Transformation (presque) numérique

La collaboration serait le pivot de la transformation numérique. « Il ne s’agit pas tant de "numériser" son offre mais de se transformer en profondeur pour se ré-inventer et être capable d’adapter son organisation », nous expliquent les auteurs d’une étude sur l’état de l’art des réseaux sociaux d’entreprise, publiée par Lecko.

Elle révèle que 40 % des sociétés du CAC 40 ont nommé un chief digital officer, le plus souvent rattaché à la direction générale, et que 80 % des entreprises ont au moins un réseau social d’entreprise.

Ces chiffres peuvent paraître satisfaisants. Pourtant, la dernière édition du baromètre de la transformation digitale, publié en février 2015 par CSC, montre qu’il reste beaucoup de chemin à parcourir pour les dirigeants. Certes, comme l’a souligné Pierre Bruno, vice-président Europe de CSC, lors de la présentation des résultats de son baromètre : « Neuf managers sur dix considèrent que le numérique occupe une place primordiale au sein de leur organisation, avec des opportunités en matière de relation client plus individualisée, d’expérience client enrichie, de gains d’efficacité et de réduction des coûts, d’innovation et de croissance. »

Mais il reste que trois points posent encore problème. D’abord, une entreprise sur deux n’a pas de véritable stratégie numérique. « Nos dirigeants ont encore trop peu de culture numérique », confirmait Ludovic Tassy, DSI d’Alain Afflelou, lors du dernier gala des DSI, organisé début février 2015 par l’Agora des DSI. Ensuite, une entreprise sur deux adopte une approche tactique, sous forme d’initiatives ponctuelles non coordonnées. Enfin, le numérique est toujours considéré, dans une entreprise sur deux, davantage comme un facteur de risques que comme un champ d’opportunités. Le philosophe Luc Ferry a d'ailleurs regretté, dans son intervention au gala des DSI, que les entreprises évoluent dans « une société de la peur, alors que les innovations technologiques sont mille fois plus rapides que le temps des politiques et de la régulation... »

Best Practices propose des publications payantes.
Comparez nos différentes offres d'abonnement.

L'avis de la rédaction

L'avis de la rédaction

La rédaction de Best practices propose son point de vue, ses recommandations et ses analyses sur l’actualité et le management des systèmes d’information.

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris