépassent pas la phase de POC, près de 3/4 des projets IOT échouent, un tiers des projets IoT achevés ne sont pas considérés comme un succès et 61% des entreprises estiment qu'elles ont à peine commencé à explorer le potentiel de l'IoT.
  2. la sécurité : plusieurs études ont montré que les objets connectés comportent des failles sérieuses dans ce domaine.
  3. Les compétences : selon une étude Fujitsu, 57 % des entreprises européennes qui ont déployé des projets d’Internet des objets estiment que le manque de compétences en interne est le principal obstacle, devant le manque d’interopérabilité et la sécurité. Les compétences cruciales concernent notamment la gestion des terminaux, la gestion de l’information, l’analytique, l’intégration et la sécurité.
  4. L’organisation des projets, qui conduit à se poser les questions suivantes : Quels rôles pour les DSI ? Quel pilotage ? Quelle gestion du changement ? Quelles méthodologies de gestion de projet ? Quels business cases ?
  5. Le design et le déploiement de l’IoT, qui conduit à se poser les questions suivantes : Quelles plateformes ? Quelles technologies ? quelles contraintes techniques ? Quels partenaires ? Quelle roadmap ?

Pour en savoir plus : 

Internet des objets : les sept étapes pour créer de la valeur

Les nouveaux modèles de la quatrième révolution industrielle

Internet des objets : sept étapes pour passer du projet au service

Internet des objets : une infrastructure à quatre niveaux

Internet des objets : le comportement des entreprises françaises

Objets connectés : trois facteurs créateurs de valeur

Projets IoT : où se crée la valeur ?

État de l'art sur les objets connectés

Best Practices propose des publications payantes.
Comparez nos différentes offres d'abonnement.

Philippe Rosé

Philippe Rosé

Docteur en sciences économiques et auteur d’une vingtaine d’ouvrages sur le management des systèmes d’information, Philippe Rosé est rédacteur en chef des publications Best Practices.

Nos Ouvrages

  • ERP - 145 réponses aux questions de votre direction générale

    Les ERP constituent encore la colonne vertébrale des systèmes d’information dans la plupart des moyennes et grandes entreprises. Malgré leur degré de maturité technologique, leurs performances métiers et la puissance des écosystèmes, les ERP suscitent encore de nombreuses questions de la part des DSI, qui ne trouvent pas toujours aisément de réponses.

  • La cybersécurité 
en 250 questions

    Les cyberattaques n’ont jamais occasionné autant de dégâts dans les entreprises. Et les perspectives n’encouragent pas à l’optimisme. Comment nmieux se protéger ? Ce guide pratique regroupe les 250 questions que doivent se poser les responsables sécurité, les DSI et les directions générales. Avec des
    réponses concrètes…

  • IT Benchmark
Rapport annuel - 2019

    La Shadow Information, ensemble d’informations que l’on ne trouve pas dans les médias, mais qui présentent une valeur pour la gestion opérationnelle de l'écosystème de l'IT. Ces contenus sont bien sûr accessibles à tous, mais cela demande énormément de temps et de ressources pour les trouver, les lire et se les approprier : les équipes de IT Benchmark le font pour vous !

A ne pas manquer

  • Comment rater...
sa génération de leads

    Il existe un lien étroit entre le dynamisme commercial d'un éditeur de logiciels ou d'un intégrateur et la qualité des leads dont disposent les commerciaux pour maintenir leur performance. Mais il est très facile de ruiner votre performance commerciale.

  • Services managés : où en sont les entreprises françaises ?

    Best Practices a réalisé une enquête auprès des entreprises et organisations publiques françaises. Avec plusieurs objectifs : cerner les enjeux associés aux systèmes d’information, mesurer les usages des services managés les budgets associés.

  • Pour en savoir plus sur l’externalisation

    Pourquoi externaliser ? Quels sont les avantages et les inconvénients ? Comment définir les règles du jeu ? Quels sont les points de vigilance ? Quelles sont les dix questions que posent systématiquement les directions générales aux DSI ?

Best Practices

Informations

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris