Brexit : les entreprises britanniques hésitent à déployer SAP

  • Publié le : 15 octobre 2019
  • Ecrit par : La rédaction
  • Exclusivement en ligne

Selon une étude publiée par Information Services Group, les entreprises britanniques montrent plus de prudence dans l’adoption de SAP S/4Hana et des autres solutions SAP, dans le contexte d’une potentielle sortie du pays de l'Union Européenne.

Les petites entreprises et celles qui n'ont pas de contraintes de Legacy s'orientent vers l'adoption de SAP S/4 Hana en mode cloud, mais cette évolution s’avère « subtile », selon le rapport, dans la mesure où « on n’observe pas de tendance forte à l’adoption d’Hana en raison de l'incertitude économique actuelle. »

« Malgré les incertitudes autour du Brexit, on s'attend à voir une légère croissance de l'adoption de SAP au Royaume-Uni », nuance Barry Matthews, associé et directeur d'ISG UK. « Les entreprises qui disposent déjà d'une solution ECC ou d'une architecture informatique basée sur SAP et celles qui prévoient de mettre en œuvre S/4 Hana sur le long terme sont celles qui optent généralement pour des projets d’envergure moindre. Ces projets permettent aux entreprises de trouver des réponses à court terme à leurs besoins informatiques et d'établir des plans pour l'avenir, tout en conservant la flexibilité nécessaire à la gestion des besoins et des imprévus découlant du Brexit. »

Au Royaume-Uni, les fournisseurs de services SAP surveillent l'impact économique de Brexit et évaluent les risques liés à la sortie de l’Union Européenne. En parallèle, les fournisseurs conçoivent pour S/4 Hana et SAP Leonardo des solutions et des outils dédiés aux marchés verticaux, en particulier pour les secteurs de la fabrication, de la vente, des biens de consommation et des services publics. Ces outils sont développés pour apporter aux entreprises une expertise en matière d’implémentation de solutions et d'agilité commerciale. Les entreprises recherchent des solutions spécifiques auprès de leurs fournisseurs gagner en intelligence et réduire les délais de mise sur le marché de produits et de services.

En outre, les fournisseurs de services SAP commencent à utiliser des robots logiciels (Bots) au sein des services de maintenance applicative pour les activités de base telles que l'enregistrement d'un ticket et la réduction du délai de résolution. Les Bots aident les prestataires de services à réaffecter le personnel à des tâches plus importantes et plus complexes, indique le rapport.

Les fournisseurs SAP se servent également de l'intelligence artificielle et du Machine Learning pour accompagner la transformation de leurs clients, selon le rapport. Ces outils automatisés peuvent s'appliquer à l'ensemble ou à une partie du cycle de développement.

Le rapport examine également le marché SAP Leonardo et constate que de nombreuses entreprises tardent à adopter le progiciel et les microservices qui permettent aux clients de tirer parti de technologies telles que l'Internet des objets, le Machine Learning, la Blockchain et le Big Data.

Best Practices propose des publications payantes.
Comparez nos différentes offres d'abonnement.

La rédaction

La rédaction

La rédaction de Best Practices fédère les meilleurs experts sur le management des systèmes d’information.

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris