Innovation: les trois attitudes des entreprises

2,50 € HT
soit 3,00 € TTC

Un DSI doit-il être celui qui investit avant les autres dans des technologies de rupture ? Le conservatisme peut coexister avec l'innovation. L’investissement dans une nouvelle technologie ou une nouvelle version de rupture d’une solution logicielle comporte toujours une part de risque.

Un DSI doit-il être le « patient zéro », celui qui, dans le domaine médical, est le premier à être « infecté » ? Plusieurs raisons incitent à s’engager dans cette voie :

  •  L’urgence, comme dans le cas de Cofely Inéo, lorsque les utilisateurs font face à une dégradation des performances et qu’il faut, de toute façon, faire évoluer le système en place. Soit cette évolution se fait en douceur, mais le risque est de devoir recommencer à moyen terme. Soit on privilégie un saut quantitatif et qualitatif de manière à avoir une avance suffisante, à l’image de certains pays dépourvus de réseaux téléphoniques fixes ou d’un système bancaire efficace et qui passent directement à des réseaux haut débit et des systèmes de paiement par mobile.
2,50 € HT
soit 3,00 € TTC

Best Practices propose des publications payantes.
Comparez nos différentes offres d'abonnement.

L'avis de la rédaction

L'avis de la rédaction

La rédaction de Best practices propose son point de vue, ses recommandations et ses analyses sur l’actualité et le management des systèmes d’information.

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris