Maîtrise des risques dans les projets : quels rôles pour les métiers ? 

8,33 € HT
soit 10,00 € TTC

Par René Hanouz, consultant
La démarche de gestion des projets doit intégrer les points-clés de la qualité et de la sécurité au sens de la maîtrise des risques métiers et informatiques. Avec, au final, des bénéfices en termes de charges, de délais, de coûts et d’amélioration des objectifs de qualité et de maîtrise des risques sécurité.

Le cahier des charges d’une application informatique est élaboré pendant les phases amont des méthodes de conception d'un projet informatique, en général au stade appelé « avant-projet », dont le livrable est le cahier des charges. Ce document permet aux métiers d’exprimer leurs besoins de la manière la plus complète et la plus compréhensible possible. Cette action essentielle est l’une des tâches les plus difficiles à réaliser.

Qui n’a pas entendu, au cours de sa carrière, les informaticiens expliquer : « L’échec du projet vient de la mauvaise définition des besoins par les utilisateurs » ? Ou encore les utilisateurs affirmer que « cela relève en réalité de la non compréhension par les informaticiens. »

Une méthode adaptée et rigoureuse de conduite d’avant-projet est donc nécessaire pour guider les utilisateurs dans leur démarche, éviter les manques et les éventuelles incompréhensions, voire des conflits futurs avec les équipes de développeurs. La formalisation des besoins se caractérise par quatre actions : décrire l’objectif, mettre en place le processus de gestion de projet, analyser l’existant et décrire les évolutions de la future application.

Décrire l’objectif

Décrire l’objectif revient à préciser les éléments suivants :

  • les finalités de la future application,
  • le périmètre et les interfaces,
  • les processus liés à l’application,
  • les contraintes à respecter : organisationnelles, réglementaires et légales, budgétaires, de planification et de charges...

Mettre en place le processus de gestion du projet

Cette étape consiste, tout d’abord, à identifier les acteurs du projet et à prévoir les comités (chefs de projet, correspondants informatiques, experts et spécialistes en qualité et sécurité...). Il s’agit, ensuite, d’assurer un suivi et un contrôle : planning prévisionnel, tableaux de bords, dispositif de validation, plan de gestion de la qualité du projet... Enfin, on s’attachera à mettre en place les moyens nécessaires : partenaires, ressources humaines et matérielles, formateurs...

8,33 € HT
soit 10,00 € TTC

Best Practices propose des publications payantes.
Comparez nos différentes offres d'abonnement.

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris