Le management du digital
Rechercher

Mobilité : les DSI ne sont jamais tranquilles

La mobilité reste un domaine où les DSI ne sont jamais sereins, tant les besoins évoluent en permanence. Si la mobilité n’avait pas existé, les DSI auraient gagné quelques moments de tranquillité. Ce sujet cumule, en effet, trois effets difficiles à gérer.

Le premier concerne la demande des utilisateurs. Celle-ci est non seulement très élevée, mais elle reste soutenue dans le temps : ce n’est pas parce que, à un moment donné, leurs besoins sont satisfaits, que le DSI peut s’estimer tranquille, d’autres exigences s’exprimeront. On ne peut plus gérer le décalage entre le monde tout connecté hors de l’entreprise et un monde professionnel qui ne le serait pas suffisamment, voire pas du tout. D’après le Samsung Mobile Index, 49 % des salariés pensent que les terminaux mobiles deviendront leur principal outil de travail dans les cinq prochaines années.

Le deuxième effet concerne les technologies : la mobilité, peut-être davantage que dans d’autres domaines, s’accompagne d’un rapide changement technologique, d’une diversité des standards et d'un foisonnement d’applicatifs, qui rendent le paysage difficile à cartographier. Autrement dit, cela rend non seulement le choix des DSI plus délicat, mais nécessite également un maintien des architectures et des applications à l’état de l’art avec les investissements associés. Le troisième effet est lié au précédent : avec la mobilité, les DSI ne seront jamais tranquilles. Ils sont en effet confrontés à quatre tendances : le besoin d’accéder à l’information partout et à tout moment, avec de bonnes performances ; le besoin de simplifier l’expérience utilisateur ; la nécessité de pratiquer une veille technologique et des usages de la mobilité ; et celle de sécuriser au maximum les terminaux et les applications : selon l’étude Trust Gap 2015-Mobile Iron, 61 % des collaborateurs mobiles font confiance à leur employeur pour préserver la confidentialité de leurs informations personnelles sur leurs terminaux mobiles.

lire article en rapport : cliquer ici

Les dix chantiers d’une stratégie mobile

  • Mesurer le degré de maturité de l’organisation.
  • Identifier et hiérarchiser les obstacles et les contraintes.
  • Établir les priorités en privilégiant la simplicité pour une adoption plus rapide.
  • Consacrer suffisamment de temps à choisir les technologies et les compétences associées.
  • Reconfigurer les processus pour y introduire de l’agilité.
  • Développer la culture de la mobilité et de l’innovation.
  • Développer de nouveaux outils en continu en associant les utilisateurs.
  • Capitaliser sur les données mobiles pour accroître la valeur métier.
  • Sécuriser de point à point.
  • Ajouter de l’agilité au déploiement continu.
  • Source : Best Practices Spotlight, n° 27, 19 octobre 2015.

 

Les principaux obstacles au déploiement d’applications mobiles
Manque de financement 34 %
Intégration aux applications existantes 32 %
Sécurité des données et des fichiers 32 %
Manque de compétences 30 %
Performance/disponibilité de l’application 27 %
Problématiques réglementaires 24 %
Manque de contrôle sur les données 21 %
Manque de contrôle sur le périmètre 20 %
Manque de sponsorship des métiers 20 %
SourceК: IDG Research Services.

Best Practices propose des publications payantes.
Comparez nos différentes offres d'abonnement.

L'avis de la rédaction

L'avis de la rédaction

La rédaction de Best practices propose son point de vue, ses recommandations et ses analyses sur l’actualité et le management des systèmes d’information.

Nos Ouvrages

  • ERP - 145 réponses aux questions de votre direction générale

    Les ERP constituent encore la colonne vertébrale des systèmes d’information dans la plupart des moyennes et grandes entreprises. Malgré leur degré de maturité technologique, leurs performances métiers et la puissance des écosystèmes, les ERP suscitent encore de nombreuses questions de la part des DSI, qui ne trouvent pas toujours aisément de réponses.

  • La cybersécurité 
en 250 questions

    Les cyberattaques n’ont jamais occasionné autant de dégâts dans les entreprises. Et les perspectives n’encouragent pas à l’optimisme. Comment nmieux se protéger ? Ce guide pratique regroupe les 250 questions que doivent se poser les responsables sécurité, les DSI et les directions générales. Avec des
    réponses concrètes…

  • IT Benchmark
Rapport annuel - 2019

    La Shadow Information, ensemble d’informations que l’on ne trouve pas dans les médias, mais qui présentent une valeur pour la gestion opérationnelle de l'écosystème de l'IT. Ces contenus sont bien sûr accessibles à tous, mais cela demande énormément de temps et de ressources pour les trouver, les lire et se les approprier : les équipes de IT Benchmark le font pour vous !

A ne pas manquer

  • Comment rater...
sa génération de leads

    Il existe un lien étroit entre le dynamisme commercial d'un éditeur de logiciels ou d'un intégrateur et la qualité des leads dont disposent les commerciaux pour maintenir leur performance. Mais il est très facile de ruiner votre performance commerciale.

  • Services managés : où en sont les entreprises françaises ?

    Best Practices a réalisé une enquête auprès des entreprises et organisations publiques françaises. Avec plusieurs objectifs : cerner les enjeux associés aux systèmes d’information, mesurer les usages des services managés les budgets associés.

  • Pour en savoir plus sur l’externalisation

    Pourquoi externaliser ? Quels sont les avantages et les inconvénients ? Comment définir les règles du jeu ? Quels sont les points de vigilance ? Quelles sont les dix questions que posent systématiquement les directions générales aux DSI ?

Best Practices

Informations

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris