Salaire de rien

  • Publié le : 30 octobre 2017
  • Ecrit par : Olivier Séhiaud
  • Revue / Numéro : Best Practices SI n°201

L’automne est la saison durant laquelle les cabinets de recrutement publient leurs grilles de salaires. C’est pratique pour nous : on peut ainsi valider ce que l’on pressent au quotidien : nous sommes plutôt sous-payés par rapport à notre valeur (sauf certains d’entre nous, pour lesquels c’est l’inverse, mais je ne les fréquente pas beaucoup, à chaque fois, ça me mine le moral…).

En plus, quand on voit que certaines fonctions, par exemple Chief Digital Officer, sont presque deux fois mieux rémunérées que les nôtres, il y a de quoi être irrité... Avec plus de quinze ans d’expérience, un CDO peut gagner jusqu’à 380 000 euros bruts par an, si l’on en croit le cabinet Robert Half, qui a publié les rémunérations des professionnels des technologies de l’information. Pour un DSI, avec autant d’années d’expérience, on est en dessous de 210 000 euros.

Comment savoir si l’on est bien payé ? Je vous propose une grille d’évaluation qui vous permettra de savoir si oui ou non, ça vaut le coup de rester dans le métier ou s’il vaut mieux tenter votre chance ailleurs. Prenez comme base votre rémunération annuelle, ajoutez ou retranchez les montants en fonction de votre situation :

Comment savoir si vous êtes bien payé... ou pas
Votre situation Note Commentaire
Vous avez des responsabilités européennes ou mondiales Ajouter 15 K€ par pays  Tant pis pour vous... Il fallait dire que vous ne parliez pas anglais couramment
Vous assistez à des réunions après 19 heures Ajoutez 5 K€  Ça vaut bien ça, surtout si c’est pour se faire engueuler à la maison, en plus de votre patron...
Vous supportez un manager crétin et irrascible Ajoutez 12 K€ (15 K€ s’il est complètement con...) Pas de bol pour vous, mais ça ira mieux l’année prochaine... ou pas ! 
Plus de la moitié de vos initiatives sont jugées sans intérêt par les métiers, les utilisateurs et la DG Ajoutez 25 K€  C’est pour compenser le préjudice moral et le coût des antidépresseurs non remboursés...
Vous consacrez plus de quinze heures par semaine à vérifier la qualité des données dans les applications  Retranchez 20 K€  On ne vous a rien demandé...
Vous estimez que la stratégie SI doit être adaptée à chaque pays et à chaque métier pour mieux répondre à leurs besoins  Retranchez 10 K€  De quoi j’m’mêle...
Vous privilégiez la qualité des applications sur la quantité Retranchez 10 K€   Décidément, de quoi j’m’mêle...
Vous souhaitez exercer davantage de responsabilités au service de la performance de toute l’organisation  Ajoutez ou retranchez ce que vous voulez !  De toute façon, vous n’aurez rien sans changer de boîte...
La proportion de bras cassés dans vos équipes a atteint le seuil critique admissible fixé par l’OMS (Organisation du Management Sacrifié)  Ajoutez 16 K€  Si c’est vous qui les avez recrutés, retranchez 16 K€, faut pas venir vous plaindre...
On vous oblige à travailler « en synergie » avec un CDO Ajoutez 20 K€   C’est toujours ça de pris en attendant qu’il vous pique votre job...
Vous livrez systématiquement les projets en respectant les délais et les budgets Retranchez 8 K€   Vous allez vous faire remarquer et ce n’est vraiment pas bon pour votre carrière...
Vous êtes prêt à vous investir à fond pour mener la transformation digitale de votre entreprise  Ajoutez 50 K€, mais votre patron ne vous les donnera jamais ! (« Never ! Forget it !» pour ceux qui bossent pour une boîte américaine)  Vous voulez vraiment finir chômeur ? Vous n’êtes décidément qu’un irresponsable...

Best Practices propose des publications payantes.
Comparez nos différentes offres d'abonnement.

Olivier Séhiaud

Olivier Séhiaud

Olivier Séhiaud est le pseudonyme du DSI d’un grand groupe industriel français. Il nous livre en exclusivité ses réflexions sur son métier et les technologies de l’information.

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris